Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 17:16

Comment peut évoluer une espèce ?

Je vais procéder à une description « idéale ».

 

Soit une population d’une espèce E.

A un moment donné, un individu I subit une mutation M. Il est statiquement improbable que cette même mutation survienne au « même moment » chez une autre individu « à coté ». Cette mutation est un avantage. L’individu I appartient « toujours à l’espèce E » et peut se reproduire. Au sein d’une partie (région) de l’espèce, à moyen terme, (presque) tous les individus possèdent alors la mutation M. Les individus de l’espèce E extérieures à la région ne la possède pas.

 

Il faut alors une deuxième mutation N et un mécanisme similaire.

Si les individus M+N peuvent se croisés avec les M mais pas avec les « E standards », alors on voit comment peut apparaître une nouvelle espèce M+N distinctes de E.

 

La population M constitue donc une sous-espèce transitoire entre E et M+N

 

En pratique, 2 mutations ne suffisent sans doute pas. Les mutations peuvent s’accumuler de façon, « dormante ».

On peut aussi imaginer que « toute » la population E soit concernée. L’isolement géographique n’est alors pas nécessaire. Par contre, on ne sait pas quand on a changé d’espèce (il n’y a plus le critère du croisement fertile).

 

Il s’agit donc là d’une description idéale. Qu’en est il en réalité ? Combien d’étapes pour un changement d’espèce ? combien de générations ? combiens d’individus impliqués ? Quelle est la fréquence des créations d’espèces ?

A ma connaissance, ces questions restent ouvertes.

Partager cet article

Repost 0
Published by thidgr - dans Errements
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives