Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 14:47

Énigme 650

 

 

L’énigme commence là où nous a laissé la précédente énigme.

Il s’agit de la troisième énigme où il est clairement demandé d’utiliser la mesure.

 

[blabla]

 

Trouver les sentinelles

 

A ce moment de la chasse nous nous trouvons à Saint Florentin, et plus précisément sur le mont Avrelot. De là, nous devrons trouver des sentinelles dos au ponant à 8000 mesures de là.

[OK]

Nous ne sommes pas censés avoir besoin d’une deuxième carte. Or la distance mesurée est extrêmement faible.

[C’est un artefact madit]

 

A 2640 m (8000 * 0.33cm) du mont Avrelot nous ne trouvons rien d’intéressant (dans aucune direction par ailleurs)

[Il a bien fallu un carte pour faire le constat. D’ailleurs il est pratiquement impossible de prouver « qu’il n’y a rien d’intéressant ». Pour le constater il faut faire des recherches fouillées. C’est malheureux mais c’est ainsi]

 

Le fait de devoir chercher des sentinelles à 2640m à l’est paraît rendre la chose presque trop simple. On a le là. On cherche à l’est à 2640m. On trouve des sentinelles. On les passe en revue. Enigme bouclée.

 

[Donc, la méthode serait trop « simple ». Il y aurait un piège ou un astuce]r

 

Pourquoi chercher une utilisation différente de la mesure ?

 

Dos au ponant cherche les sentinelles

 

L’acceptation de Ponant est bien sur l’Ouest ou l’occident, mais c’est aussi l’océan Atlantique. Nous venons tout juste de le traverser. Or il est impossible de se mettre dos au ponant (donc dos à l’Atlantique) sur la carte précise. Nous avons besoin de la carte de France pour le repérer véritablement.

Dos au ponant représente donc une indication pour nous dire de chercher sur la grande carte.

 

[Cela n’a pas beaucoup de sens. Dos à l’ouest est toujours possible]

 

Venus

 

Nous avons dû retrouver Vénus dans l’énigme précédente. Or Vénus était la caractéristique de Saint Florentin comme nous l’avons vu. Et dans la 420 Vénus était mis sur la même ligne que le CENT non codé (on pourrait donc avoir à faire une multiplication par cent pour obtenir le bon résultat)

 

[J’ai du mal à me rappeler pourquoi Vénus était la caractéristique de St Florent. La justification du CENT est complètement arbitraire]

 

Les utilisations de la mesure

 

  • La première utilisation de la mesure impliquait une notion de distance.
  • La seconde impliquait une notion d’altitude.
  • Le numéro de cette énigme correspond à une utilisation particulière de la mesure, soit lorsque celle-ci nous a aidé à trouver une altitude.

 

[La dernière phrase est particulièrement difficile à comprendre. Elle suppose beaucoup d’hypothèses peu crédibles]

 

L’imprécision de la mesure

 

8000 contraste avec la précision que l’on a pu rencontrer auparavant soit 560606 et 1969.697 mesures.

 

[OK]

 

Ces éléments nous amènent à considérer une utilisation différente de la mesure.

Celle-ci pourrait se faire en altitude.

 

[Mais cela a déjà été fait. Pourquoi pas mais la justification ne tient pas. En fait je crois que cela n’a rien à faire dans le raisonnement]

 

La méga-astuce en aide potentielle ?

 

L’énigme 420 à la rescousse. Dans l’énigme 420, nous avons découvert la mesure 1969.697 soit 650m. Cette mesure devait être calculée en hauteur. C’est aussi la première énigme où l’on voit apparaître « là ». A ce moment du jeu, celui-ci désigne Golfe Juan. Mais le point d’atterrissage de la flèche à 650 m d’altitude est bien à Dabo.

 

En charade 470 : Par l’étonnement se traîne… Invite à penser que nous devrions aller plus vite…  Or la 420 nous invitait à nous hâter pour trouver la flèche d’Apollon.

 

Le titre « Quand tout est révélé » laisse penser qu’il manque quelque chose, donc pourquoi pas dans les mesures.

 

Nous prenons donc 264km en lieu et place de 2.64.

 

[J’essaie de récapituler.

8000 est trop précis pour être honnête.

Ici, on se traine (lien 470  du fait de la relation charade-énigme = sentinelle qui attendent) alors qu’en 420, on se hâtait

420 fait apparaitre « là » que l’on retrouve ici

420 dit CENT

Donc on prend CENT fois grand.

 

Tout n’est pas à jeter.

Mais si l’on va moins vite, on va plutôt moins loin.

A moins de se dire qu’il faut prendre plus de temps (à la même vitesse). Donc on va toujours vite (avec hâte) mais on a le temps.

 

Je ne rejette pas la démarche même si elle me semble peut crédible

 

Mais bon sang, il faudrait plus de clareté dans l’exposé !]

 

 

 

Nous trouvons à cette distance Forbach et Dabo. Les différentes allusions de l’énigme nous poussent à choisir Dabo :

  • 650 = Numéro de l’énigme = altitude Chapelle Saint Léon
  • « là » = apparu en 420 et dans la même phrase que celle donnant l’altitude de la Chapelle Saint Léon.

 

[Je n’ai pas refait les calculs. Donc en prenant 100 fois plus avec 33 cm à partir de St Florent on retombe sur Dabo (à peu près à l’est). Je ne comprend pas pourquoi on parle d’altitude.]

 

Que faire alors ?

 

Nous avons trouvé Dabo. Cependant cela ne fait pas de sentinelles en soi.

 

Remesurer 8000 mesures

 

Lorsque l’on mesure 2640 m sur la carte précise, nous obtenons 10.56cm. Or 10.56 cm était le diamètre de la boussole en 780.

 

[Cela suppose un échelle. En pratique c’est trop précis pour être honnête]

 

Nous avons dû par deux fois effectuer un zoom sur Dabo, et ce à chaque fois qu’un compas apparaissait dans le visuel et donc que nous avions affaire à Pi. (cf. cercle compas)

Or la boussole s’était révélée comme la première utilisation de Pi (10.56cm* Pi = 0.33cm) et comme la première apparition de Pi (étoile Pyxis)

 

Nous comprenons que nous devons mesurer 2640 m mais cette fois ci depuis la Chapelle Saint Léon.

Or nous ne sommes pas censés avoir besoin d’une carte précise.

 

[Bizarrement, cette carte précise servait d’argument quelques lignes plus haut.

 

Tout cela est bien compliqué. Il n’y a qu’à dire que l’on « refait » 8000 mesures depuis Dabo (St Léon). C’est tolérable sans être vraiment justifié.

 

Il est quand même étonnant de faire tout ces détours pour revenir à Dabo. Mais soit]

 

 

La boussole va donc à nouveau servir. L’indication dos au ponant met en valeur les deux lettres problématiques de la boussole, soit le E et le W.

  • Le E étant à l’envers prenait une forme de 3
  • Le W, signifiant West, avait la position d’un M. De plus Ponant est synonyme d’Ouest. L’utilisation d’un W à l’envers prenant la forme d’un M en lieu et place d’un O doit donc servir d’indication.

 

Nous avons donc comme indice de recherche 3M.

 

[Là, on pioche dans 780. Pourquoi ne retenir que 3M et SN ?]

Il faudrait donc trouver trois sentinelles dont le nom commencerait par un M.

Cela est en conformité avec le visuel qui suggère trois silhouettes en plus de l’homme à la pelle.

 

[Pourquoi c’est le début du nom ?]

 

Nous avons vu dans l'énigme 780 que W pouvait aussi signifier Tungstène. Nous devons donc rechercher Trois pierres lourdes.

 

[Quel embrouillamini ! W peut signifier Tungstène n’importe quand et plus particulière en 600. Pas en 780]

 

Autres confirmations du nombre de sentinelles :

 

3 silhouettes
3 sentinelles dans Hernani (mot de passe est demandé 3x)
3M de la boussole
3 lignes du texte

 

[Presque OK]

 

Les sentinelles

 

A + ou – 2640 m de la Chapelle Saint Léon et plus ou moins au nord, nous trouvons les bornes Saint Martin. Au nombre de trois, leur autre nom est Martinstein.

Nous avons donc bien 3 Martinstein.

 

[Soit. Encore que M pour Martin ou Martinstein me semble bien faible]

 

Il est à noter que Saint Martin avait le grade de Circitor = sentinelle

 

[Ce genre de coïncidence me semble sans intérêt. Une sentinelle n’est pas un grade.]

 

Le passage en revue

 

Sur les bornes Saint Martin figurent les dates 1727, 1750 et 1828 ainsi que le numéro 223 et la lettre M.

Les chiffres semblent confirmer les chiffres présents sur le visuel soit 71721075.

 

[La coïncidence n’est pas évidente. Je me demande comment on peut connaitre les dates sans aller sur place. Tout ceci n’est pas une nouveauté pour les chercheurs]

 

 

Le décryptage de 71721075

 

Nous nous servons à nouveau du titre. L’utilisation de quand tout est révélé suggère une opération mathématique à effectuer.

 

[Une somme ?]

 

Nous avons trois sentinelles. Le visuel (placement des trois sentinelles, angle de la pelle etc. suggère une division.)

71721075 / 3 = 23907025

 

[A non, je me suis trompé ! C’est une division. « Tout est révélé » suggère donc une division. Je ne vois pas pourquoi]

 

Sur le visuel nous avons quatre personnages. 3 sentinelles et un homme avec une pelle.

Nous essayons donc de faire des groupes de 2 chiffres et nous obtenons :

23 90 70 25

 

Le nombre 23 et le fait de voir un homme avec une pelle fait penser au département de la Creuse.

90, 70 et 25 correspondent quant à eux à trois départements ayant une frontière commune. Celle-ci se trouve non loin d’Héricourt.

 

Au point de rencontre des trois départements, nous trouvons le lieu dit du carrefour des trois bornes.

 

[Il faut une carte précise pour cela. Je suppose que tout c’est vrai. C’est effectivement un coïncidence. Mais la nécessité de la division par 3 atténue la force du constat. A mon sens cela voudrait dire « creuse dans ce coin là ».]

 

Nous avons donc trouvé un deuxième groupe de sentinelles.

 

A noter aussi que les départements sont séparés en 2 groupes.

D’un côté les 3 qui se touchent et de l’autre la Creuse.

Or, 90 + 70 + 25 = 185.

Ce qui n’est pas sans rapeler… La mesure pour trouver Dabo en 500.

 

[Ce genre de coïncidence n’a pas de sens. Ce constat est indépendant de la chasse.]

 

La Creuse

 

Ce département est suggéré à de nombreuses reprises au cours de cette énigme.

 

  • 23 apparaît dans le groupe des trois départements
  • Présence d’un homme avec une pelle
  • 1750 – 1727 = 23
  • 1828 = (18 + 28) / 2 = 23    Si on divise la date 1828 en deux groupes 18 et 28, le milieu est 23
  • 223 = 2* 23
  • (18 + 28) / 2 = 23   soit la dernière date et le chiffre 1828 et 223
  • (1750 + 1727 + 1828) / 223 = 23 (23,7 et des poussières)

 

[Bof, tout cela est bien faible. Mais c’est l’usage et non la justification qui importe. ]

 

La confirmation par la méga astuce

 

A = par l’étonnement se traîne suggère que nous devions rallonger la distance pour obtenir 264km au lieu de 2.64km. (de plus par l'étonnement fait aussi penser à Tonnerre)

 

[Cela a déjà été dit]

 

650 = peut-être pris comme la date de naissance de Sainte Pharaïlde. Celle-ci a accompli trois miracles (ce qui correspond au nombre de sentinelles), l’un des trois miracles est appelé le miracle des trois pains de pierre (ce que l’on peut rapprocher des trois pierres constituant les bornes Saint Martin)

[Il faut le chercher loin celui là !]

 

 

Capillotractage…

 

A et V étaient mis en relation dans la charade 470. A pouvait être assimilé à Angers (A par l’étonnement se traîne…) V serait donc mis en relation avec Vézelay… La droite Angers Vézelay passe très, très, très approximativement à Bourogne (cf. Carrefour des trois bornes). La distance Angers Bourogne = 560km.

 

[Oui à jeter].

 

Capillotractage extrême…

 

A qui par l’étonnement se traîne de la charade peut être rapproché du premier A apparaissant dans une charade soit celui correspondant à l’énigme 530. Or l’énigme la première lettre à découvrir dans l’énigme 530 était le B soit ce qui correspondrait à Bourogne.

 

[A jeter.]

 

Dans cette énigme nous avons donc dû nous déplacer de Saint Florentin vers Dabo. De là nous avons trouvé un premier groupe de sentinelles que nous avons passé en revue pour nous éloigner vers notre deuxième groupe de sentinelles près d’Héricourt.

 

[On voyage beaucoup.

Qu’est on revenu faire à Dabo ? A quoi on servi les bornes St Martin ?

A mon sens, il ne s’agit pas d’un passage en revue. Ce que l’on trouve finalement dans cet énigme ne m’apparait pas clairement. Si j’en crois la coïncidence qui me semble pertinent, on a une indication de zone : « creuse vers les 3 bornes ». C’est à dire creuser vers Dabo]

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives