Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:42

Énigme 600

 

Seconde énigme cryptée de la chasse. Auparavant nous avions un cryptage en chiffres. Dorénavant nous avons un cryptage en lettres.

 

[Blabla]

 

Première partie de l’énigme : le décryptage

 

Nous avons ici une suite de lettres qui ne présentent pas grand intérêt (mais qui déjà présentent une similarité apparente avec des chiffres étant donné la présence de virgules).

 

On s’intéresse d’abord au titre. L’association d’Al-Mar (les maures) avec la fibule de Préneste nous fait comprendre qu’il nous faut convertir les lettres en chiffres. Et fort logiquement aussi on va les convertir en suivant le code A=0 ; B=1 donné par l’énigme précédente.

 

On obtient alors :

 

138, 9. 35, 5. 253. 19. 79. 40, 1. 12. 4. 32,1.

238, 1. 101, 7. 14.

23. 51. 126, 9. 186, 3. 14. 16. 193, 1. 31. 167, 2.

12. 4.

 

Que faire de ce résultat ?

 

Il est à première vue difficile de comprendre ce que l’on peut en faire. On se doute cependant bien que cette suite de nombres devra à nouveau être transformée pour obtenir quelque chose qui puisse nous faire avancer.

 

La piste des charades peut nous donner la réponse. On choisit donc de s’intéresser aux lettres données par les deux charades et concernant cette énigme. Nous retrouvons pour la charade 530 : -E- (qui est en fait -é-) et pour la charade 470 : -N- (qui avait été issu de –Z-).

 

A première vue la première charade ne nous est pas d’un grand secours.

 

La deuxième charade implique une transformation de la lettre, ce qui s’apparente à la transformation que nous avons faite des groupes de lettres aux nombres.

 

N – nous fait penser à nombre (symbole mathématique des nombres entiers), ce qui est confirmé par l’utilisation durant l’énigme précédente de –G- comme symbole mathématique du barycentre.

Z – Après recherches le nombre Z à forcément de nombreuses significations. Celle que l’on retiendra est Z = numéro atomique.

 

[Owl rate quelque chose : N et Z sont des codes pour les nombre de neutrons et de protons (= numéro atomique de l’élément chimique), c’est donc un incide pour ce décodage]

 

On traduit donc la suite de nombres obtenue grâce au tableau périodique des éléments et l’on obtient alors :

 

La. Cl. E. F. Se. Ca. C. He. S.

U. Ru. N.

Na. V. I. Re. N. O. Ir. P. Er.

C. He.

 

La cohérence de la phrase et le visuel montrant une clef nous montre que nous sommes bel et bien sur la bonne piste.

 

 

[Soit : l’exploitation de la connexion charade énigme (N->Z) est toutefois forcée. Par ailleurs, la clé du visuel ne se cache pas.]

 

Deuxième partie de l’énigme : l’interprétation de la phrase cryptée

 

Il s’agit dès lors de trouver la solution de cette énigme dans l’énigme. Nous devons rechercher une clef qui se trouve sur un navire noir perché.

 

[Blabla]

 

Le Navire Noir Perché (NNP)

 

Peu de possibilités autres que l’arche de Noé. Perchée sur le mont Ararat elle présente en outre la particularité d’avoir une coque noire (utilisation de bitume de Judée).

 

[A ce stade cela ne peut être qu’une hypothèse (peu crédible). Il me semble que Noé est bien antérieure au royaume de Judée. Noé a un navire perché. Mais étant donné que c’est un « bon », il n’est probablement pas noir]

 

La fausse piste : La constellation du Navire Argo. On y pense étant donné l’allusion à noir (ciel) perché (étoiles). La boussole faisait partie du navire. (Boussole que l’on avait caractérisée par Pyxis)

 

Cependant pour la défense du Navire Argo

 

Comprend 3 constellations

Poupe – Naos (rappelle Noé)

Carène - Canopus

Voiles – Regor (Roger inversé, rappelle donc la fibule de Préneste)

+ 1 constellation dont l’appartenance est discutée soit la Boussole et donc notre fameuse journée de Pi.

 

[Alors c’est Argo ou pas ? Je suppose que non.]

 

La clef

 

Reste à trouver la clef. Prenons tout au sens primaire. Qu’est-ce qui se cache sur l’arche de Noé ? Des animaux, une colombe, un corbeau, quelques personnes, et Noé…

 

[Ils ne s’y cachent pas vraiment. Mais soit]

 

La piste des charades va à nouveau nous servir. La charade 530 donnait –E- ou –é- donc –É- et la charade 470 donnait –N-.

Ces deux lettres composent presque entièrement NoÉ (on pourrait éventuellement y ajouter la lettre –O- de l’énigme précédente qui a été faiblement exploitée).

 

[Voilà un élément de confirmation]

 

On ne peut pas dire que Noé se cache sur l’arche. C’est donc là aussi qu’il faut trouver quelque chose de neuf. Le bon sens était le sens du contresens (par ailleurs nous faisons des allers retours, des inversions et des conversions tout au long de la chasse) donc on inverse.

 

[Piocher comme cela dans l’énigme précédente mériterait justification. Par contre l’idée d’inversion n’a pas à être justifiée. Donc cet argument est sans valeur]

 

L’idée d’inversion :

 

La Fibule de Préneste est le premier texte en latin peut être mais sa particularité est d'être écrit à  l'envers... De plus l'arabe s'écrit aussi à l'envers.

[OK]

Et al Mar peut faire penser à l'espagnol en mer donc à Noé

[Bof]

 

A noter que les items des deux charades qui caractérisent cette énigme sont inversés par rapport aux autres items. (verbe en fin de phrase)

Au limites de l’éternité se cache

Quand il est couché, mon cinquième ronfle

 

NoÉ donne ÉoN (pas très loin du Saint Léon découvert en fin d’énigme)

 

Éon se « cache » dans Noé.

De plus, Éon était un espion et, par la même, était appelé à se cacher, d’autant plus qu’il se travestissait.

 

[Soit, le cheminement est licite mais peu étayé]

 

Confirmation par la piste des charades : « Quand il est couché mon cinquième ronfle » : peut faire référence à l’alcoolisme de Noé mais aussi au fait qu’ Eon, déguisé en femme restait un homme. Une manière de dévoiler sa nature aurait été de ronfler en dormant (tout de mm plus commun chez les hommes que chez les femmes).

[Cela ne tient pas debout]

 

Noé signifie par ailleurs repos

Eon = le chevalier = mais peut aussi être un concept philosophique, celui de l’ETERNITE ou un dieu romain (dieu de l’éternel…)

 

[Cela n’est pas convaincant]

 

Si l’on pousse le vice plus loin encore :

L’ARCHE DE NOE

CHARLES D EON

Anagramme parfaite mais il manque un E et un S.

 

[Cette anagramme est indépendante de la chasse. Elle est imparfaite.]

 

Éon est né à Tonnerre et mort en Angleterre. Tonnerre fait penser au titre « les ténèbres resplendissent ».

Tonnerre est la solution de l’énigme. On se déplace de Vézelay à Tonnerre.

 

[Tout cela pour arriver à Tonnerre ! De Brest ;) C’est un long cheminement. Tonner ne tient qu’à éon et au titre : c’est peu]

 

 

Les « erreurs » dans les numéros atomiques

 

Deux « erreurs » sont à noter au niveau des numéros atomiques :

 

E – Es : en effet le symbole peut être noté E ou Es + différence des valeurs 253 au lieu de 252

Ru : différence des valeurs selon les encyclopédies soit 101.07 – 101.7

 

 

E – Es

 

Cet élément ne nous est pas inconnu. Nous l’avons rencontré plusieurs fois et dans presque chacune des énigmes précédentes.

 

-         530 : La première charade avait mis en apparence le –E- majuscule lui-même suivi d’un –s-.

-         580 : Nous avions aussi retrouvé Es en 580 lors de notre analyse de BOURGES – CHERBOURG qui donnait (CHER)BOURG - (18)BOURG-ES

-         600 : ES se trouve aussi dans cette énigme (cf. anagramme ARCHE DE NOE – CHARLES D EON)

 

Es est le symbole de l’Einsteinium. Nous nous étions intéressé à Noé nous allons donc nous intéresser à Einstein. C’est par ailleurs le seul élément à porter le nom de quelqu’un de connu.

 

On se trouve la bio d’Einstein (merci wiki). Quelles sont les particularités de l’homme ?

 

Mis à part ses nombreuses théories, et il serait trop long et trop compliqué de s’y intéresser (on devra donc trouver autre chose), il a la particularité d’être né lors de la journée de Pi. (Cf. fausse piste du navire Argo, de la boussole et de Pyxis)

Journée de Pi en France : 10/11 – Jour de la Saint Léon – A la saint Léon, on ceint les ronds

 

Noter que 10/11 on fête les NOE, NOAH… et les LEON

 

 

La clef peut donc aussi être lue comme CLE SF.

 

[Quel bric à brac ! Cela n’a aucune valeur]

 

SF serait donc un élément dormant.

Ru – 101.07/101.7

 

Ru – Ruthénium ne paraît pas nous apporter grand-chose. Cependant le nombre 101 nous est déjà connu. Nous l’avons trouvé dans l’énigme précédente (Cf. bon sens, contresens, bon sens : départ Bourges = 1 ; départ Angers = 0 ; départ Bourges = 1 donc 1 0 1)

 

TONNERRE = 101

Ru vient donc confirmer que Tonnerre est bien la solution de cette énigme.

 

[Un petit lien pas convaincant]

 

De plus dans la première énigme on peut voir que dans ETERNITE on pouvait trouver bien sur E mais aussi ET-TE.

T et E représentent respectivement la première et la dernière lettre de TonnerrE.

 

[Cette argument n’a aucune force]

 

[Au final, On était à Vézelay et on trouve Tonnerre en passant par l’arche de Noé et le chevalier d’éon. On ne sait pas bien ce qu’est cette « clesf ». 

Le tout est très fragile. Il faudrait bétonner bien plus la solution pour pouvoir la faire admettre.]

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives