Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:10

La condamnation des sismologues italiens à propos du tremblement de terre de l’aquila me fait réagir.

D’après ce que je comprends, ce n’est pas le fait de ne pas avoir prévu le tremblement de terre qui est en cause mais le fait d’avoir chercher à rassurer la population.

 

En théorie, le jugement parait cohérent, mais en pratique, cela me semble catastrophiques. C’est la porte ouverte à tous les alarmistes.

 

D’autres sismologues italiens ont démissionnés en signe de protestation. Ils l’on fait instinctivement. Je pense que s’ils avaient réfléchis ils auraient procédés autrement.

 

En effet, sachant que dans certaines zones sismiques, un tremblement de terre peut se produire à tout moment, ils auraient du procéder à des alertes répétitives. Comme cela, ils gardaient leur job, se couvraient et montraient réellement l’inconséquence de cette décision de justice.

 

Plus généralement et au-delà du cas de la sismologie, les dangers potentiels existent partout, en permanence. D’aucuns se font fort d’ailleurs de les clamer et de les grossir. Qu’est-ce que fait météo France depuis la tempête de 99 où elle a été accusée à tort de ne pas avoir prévenu ? Elle donne systématiquement l’alarme. Charges aux autres de se débrouiller. Les autres c’est le public, qui n’écoute plus cela (comme celui qui criait au loup) et les préfets qui sont bien obligés de prendre les mesures de prévention réglementaires. Bref, le contribuable paie.

 

Pour en revenir au cas du tremblement de terre, imaginons que les sismologues aient dit que oui, il y a un réel danger. Qu’auraient-on du faire ensuite ? La seule réponse logique est d’évacuer. Pour combien de temps ? Un temps indéterminé. Et si cette évacuation avait provoqué des problèmes (un accident de la route avec des morts par exemple), qui en aurait été responsable ?

 

Je songe et je suis un peu impatient de voir ce qui va se passer lorsque le Vésuve va bouger un peu. Qui aura le cran de faire évacuer les quelques 2 millions d’habitants qui habitent la zone ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives