Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 14:53

Il était question il y a quelques temps de « l’éloge de la lenteur ». J’étais assez en phase avec cette idée. Je me suis surpris à voir une mise en pratique de cette lenteur dans des occasions inattendues. Au final, je suis plus réservé sur cette éloge.

Prenons l’exemple des appareils photos numériques. Parmi leur mille avantages, ils présentent un inconvénient de taille (sauf peut être pour les hauts de gamme), c’est leur délai de réaction. C’est vrai pour la prise de photo : tiens le coureur est déjà passé ! C’est vrai aussi pour le temps de réinitialisation. Etonnant non ? Ce petit bijou technologique serait il le cheval de Troyes des apôtres de la lenteur ?


Autre exemple. J’ai acquis récemment un décodeur TNT. Là encore, ces fonctions marchent bien. Mais le zapping entre les chaînes est déroutant. Le présentateur télé continue de parler quelques secondes avant de se figer pour enfin laisser place au dessin animé. Et inversement. Cette lenteur là n’est pas sans avantage : fini le zapping brutale, place au changement de chaîne !


Troisième exemple : windows et l’accès internet. Alors qu’il fallait tout au plus une dizaine de secondes pour accéder à la météo sur minitel (payante), il faut maintenant une bonne dizaine de minutes pour voir la météo sur internet à partir d’une ordinateur éteint (mais c’est gratuit). 


Enfin dernier exemple, mon entreprise a emménagé dans un nouveau bâtiment. Il se trouve que les ascenseurs y pratiquent l’art de la lenteur. Pas tellement entre les étages, mais pour s’ouvrir et se fermer.


Alors, y a-t-il complot ? Les papy boomer s (qui sont les vrais maîtres de nos destins) se ménagent ils leur avenir ?

La baisse de la vitesse sur les routes en est elle aussi un élément ?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives