Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 15:14

Mais par le MEGA c’est un million de fois moins.

 

L’idée courante est que Méga renvoie au bonhomme Michelin (avec l’IS gonfle et ses avis tiennent la route) et que cela donne l’échelle de la carte soit 1/1000 000. Dans ce cas, il n’y a pas de lien entre MEGA et morse.

C’est vrai qu’il y a de la place dans le livre, mais perdre une ligne pour des telles choses me sidèrent. Max se fout de nous ici (au sens propre) !

 

A supposer que l’on ait un truc à une centaine de km à partir de Carignan, et avec Bourges, il n’y a pas 36 cartes à prendre. L’échelle s’impose et la marque presque aussi. Cela aurait été nécessaire si la carte à prendre était la carte de Cassini.

 

Je remarque que l’idée du MEGA = morse appliqué à 560606*4 donne une unité de mesure. C’est une toute autre interprétation.

 

Je ne nie pas la marque de la carte. Mais on peut explorer 2 alternatives : l’échelle n’est pas au 1/1000000 et dès 500 on a la zone.

 

Echelle autre que 1/1000000

Avec une carte Michelin, c’est alors une carte au 1/200 000. C’est celle de la région de 242 (Carignan). C’est un sacré contre-pied des hypothèses courantes ! Au lieu de se dérouler en France, cela se passe localement. Mais, La quasi totalité des localisations ne tiennent pas sur cette carte : comment faire la liaison ?

Je ne vois pas.

 

On aurait la zone dès 500.

On serait donc sur la carte de France depuis 530 et là on passerait sur une carte très détaillée genre 1/25000. Il faudrait donc que la « lecture de 500 » indique cela.

Pour lever le problème précédent, il faut aussi supposer que la carte de France reste utilisable ensuite.

On a affaire à environ 0,6 mesures. Si la mesure est inférieure à 1 mètre, cela tient sur une carte (en fait peut importe l’échelle). Cela implique que la carte est celle de 2424 (Carignan).

Il n’y a pas de carte Michelin aussi détaillée, Méga ne fait pas référence à cela.

Je ne parviens pas à voir ce qui justifierait cela (Méga, SAQC, mesures, 560606, morse, ut queant laxis,…)

 

Bref, les alternatives ne fonctionnent pas. Alors pourquoi Max nous prend-il pour des demeurés en précisant des évidences ?

 

Méga = M, l’inverse c’est micro. En 780 M c’était l’ouest.

Méga - Morse : M…e   et l’écart c’est « ég ors ». Roger !)

 

Si l’on examine l’IS qui donne « Gonfle et ses avis tiennent la route » (= Michelin), on voit qu’elle utilise 2 « procédés » : quantité * lettres, lecture de bas en haut et de droite à gauche et verlan. Puisque (si) cette IS s’applique ici, on peut tenter d’appliquer ces procédés.

Verlan : gamé, ralspi, trecen, trequa, gnanrica.

L’écriture de gauche à droite c’est 580 (et 600). Rien de tel ici

Quantité * lettres pourrait s’appliquer à  2424… 560606 et quatre centres. Par exemple si 4 = E alors on a 2 E 2 E …. Soit E E E E…. Bref eeeeeeeeeeu ;)

 

 

Bilan. Pour sauver mon amour propre, on va supposer que tout cela sert dans les reliquats.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives