Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 15:18

« La sélection d’embauche ressemble à un tribunal qui prononce des arrêts, sans qu’un avocat puisse défendre le prévenu ».

 

Weschler : « l’intelligence est la capacité globale de l’individu d’agir dans un but déterminé , de penser de manière rationnelle et d’avoir des rapports utiles avec son milieu . »

Remarque : la détermination du but n’est alors pas l’affaire de l’intelligence.

 

Thurstone : facteurs verbal, numérique, de représentation spatiale, de mémoire, perceptif, de raisonnement et  de fluidité verbale.

Howard Gardner : facultés langagières, logico-mathématique, musicale, spatiale, corpo-kinestésique, intrapersonnelle, interpersonnelle et naturaliste.

 

Le livre m’intéresse surtout pour sa deuxième partie sur les tests de personnalité. Je suis surtout frappé par le décalage entre le discours initial qui présente les tests comme des « mesures de tendance, à interpréter avec précaution », et le verdict « abrupt » des résultats des tests : « individu schizophrène ». En pratique, dans ces tests, on ne peut « que faire faute ».

 

Inventaire multiphasique du Minnesota de Hataway et MacKinley 1940 MMPI : Echelles d’hypocondrie (Hs), de dépression (D), d’hystérie (Hy), de déséquilibre psychopathique (Pd), masculinité/féminité (Mf), de  paranoïa (Pa), de psychasténie (Pa), de schizophrénie (Sc), d’hypomanie (Ma), d’introversion sociale (Si). Mensonge (L), indécision ( ?), conformité à la norme sociale (F), défensive (K).

MMPI2 : dominance (Do), responsabilité sociale (Re), adaptation émotionnelle (Mt)

 

Le questionnaire 16 PF de Cattell ; cordialité-chaleur (A), raisonnement (B), stabilité émotionnelle (C), dominance (E), vivacité (F), respect des conventions (G) ; assurance en société (H), sensibilité (I), vigilance (L), imagination-distraction (M), intériorisation (N), Inquiétude-appréhension (O). Extraversion (EX), anxiété (AX),  dureté-intransigeance (TM), Indépendance (IN), contrôle de soi (SC).

 

Commentaire.

Mis à part l’aspect clinique où celui qui fait passer le test « soigne » l’autre (et veut donc l’aider), l’utilisation de ces tests comme sélection est un pur arbitraire. Celui qui fait passer les tests et le « maitre du jeu ». Impossible de lui indiquer qu’il se trompe personnellement, que sa « technique » ne s’applique pas au cas présent ou que cette technique elle-même est déficiente. De toute façon il rendra un verdict sans appel (en bien ou en mal pour le candidat).

Je me demande s’il ne vaudrais pas mieux jouer cela à la roulette.

Outre cette critique destructrice des test de personnalité, ce que je trouve intéressant, c’est la liste des critères « psychologiques » « mesurés ». C’est assez consternant. Il me semble que la psychologie devrait s’attaquer au problème d’une liste des critères psychologiques qui partitionne la « psychologie humaine » (c'est-à-dire une liste de tous les critères indépendants  qui permettent de décrire dans la totalité « l’être psychologique » d’un être humain). A l’heure actuelle la psychologie se situe dans la situation où était l’alchimie avant de devenir la chimie. Il manque entre autre un « Mendeleiev » de la psychologie.

Partager cet article

Repost 0
Published by thidgr - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives