Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 09:25
1.             Si 780 se décodait grâce aux tarots.

Quelles relations tirer.  Rosse : cavalier ou chariot. Cocher : le pape ou le fou. Boussole : la roue. Pied : le pendu ou l’Hermite. Dois (doigt) : bâton ou le bateleur ? Voudras : la papesse ou l’impératrice ? 780 => 78 cartes; 21 arcanes majeurs (sans le fou) = 21 mots (y compris le titre). 22 arcanes majeurs = 22 pieds (sans le titre)

1.1         Options.

Ø   Relier chaque vers à une arcane majeure.

Ø   Relier chaque mot à une arcane majeure.

Ø   Considérer qu’il n’y a que quelques arcanes ici et chercher les autres dans les autres énigmes.

Ø   Considérer qu’il s’agit d’une tirage avec 4 arcanes qu’il faut interpréter.

2.             Relier chaque vers à une arcane majeure.

Il y a plusieurs fois les mêmes sons (ou, tu, par , la, …). Il semble impossible d’associer spécifiquement une arcane.;Il s’agit donc simplement d’un ordre. 
OU : batteleur 
TU : papesse
VOU : impératrice
DRA : empereur
PAR : pape
LA : amoureux
RO : chariot
SAI : justice
LE : hermite
CO :  roue
CHER : force
MAI : pendu
OU : mort
TU : tempérance
DOI : diable
PAR : maison dieu
LA : Etoile
BOU : Lune
SOL : soleil
ET : jugement  
LE : monde
PIé : mat.
Et ensuite, que faire de cela ? 

 

3.             Relier chaque mot à une arcane majeure.

Là encore, on retrouve les mêmes mots à plusieurs endroits.
PREMIER : batteleur
PAS : papesse
OU : impératice
TU : empereur
VOUDRAS : pape
PAR : amoureux
LA : chariot
ROSSE : justice
ET : hermite
LE : roue
COCHER : force
MAIS : pendu
OU : mort
TU : tempérance
DOIS : diable
PAR : maison dieu
LA : étoile
BOUSSOLE : lune
ET : soleil
LE : jugement
PIED : monde 

4.             Considérer qu’il n’y a que quelques arcanes ici et chercher les autres dans les autres énigmes.

Batteleur : dois
Papesse : voudras, 
impératrice
empereur
pape : clef
amoureux
chariot : rosse
justice
hermite
roue : boussole
force
pendu : pied
mort (sans nom) : 
tempérance
diable
maison dieu : navire noir perché
Etoile
Lune
Soleil : lumière, appolon
jugement  
monde
mat.

 

5.             Considérer qu’il s’agit d’une tirage avec 4 arcanes qu’il faut interpréter.  

Comme le tirage des cartes n’est pas quelque chose de couramment répandu, on peut supposer que c’est le tirage « simple ». Celui que l’on trouve le plus facile sur internet par exemple. C’est donc le tirage en croix avec 4 arcanes. La première est placée à gauche (à l’est), la seconde à droite (à l’ouest), la troisième en haut (ai nord) et la quatrième en bas (au Sud).

Les 4 arcanes seraient Rosse, cocher, Boussole et Pied. Il faut les relier. Il n’apparaît pas de raison de changer l’ordre. On a donc

Boussole

Rosse  Cocher

Pied

Au vu de leur position, on « lit » les cartes comme suit :
La Rosse c’est celui qui pose le question (le chercheur de chouette). Le Cocher c’est le contexte, ce à quoi il fait face (l’énigme). La Boussole c’est le conseil. Le Pied : la perspective. Il n’y a que des arcanes majeurs (ni cavalier ni baton) On peut supposer que : ROSSE = CHARIOT, COCHER = PAPE ou FOU, BOUSSOLE = ROUE, PIED = PENDU ou ERMITE 

Le Chariot
Triomphe, orgueil, réussite, déménagement, puissance.

Carte excellente puisque celle du triomphe, mais attention, elle est facilement perverse si elle est mal entourée ou si elle tombe face à des cartes fortes : orgueil, tyrannie et domination. Mais la plupart du temps elle est la carte de la réussite et de la réalisation par soi-même.

Le Pape
Union, bénédiction, contrat, relations.

Carte presque toujours bénéfique qui symbolise l'association ou la protection bienveillante. Elle donne une tonalité spirituelle et saine aux événements. Excellente pour les affaires (contrats), en amour elle est signe d'union et même de mariage le cas échéant.

Le Fou
Le changement de monde, le dépassement, la folie, la perte.

Carte très complexe, qui symbolise outre : la folie, l'insouciance et l'abandon ; le dépassement et le changement de monde (ou milieu). Dans son sens subtil, c'est un renouvellement plus volontaire et contrôlé que celui de la carte 13 mais tout aussi radical.
  

 

 

La Roue de Fortune
Tournant, nouveauté, déblocage, accélération.

Les temps changent, mais c'est à double tranchant, cela dépend d'où l'on part. Les cycles du destin s'accomplissent. Les situations se débloquent dans le sens logique des mécanismes engendrés. Le maître mot, c'est le changement, plutôt positif quand même au premier degré.

Le Pendu
Impuissance, solitude, abandon, déprime, maladie.

L'impuissance, volontaire ou non, elle peut être même une carte de dépouillement, de perte. L'inaction est le dénominateur commun de tous ses sens. Le pendu est figé comme un malade sur son lit, mais rien ne présage de l'avenir, le dépouillement peut-être curatif.

L'Ermite
Attente, solitude, études, réflexion, retards.

Carte des retards et de la solitude, de la lourdeur et de la vieillesse, elle n'en demeure pas moins la carte de la connaissance et de la sagesse aussi. Sorte de force tranquille à qui sait jouer du temps, elle peut être une consolidation structurante à une situation bénéfique.

5.1         Tentative d’interprétation numéro 1.

Nous (le chariot) dans notre orgueil nous croyons réussir. Ce qui nous fait face (le fou) nécessite un dépassement, nous fait voisine la folie. Cela nécessite un profond renouvellement. Le conseil (la roue) c’est le changement (les hauts et les bas). La sentence 1  pendu. L’impuissance La sentence 2 : ermite. Attendre, réfléchir, vieillir, connaissance et sagesse. Tout cela pour nous consoler.

5.2         Carte de synthèse.

Tonalité d’ambiance à la réponse du jeu.
7 + 22 + 10 + 9 = 48 => 12 (le pendu)
7 + 22 + 10 +12 = 51 => 6 (amoureux)
7 + 5 + 10 + 9 = 31 => 4 (l’empereur)  
7 + 5 + 10 + 12 = 34 => 7 (le chariot)

5.3         Conclusion.

Si l’on croit que ce qui nous fait face est de la « folie », alors nous aurons 2 options. Soit hésiter sans arrêt (comme l’amoureux) pour aboutir à l’impuissance.  Soit rester impuissant mais vieillir est acquérir de la sagesse.
Par contre si l’on croit que ce qui nous fait face est bienveillant (le pape 5), alors les2 options sont :
-          suivre l’ordre (l’empereur) pour aboutir à la connaissance.
-          Faire preuve d’orgueil pour aboutir à l’impuissance.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives