Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 17:08

Il y a l’expression « où tu voudras quand tu voudras » (ou bien « où tu veux quand tu veux »). 

 

C’est notamment dans une chanson de Joe Dassin (l’été indien). L’été indien c’est en fait l’automne, c'est-à-dire que l’on peut l’associer à l’équinoxe comme peut le suggérer la boussole.

http://www.frmusique.ru/texts/d/dassin_joe/eteindien.htm

« Nous marchions sur une plage » (de retour de l’ile d’elbe ?)

« Il y a un an , un siècle, une éternité »

« l’amour sera mort ».

« comme elle je reviens en arrière »

Si l’on pouvait étayer cela, il y aurait matière à exploiter.

 

« Où tu voudras quand tu voudras », cela pourrait aussi décoder la façon dont doivent se lire les 2 parties du poème.

La rosse et le cocher pour le « où ». La rosse pourrait donner la manière de déplacement. Le cocher ce serait la croix.

La boussole et le pied pour la « quand ». Par exemple la boussole indique 6 heures. Comment le « pied » pourrait être compris dans ce cas (au pied levé ?) ?

 

« Où tu veux, quand tu veux », c’est un expression de défi. Il s’agit de relever le gant, d’entrer en lice… Une joute, un tournoi ?

Le joutes équestres étaient prisées des rois tels Charles VI.

Wikipedia m’apprend l’existence du « pas d’arme ».

 

Je ne tire rien de tout cela.

Partager cet article

Repost 0
Published by thidgr - dans Chouette d'or
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives