Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 10:02
Etonnamment, une unité de « consommation » est apparue et tend à supplanter le bon vieux « litre au 100 km » (C1). Il s’agit bien sûr du g de CO2 au km (C2). 
 
On peut reconnaître que cela homogénéise les différents types de carburant. En effet, le GPL par exemple est moins dense que l’essence et présente une consommation en « litre au 100 km » plus élevé.
 
Pour un carburant donné, il y a une forte corrélation entre les 2 chiffres C1 et C2.
Pour un moteur diesel, le gasoil est un mélange de longue chaîne carbonée (CH2)n (masse 14n) de densité d’environ 850 g/l. « Un » « CH2 » donne « un » CO2 (masse 44g). Donc un litre, soit 850 g produit 44 * 850 / 14 = 2670 g de CO2. Pour ce type de carburant C2 = 26,7 * C1. Une consommation courante de 7 litres au 100 km donne 187 g/km.
Pour l’essence, la formule chimique et la densité sont grossièrement les mêmes, on a donc la même formule.
 
Il semble que la Prius soit annoncé à 105 g/km. Soit 4 l/100 km. Comme d’habitude, ces chiffres sont en dehors de la réalité. Ils proviennent d’une mesure « en laboratoire » (C’est vrai pour toutes les voitures). Il faut savoir que notamment, en laboratoire, la voiture ne « bouge » pas. Les caractéristiques aérodynamiques ne sont donc pas prises en compte.
Il n’est pas facile de trouver des informations sur le cycle standardisé de « comment se fait la mesure ».
www.inrets.fr/ur/lte/publications/publications-pdf/Joumard/these_Bourdeau.pdf. Les vitesses moyennes (18 et 60 km/h) expliquent en partie pourquoi la consommation mesurée est moindre que la « nôtre ».
Ces cycles très courts sont une aubaine pour la Prius. Elle peut en faire une partie sur sa réserve d’énergie électrique. Il est possible pour elle de « tricher » (moins d’énergie dans les batteries après le test qu’avant).  Je retiens les 5,2l/100 km « constatés » de mon site fétiche. Ce n’est déjà pas si mal. Mais 5,2 l/100 km c’est 139 g/km et là, il n’y a plus de prime.
 
Par ailleurs, il est toujours étonnant que l’Allemagne qui est présentée comme « verte » (abandon du nucléaire, les éoliennes,…) soit l’origine de critique sur la taxe sur l’émission de CO2 (parce que les grosses allemandes en émettent plus). Le vert, c’est jamais noir et blanc.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives