Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 09:02

Une vision, de l’action, des frontières : notre projet pour retrouver l’Europe  

1. Permettre à l’Europe de redémarrer en adoptant un traité limité aux questions institutionnelles.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

2. Rappeler les principes de subsidiarité, proportionnalité et réciprocité qui doivent régir l’action communautaire.  

            Cela n’engage à rien.  

3. Créer un président stable de l’Union européenne et un ministre des Affaires étrangères européen.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

4. Etendre le champ de la majorité qualifiée et de la codécision.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

5. Renforcer le rôle des Parlements nationaux dans la construction communautaire (contrôle du principe de subsidiarité…).  

            Un changement dans la constitution française. Objectif très peu précis.  

6. Permettre aux pays qui veulent avancer plus vite de le faire en développant les coopérations renforcées sous toutes leurs formes.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

7. Accroître la présence française, notamment au niveau politique, dans les institutions européennes.  

            Vraiment très peu précis. On supposera qu’il s’agit de « lobying ». Très difficile à mesurer.  

8. Concentrer l’action européenne sur des politiques concrètes, où l’action commune est indispensable : immigration, aide au développement, lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme, autosuffisance et sécurité alimentaires, énergie, écologie, recherche et innovation…  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

9. Faire de l’Europe le premier échelon pour commencer à combiner écologie et économie.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

10. Permettre l’émergence d’universités européennes de rayonnement mondial.  

            Encore heureux que l’on ne va pas l’empêcher ! Engagement vide.  

11. Stopper toute nouvelle adhésion (sauf Bulgarie et Roumanie), tant qu’aucune réforme institutionnelle n’a eu lieu.  

            Dont acte.  

12. Affirmer notre souhait que les négociations d’adhésion avec la Turquie aboutissent à la signature d’un partenariat stratégique et non à l’intégration. 

            Tel qu’exprimé, cela n’engage pas à grand-chose. On va supposer qu’il s’agit de refuser l’entrée de la Turquie.  

13. À l’image de l’espace Schengen sur la circulation des personnes, créer un Schengen de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme et de la lutte contre la criminalité organisée (échanges de fichiers et de renseignements ; règles pénales communes ; procureur européen…). 

            Cela ne dépend pas que de la France.  

14. Renforcer le rôle des représentants des gouvernements nationaux dans la conduite de la politique monétaire européenne.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

15. Mettre en place un gouvernement économique de l’Europe et coordonner les politiques économiques.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

16. Donner à chaque jeune la possibilité de faire un séjour prolongé dans un pays de l’Union dans le cadre de ses études (généralisation des programmes Erasmus et Leonardo ; bourses de mobilité ; prêts à taux zéro…).  

            Encore heureux !  

17. Créer un Pass culture européen, c’est-à-dire une carte pour tous les jeunes âgés de 12 à 25 ans permettant d’accéder à coût réduit, sur tout le territoire européen, au réseau ferroviaire, aux musées, aux sites et à tous les monuments du patrimoine européen. 

            Cela ne dépend pas que de la France.  

18. Garantir et mettre en oeuvre le principe de préférence communautaire pour permettre à nos entreprises de consolider leurs positions avant de se lancer dans la conquête de marchés extérieurs.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

19. Modifier la politique européenne de concurrence pour permettre la constitution de champions européens.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

20. Protéger nos technologies et mutualiser les moyens de recherche pour que l’Europe ne devienne pas dépendante des technologies étrangères dans les secteurs stratégiques. 

            Cela ne dépend pas que de la France.  

21. Créer un dispositif européen de participation des salariés aux bénéfices des entreprises européennes.  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

22. Agir en faveur de l’harmonisation fiscale et sociale.  

            Agir peut être, mais pour quel résultat ?  

23. Demander la reconnaissance et la préservation du rôle économique et social des services publics pour les pays qui le souhaitent.  

            On peut toujours demander…  

24. Demander à l’Union européenne de supprimer l’attribution de fonds structurels aux pays qui pratiquent le dumping fiscal, social ou environnemental.  

            On peut toujours demander…  

25. Créer une force d’intervention européenne de sécurité civile (« casques verts »).  

            Cela ne dépend pas que de la France.  

26. Permettre à l’Europe de la défense de se mettre en place en demandant une juste participation de chacun ou en donnant à la France et à la Grande-Bretagne une compensation du fait de leur participation à l’effort de défense européen plus conséquente que celle des autres pays. 

            C’est gentil de le permettre.  

27. Une fois que l’Europe aura redémarré, envisager d’élaborer un texte scellant la dimension fondamentalement politique du projet européen.  

            A la belle formulation. Si avec cela c’est pas du béton ! 

 

Il n’y a que 4 « engagements » sur ces 27 thèmes.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives