Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 09:00

J’ai lu que le texte faisait cent mots.

 

La suite des « lignes » fait : 13, 7, 7, 11, 7, 12, 7, 9, 10, 6,11 = 100.

Les « l’ » comptent pour un mot. On compte aussi le titre.

C’est un nombre « rond ». Il est fatale que l’énigme possède « un nombre de mots », le fait qu’il soit rond n’est pour l’instant qu’une coïncidence sans effet. Peut on en faire dire plus ?

 

Il y avait les 64 lettres du corps du texte de 780. C’est aussi un carré. Mais on comptait les lettres et surtout on ne comptait pas le titre.

 

Il y aura le « CENT » des cents jours. Il est notable que ce mot n’est pas codé en 420 (encore que le fait que CENT ne soit pas codé n’est pas apparent au premier regard). Donc, on peut « jeter un coup d’oeil » (sans décodage donc sans savoir qu’il est question des cents jours) dès 470.

Il y a le « C » qui vaut CENT en référence aux romains (que l’on peut lier au G de l’alpha romain de 530).

 

Alors, en tire-ton quelque chose ?

 

En 470, on a la flèche, la lumière et Apollon.

Il faudrait donc comprendre (et utiliser) dès 470 le fait que la flèche qui vise le coeur est la flèche à trouver en 470. Cela milite pour une « attente » (bof c’est une fausse piste !).

Par ailleurs, en 420 la lumière vient du ciel. Donc la lumière à voir en 470 aussi. Mis à part une invraisemblable piste aux étoiles, cela n’a pas de sens.

Apollon est le dieu du soleil (et de la musique) et cela peut venir renforcer la solution « Ré ». 

 

Le codage des chiffres romains pointe I, V, X, L, C, D, M.

Aucune lettres de BOURGES. On a ronCeVauX, roLanD. Cela ne donne pas un nombre dans le bon ordre.

Avec la transition C->G (+4), cela donne : M, Z, B, P, G, H, Q.

Alors : BourGes (IC = 99), roncevaux, roland. 

La lumière serait 99 ? (c’est 3 * 33).

 

Au final, tout cela n’est pas fertile.

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives