Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 14:37

Les calculs précédents montrent que certains corps aux propriétés radiatives particulières (transparence au rayonnement incident et opacité au rayonnement thermique) permettent une augmentation de température de la « surface exposée au soleil ».

Il n’est pas question de nier l’existence de ces phénomènes : transparence, absorption et émission thermique. Les calculs de l’effet  de serre « idéal » sont donc acceptés.

 

La théorie de l’effet de serre c’est plus que cela. C’est un modèle simplifiée d’un système thermique complexe. Etre « vrai » pour un tel modèle c’est être efficace. C'est-à-dire décrire correctement « en première grandeur » ce qui se passe.

 

En conséquence, la théorie de l’effet de serre dit que (après le rayonnement solaire et l’albédo), ce qui fixe la température de l’atmosphère est la teneur en « gaz à effet de serre » à cause de l’absorption et du rayonnement retour de l’atmosphère vers le sol.

 

Personne (même les tenants de l’effet de serre) ne rejette les phénomènes complémentaires dont voici une liste non exhaustive :

-          Convection dans l’atmosphère

-          Conduction dans l’atmosphère et aux interfaces atmosphères –sol atmosphère-océan.

-          Changement de phase (l’eau essentiellement).

-          Absorption des  ondes électromagnétiques  par les différentes constituants (ozone, aérosol,…) de l’atmosphère de l’océan et de la surface du sol.

-          Champ magnétiques.

-          Variation solaire.

-          Rayons cosmiques.

-          Constitution chimique de l’atmosphère de l’océan et de la surface du sol.

-          Constitution physique des corps de l’atmosphère de l’océan et de la surface du sol (surtout pour l’eau).

-          Coefficient d’émissivité de l’atmosphère de l’océan et de la surface du sol.

-          Réflexions (les nuages notamment)

Bref on conçoit qu’un modèle simplifiée n’est pas forcément quelque chose de négligeable. Mais simplifié ne veut pas dire simpliste.

 

En définitive, la théorie de l’effet de serre dit que ce qui fixe la température moyenne de la « basse atmosphère » (au niveau du sol) c’est dans l’ordre : le soleil (la puissance de la radiation) puis l’albédo puis la teneur en gaz à effet serre.  Il est admis que d’autres phénomènes jouent : mais dans des proportions moindres.

La conséquence de cette théorie est que si la puissance solaire est constante et l’albédo aussi, alors le paramètre principal pour la température moyenne au sol est la teneur en gaz à effet de serre.

Dans le détail, comme le mécanisme décrit est une boucle à rétroaction positive (plus il y a de gaz à effet de serre, plus il réchauffe le sol, plus celui émet, plus le gaz absorbe et plus il réchauffe) :la relation est plutôt exponentielle que linéaire. Comme l’on est dans des faibles valeurs, le caractère exponentiel peut rester masqué (= développement limité de la fonction exponentielle autour de 0).

 

Considération sur la « véracité » de cette article.

Il n’y a pas ici d’éléments de réfutation. C’est plutôt d’une mise en ordre dont il s’agit.

Personne ne peut nier qu’il existe une énorme confusion sur la signification de l’effet de serre. Les 14 formulations cités le prouvent.

Personne ne peut nier que le phénomène physique (atmosphère + sol + océan) est complexe et que la liste citée ici n’est qu’une première approche.

La réduction de la théorie de l’effet de serre a un modèle peut être discutée. Elle va dans le sens de « moins d’ambition ». Si c’est « plus qu’un modèle », il faudrait dire quelle ambition cela a en plus.

Au final, la vision formulée ici de la théorie de l’effet de serre n’est pas « prouvée ». Mais ce serait plutôt aux défenseurs de cette théorie de l’expliciter.

Remarque complémentaire. C’est de la théorie de l’effet de serre dont il s’agit ici. Les calculs alambiqués menés par le GIEC pour simuler le climat ne sont pas concernés. Il est impossible d’en discuter puisque les paramètres de ces modèles sont inconnus. Il n’est pas certain que ces modèles relèvent de la théorie de l’effet de serre bien que les commentaires qui en sont fait, laisse supposer que ces modèles s’appuient principalement sur l’effet de serre (alors si l’effet de serre est erroné, ces modèles sont aussi entachés d’erreur).

Partager cet article

Repost 0
Published by thidgr - dans Effet de serre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives