Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 14:41

La « démonstration » classique de l’effet de serre cité habituellement porte sur les températures moyennes constatées de la Terre et de Vénus.

En fait plutôt qu’une démonstration, il s’agit plutôt d’une illustration. Donc la réfutation de ceci ne vaudra pas comme preuve contre l’effet de serre mais comme élimination de l’illustration.

 

Rappel :

La température moyenne au sol de la Terre est sensée être de 15 C, étant donné la valeur du rayonnement solaire reçue et la valeur de l’albédo, la loi du corps noir voudrait que la température moyenne soit de -18 C.

 

Dans cette description il y 5 problèmes (non forcément exhaustifs) que je classe par ordre d’importance :

1 La formule du corps noir étant en T4 c’est la racine quatrième des T4 qui devrait être pris en compte pour la moyenne.

2 On ne tient pas compte du coefficient d’émissivité (la terre n’est pas un corps noir).

3 La valeur exacte de l’albédo est délicate.

4 L’absorption du flux solaire se fait à des altitudes variables et non systématiquement au niveau du sol.

5 La notion de température moyenne à 15 C est délicate.

 

Ces 5 points sont loin d’être anodins. Ils invalident le calcul effectué.

 

Pour « revenir au réel » il manque en outre quelque chose : les mesures du flux radiatif en provenance du sol et en provenance de l’atmosphère (hors soleil). A ma connaissance ils n’ont jamais été mesurés.

 

Venus

Après la Terre considérons Vénus qui est considérée comme le plus « belle exemple de l’effet de serre ».

Si l’on refait le coup pour Vénus, l’albédo change, le puissance solaire reçue change et on trouve une autre température théorique de « corps noir ».

L’albédo moyen selon wikipédia est 0,65

En reprenant le calcul du corps noir (la « constante solaire pour venus est 2700 W/m2), on a une puissance absorbé de 236 W/m2 (contre 224 pour la Terre).

La température de « corps noir est 256 K ».

Et les tenants de l’effet de serre de claironner : « la température moyenne au sol est de 730 K !  vous voyez bien comme cela chauffe !».

 

Mais tout le monde sait que l’on ne voit pas la surface de Vénus. L’atmosphère est opaque au rayonnement. Ce n’est donc pas au niveau du sol qu’il faut faire le calcul mais au niveau de la couche de nuage. En supposant que cette couche arrête « tous les rayonnements solaires arrivants » (comme le fait le sol de la Terre), on ne fait que transposer le problème : il y a une atmosphère au dessus et un « au dessous » (qui se trouve être aussi un gaz et non un solide ou un liquide). Devinez la température qu’il fait sur Vénus à 60 km (altitude de ces nuages) ? 230 K (chiffre de Venus Explorer).

Bref, Vénus avec son atmosphère gorgée de gaz à effet de serre qui est sensée être le siège d’une élévation de température puissante est au contraire un indice de l’inefficacité de la théorie de l’effet de serre.

Remarque : le calcul présente des incertitudes (l’altitude où le flux solaire est absorbée, la valeur de l’albédo, la température) et des approximations (tout ne se fait pas à une altitude « pile poil »). Il ne faut donc pas lui en faire dire trop. Il n’empêche que ce calcul montre l’absence d’effet de serre massif pour Vénus.

 

Mais qu’est-ce qui cause la chaleur au sol ?

Cela mérite un article complet (à suivre)

 

Considération sur la « véracité de l’article ».

Comme indiqué en préalable, il s’agit de réfutation des exemples classique de la théorie de l’effet de serre et non de la théorie elle-même. Encore que dans le cas de Vénus, l’écart est tellement grand que rattraper la théorie semble difficile.

J’ai indiqué les erreurs très importantes (surtout la moyenne en T4) du calcul théorique effectué pour la Terre. Comme ce calcul est théorique, cela suffit pour le récuser.

J’ai ajouté un fait important c’est l’absence de mesure d’un élément clé de la théorie : le flux rayonné atmosphère-> sol. C’est un élément de doute sérieux.

Enfin, j’ai ramené la description pour Vénus à des réalités. Faire le calcul « au sol » du flux solaire reçu est une aberration.

Partager cet article

Repost 0
Published by thidgr - dans Effet de serre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives