Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 09:20

Essayons de « refaire » la charade en utilisant des mots au lieu de lettres. C’est en effet ce qui se passe dans une charade classique. Il importe de se cantonner à des mots courts (une seule syllabe) car sinon les possibilités sont « explosives ». On peut admettre une exception pour les items figurant « sur la même ligne ». L’approche « frontale » ne donne rien de concluant, je vais tenter une autre approche du problème en cherchant des mots « attendus » dans la « phrase solution ».

Il s’agit là d’un premier « dégrossissage ».

 

Si l’auteur continue de tutoyer, on peu s’attendre à « tu », « vas », « vois » ou « lis » (ois, ai, sois, dis, dors, fais, mets, vends, veux, vis, ris) Il faudrait les trouver plutôt en « 1 »

« offre de l’espace = ? tue, voie » et « ronfle quand il est couché = ? lit » sont mal placés.

Donc pas de « tu » et pas d’impératif « mono syllabe ». Le verbe à l’impératif fait peut être de plus d’une syllabe. Avec un « ..e » c'est-à-dire un mot de type « ..eu » en 3 ou 4. Des mots correspondants sont bleu, creux, deux, Dreux, eux, feu, gueux, jeu, meuh, nœud, preux, queue, ceux, vœu, œufs,

« offre de l’espace » peut correspondre à bleu, creux, feu, jeu.

« de l’air » peut correspondre à creux.

« de l’eau » ne donne rien.

Pour les formes de l’impératif deuxième personne du 3ème groupe, les modèles sont :

http://fr.wiktionary.org/wiki/Annexe:Conjugaison_fran%C3%A7aise:Troisi%C3%A8me_groupe

absous, acquiers, assois, assieds, bats, bois, bous, clos, confis, couds, cours, crois, cueille, cuis, défaille, dois, dis, dors, éclos, écris, fais, fuis, inclus, lis, maudis, mets, mouds, meurs, meus, nais, ouvre, pais, parais, peins, plais, pourvois, peux, prédis, prends, prévaux, prévois, reçois, résous, ris, saille, sache, sers, sors, suis, sursois, ais, sois, tais, tiens, trains, vincs, vaux, vends, vêts, vis, vois, veux, ois.

La dernière syllabe est donc ai, oi, ba, boi, bou, clo, clu, cou, cour, croi, cri, coeil, cui, doi, di, dor, fi, faille, fai, fui, kière,  li, mè, mou, meur, meu, nè, pè, pain, plè, peu, pren, ri, saille, sache, sère, sor, sui, sou, soi, sié,  tai, tien, trai, vin, vau, ven, vi, voi, veu, vre, voi, vau, zou

« se multiplie dans la gaité ». => Cela ne colle pas.

« offre de l’espace » peut correspondre à bois ( ?), cour, croix, meurs, pet( ?), sort, scié, Afin de simplifier, on exclus les « ? » (définition trop ténue). de plus « re » est impossible en 1. On exclut les verbes préfixés par « re »  directement. Les verbes possibles sont : accours, secoure, demeure, assieds.

« de l’air » peut correspondre à bout ( ?), cou ( ?), cri, pet, sort, vent, vie. Pas de verbe de 3 syllabes en vue.

« ronfle quand il est couché » peut correspondre à dors, saoul. Pas de verbe de 4 syllabes en vue.

 

S’il y a un vouvoiement, on dois avoir « vous » (plutôt en 1) ou un « ..ez » (plutôt en 2 ,3 ou 4).

Le « vous pourrait aller avec « offre de l’espace ». Mais il est mal placé.

Les mots en « é » sont  bée, dé, fée, gé, gué, hé, les, mes, nez, né, ré, rez, ses, tes, té, thé, fié, lié, nié, pillé, riez, scié, blé, chez, clé, crée, gré, pré. Il y a aussi les lettres B, C,… (mais c’est improbable de faire un mélange).

« offre de l’espace » peut correspondre à té, gué, clé, crée ou pré.  Les verbes possibles sont hâtez, ôtez.

« de l’air » peut correspondre à bée, nez.  Verbe possible : « détournez » (dés qui roulent)  (faire un « tour »), (embourbez ?).

« ronfle quand il est couché » peut convenir à nez, blé. Je ne vois pas de verbe.

 

Un infinitif « ..er »(idem « .ez »), « ..ir », « ..re » (en 2, 3 ou 4).

Les mots en « ir » sont  bhir, cire, dire, lire, mire, pire, rire, sire, tir, cuir, vire,

Les mots en « re » sont  creux, Dreux, preux,

 « espace »  peut correspondre à lire, mire, tir, creux. Les verbes possibles sont élire (pas pâlir,  polir, relire), (pas dormir, gémir), lotir, partir (pas bâtir, blottir, mentir, nantir, rôtir, sentir, sertir, vétir), vaincre.

« air » peut correspondre à creux. Je ne vois pas de verbe de 3 syllabes finissant pas « cre ». (à vaincre sans péril… ne colle pas).

« ronfle quand il est couché » peut convenir à rire ? Je ne vois pas de verbes de 4 syllabes qui se case alors.

 

Il y a donc des possibilités pour les verbes. Il faut aussi des « petits mots . On peut trouver « à » ou « au », peut être « des ». Mais trouve-ton « le », « la » ou « les »?

La gaité : lalala

L’air (de musique) = la

L’eau -> lac (la)

Ronfle : las.

 

Autres mots outil : « par », « pour », « de », « du » ou « des » 

Gaité : les dés

L’espace : le par (de golf) ? => Inutilisable à cet endroit

Le « de » peut provenir du sont « d » à la fin d’un mot.

 

S’il y a un adverbe en « ment ». 3 peut faire l’affaire (il ment). L’adverbe serait alors au début. Je ne vois pas lequel. Cela semble improbable.

Partager cet article

Repost 0
Published by thidgr - dans Chouette d'or
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives