Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 11:53

http://errements.over-blog.net/article-780-comparaison-des-solutions-40428549.html

 

J’ai établi un tableau de comparaison de «théorie explicative » d’une des énigmes de la chasse au trésor « la chouette d’or ».

 

L’une des 2 théories est plus complète (elle explique plus de faits = données de l’énigme) et plus riches (plus d’arguments). C’est donc il me semble « la » solution. Approfondissons.

 

Si les 2 constats du tableau (complétude et richesse) sont « prouvés », il est toujours possible que je sois passé à coté de quelque chose qui vienne renforcer la théorie perdante et lui permette de doubler la première. Je n’y crois pas. Etant donné l’effort consenti, je pense en avoir fait le tour. Mais ce n’est là qu’une impression subjective.

 

D’autre part, la chasse est construite par une être humain (Max) qui n’est pas soumis « à la tyrannie scientifique ». Il est sensé avoir construit une chasse logique mais pas forcément selon le principe d’économie. D’ailleurs, il a avoué des fausses pistes (qui paraissent donc être « bonnes »). Ceci veut dire que la « prime à la théorie gagnante » n’est pas forcément opérante. Cela concerne surtout le nombre d’argument : il est vrai que cela n’est pas un critère « absolu ». Par contre, je trouverais « illogique » de tendre un piège avec une solution plus complète (et donc que la bonne solution soit incomplète).

 

Dans l’optique de mes « réflexions sur la vérité » (qui sont le fil directeur de ce blog si vous m’avez suivi ;), ceci me semble intéressant à titre de comparatif avec des « explications scientifiques ».

 

 

Pour peu que l’on parviennent à produire un tableau comparatif analogue à celui que j’ai effectué et concernant 2 théories scientifiques, des questions équivalentes se posent.

 

Le fait d’être « passé à coté de quelque chose » est aussi possible en science. Mais là encore, avec un effort suffisant on peut réduire ce risque.

 

Le nombre d’argument tel qu’indiqué dans mon tableau n’a pas vraiment d’équivalent en science. Il s’agirait plutôt de chercher une économie des hypothèses.

Ceci vient de la différence entre les situations. En science, il s’agit d’expliquer un maximum de faits « du réel » (potentiellement infini) avec le minimum d’hypothèse. Ici, il s’agit de relier un nombre fini de données (celles de l’énigme) dans un cadre explicatif unique mais avec la maximum d’argument.

On peut passe d’une vue à l’autre par une sorte de renversement dual. En quelque sorte, l’énigme serait un condensé de rappel minimal pour un ensemble de points (les arguments de la solution) du monde « réel ». De même, une théorie scientifique serait « l’énigme » (d’une partie) du monde réel qui en serait les arguments justificatifs.

Voilà pourquoi le principe d’économie des hypothèses (le rasoir d’Occam) me semble un cadre approprié pour expliquer pourquoi la solution avec le maximum d’arguments a un bonus.

 

Le niveau de complétude concernant l’explication des « faits » (passés et prévus) est à coup sûr le critère gagnant. Sachant, que toute théorie n’est jamais que provisoire. Alors qu’il existe une seule bonne solution de l’énigme.

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives