Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 11:03
Le visuel présente une scène. Cela se passe dans un monde stylisé. Les couleurs sont irréelles. L’ensemble est peu net.
 
Le ciel (bleu) présent une tache sombre et une tache marron. En bas du ciel, il y a une tache de lumière blanche aux contours irréguliers.
La limite ciel-sol est courbe comme si on voyait la Terre à grande échelle ou comme si il y avait une déformation optique.
Le sol est ocre et devient jaunâtre en haut à droite et derrière la boussole. Il est parsemé de taches sombres comme les taches solaires. Les personnages projettent des ombres sombres sur le sol : ces ombres ne correspondent pas fidèlement au contour des personnages.
Il y a une tache remarquable au sol derrière la boussole. Elle semble être un parallélogramme ce qui serait la représentation d’un rectangle. Comme s’il y avait là une trappe dans le sol. Cette tache se situe grossièrement au milieu des 2 protagonistes. Il y a une toute petite croix qui pointe sur cette « trappe » : elle est analogue à l’épée de 470.
 
La « diligence » est une boite dont la représentation semble déformée. La courbure est sensiblement cohérente avec celle de la ligne d’horizon. L’éclairage de la diligence est particulier. La partie arrière de la face latérale (le quart environ) ainsi que la face avant sont éclairées, alors que les ¾ avant de la face latérale sont dans l’ombre.
 
On sait par les madits que les 2 « mobiles » du visuels » se font faces et qu’ils vont se croiser (la jambe droite du piéton est courbée à l’envers).
L’échelle des personnages est peu parlante. Elle est imprécise. Les chevaux apparaissent plus grand que le piéton. Cela laisse supposer que l’avant des chevaux est presque à peine plus éloigné que le piéton. Le cocher est plus petit. Il est plus loin. Le coefficient de réduction est important. Cela laisse supposer que le « témoin » est très proche de la scène. Au final, il semble que le croisement va se faire « normalement » (à gauche l’un de l’autre).
 
L’éclairage de la scène n’est pas réaliste. L’éclairage du cocher de la face avant de la diligence et des « poitrails » des chevaux » indique une source de lumière « plus » loin et à droite. C’est compatible avec la lumière blanche du ciel (quoi qu’elle devrait être plus à droite).
L’éclairage du piéton indique une source de lumière « plus loin » et à gauche. La compatibilité avec la source de lumière du ciel est limite (surtout pour la tête du piéton qui exigence une source très à gauche).
Il semble difficile d’imaginer que les 2 protagonistes puissent être éclairés par la même source. Si c’est le cas, cette source devrait être « pas si loin » et presque entre les 2.
Tout cela n’est pas très compatible avec les « ombres » au sol. L’ombre de l’ensemble cocher diligence chevaux semble indiquer une source de lumière très loin derrière et à gauche. L’ombre du piéton semble indiqué une source loin derrière en hauteur et dans l’axe du visuel. Ces 2 sources sont incompatibles avec la source de lumière du ciel.
La tache sombre au centre du visuel est incongrue. Si elle correspond à une ombre, on ne voit pas ce qui produirait cette ombre.
Enfin l’éclairage de la partie arrière de la face latérale de la diligence suppose un éclairage qui provient « du coté du lecteur ». Comme l’éclairage est partiel, cela suppose aussi l’existance d’un « masque » pour cette lumière ». La transition de couleur concernant cette « ombre » est la même que la transition de couleur du sol « derrière la boussole ».
 
Le cocher est représenté avec des lignes « droites ». A tel point que son visage semble être un parallélépipède et que son corps semble être un cylindre. On dirait une pièce « tournée » comme une pièce d’un jeu d’échec.
Le piéton est courbe. Son chapeau tordu, Son contour est irrégulier, l’ombre de sa tête est bizarre, (il semble sans oreille gauche). Ses bras sont courbes (on dirait les bras d’un tire bouchon ou d’un appareil pour mesurer la vitesse). Ses jambes sont courbes.
 
La rosse : Un premier problème apparaît. Il y a en effet 2 chevaux sur le visuel. Il y a 2 têtes de cheval (on peut éventuellement voir le reflet ou l’ombre d’une autre tête, le positionnement des chevaux pourraient laisser penser qu’il y aurait 4 chevaux : mais des « diligences à 4 chevaux en parallèle, cela n’existe pas). Une explication serait que la rosse est le mauvais cheval. Il y aurait donc un mauvais cheval et un bon cheval.
Les chevaux sont esquissés avec des traits qui forment des lettres. On trouve C, S, 4, 7, L et 1.
 
Le cocher : là, il n’y a pas d’ambiguïté.
 
La Boussole : Elle aussi se trouve sans problème. Elle est stylisée et réduite à sa plus simple expression : un cercle, 4 lettres (à l’envers) et une aiguille. L’aiguille est complètement alignée avec le « cadran ». Cela laisse supposer que l’effort d’orientation a été effectué. Elle est présentée positionnée de façon particulière. Sa place dans le visuel n’aurait pas d’importance selon des madits (partie basse, a peu près centrée horizontalement). Son orientation (celle de l’aiguille) est complètement dans l’orientation du visuel. La présence de la boussole modifie la vision de ce qui est derrière. Le sol passe de ocre à jaunâtre, les ombres passent de noires à verdâtre. Il y a des bulles (une centaine). Les bulles à gauche semblent animées d’un mouvement gauche vers droite. Plus haut au centre, le mouvement semble bas et gauche vers haut et droite. Enfin, les bulles du haut sont immobiles.
 
Le pied. Alors là c’est compliqué. De façon complète, avec 2 personnes et 2 chevaux, il y aurait 12 pieds (20 avec 4 chevaux). On peut aussi considérer que les chevaux n’ont pas de pied mais des sabots (et des fers), cela ne ferait plus que 4 pieds. On peut aussi considérer que le cocher utilise peu ses pieds contrairement au piéton. On se focalise alors sur 2 pieds. En tout, cas, le visuel ne montre clairement aucun de ces 20 pieds. Il y a l’histoire du pied bot ou de la jambe de bois. Le pied gauche du piéton pourrait être une jambe de bois. Le visuel montre un trait qui styliserait cela. Dans ce cas, on peut dire qu’il y a le pied (un bon pied, le droit) et un « mauvais pied, en effet, ce n’est plus un pied). En fait le cheminement démonstratif fonctionne plutôt dans l’autre sens : c’est parce que l’on suppose une telle symétrie (2 chevaux : une seule rosse, 2 jambes : un seul pied) que l’on peut étayer l’idée de la « jambe de bois ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by thidgr - dans Chouette d'or
commenter cet article

commentaires

LIBRE 14/03/2008 11:07

                                Bonjour thidgr J'avais donné ma solution décryptage 780. Merci de continuer tes analyses. Actuellement , je suis en recherche d'une relation monarchie Aragon et Hasbourg d'une ligne compatible. En ce qui concerne la 780. Les visuels ne comportent pas de reliquats ... Traitement ponctuel de la mesure dès 780 direction?CACHE .. 31385 .. 33 185 de 500 rencontre de la mesure.COCHE R ... 3 15 3 8 5.Capillo: Première et dernière lettre des saisons. PHARE S EE (33 gironde) ou des premières et ROYAN ... RAYON. P A R H E = PHARE? AMICALEMENT

LIBRE 12/03/2008 13:09

                                  Bonjour, Très bonne analyse des détails de la description du visuel. La boussole n'est pas stable en suite du lieu 530 et oriente le croisement  d'un PAS SAGE, rosse - piéton. Le visuel comportant le nord en haut, l'orientation permet la lecture SVd  comme PAs.  Le pied et la jambe du piéton attire l'attention de E TALON. J'ai développé le décryptage dans des commentaires  du passé. J'attire l'attention sur le mot ETERNITE. Nous observons pendant les décrytages de la chasse des références et visuels  du corps. Bec, oeil, serres et autres main, pouce.Cette boussole virtuelle de trahison 560 permet de croire AL - MAR de la fibule A DRAGON de PRENESTE. Voir Passage st Michel d'une première fois. MAURE ... Hernani JEAN D'ARAGON ( dragon) Premier à présenterl LA TETE DE MAURE historique. Rois d'ARAGON.  ETERNITE, symbole cercle O = TETE NOIRE. MAURE.  Avec d'autres décryptages dont la ligne  C, B, G.J. conforme de lecture 560.GOLFE - JUAN .. GJ OU LA NEF -ALPES MARITIMES = PASSE (clef) LIMITE MAR ( maure)Phare  passe des maures et des rois voir histoire. Je vous laisse cette partie d'un résumé. La 2e fois. Pointe noire de ce qui est au bout d'un ustensile. TETE NOIRE du visuel. mine, face, figure, tête et autre, visage ... passe avenir, passe, navire..  La possibilité de ce point à restituer par ROYAN?  basilique navire architecture nnp candidat?Bourges, Luneville. Ou à quelques mm de précisions autres, de faire entre les deux fois? Amicalement pour une suite en résumé.ETERNITE

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives