Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 10:10

On peut tracer la ligne de sol sur la carte 2. Alors, déterrer la chouette c’est creuser la ligne de sol

 

Jusqu’ici le « ciel » est en bas (tournesol de 470 et flèche de 420). Rien ne l’a retourné (520 ?). On peut imaginer un dessin (une « image »). La chouette est cachée dessous (dans sa cache). Le chercheur juste au dessus. Il faudrait un point sur la ligne de sol et une distance à creuser. Mais il faudra ajouter un « repérage final ».

 

La SS doit donc répondre aux questions suivantes :

Quel point sur la ligne ?

Quelle distance ?

Quel repérage final ?

 

La distance est probablement en mesure (sous-entendu). Un chiffre suffit. On doit avoir quelques centaines de mètres. Soit quelques centaines de mesures sur le terrain ou bien quelques centièmes de mesure directement sur la carte (un diviseur ?). A noter que le mécanisme « SOS » de 560 ne marche pas ici.

Il ne semble pas que l’on puisse obtenir cela. Donc, à la place de la distance, il faut un point de repère.

 

Imaginons...

« On est vers la rivière, on parcours la ligne de sol (dans un sens), on égrène des points remarquables jusqu’à un point d’arrêt (stop). Ensuite, on prend une perpendiculaire (encore un sens) pour trouver un plusieurs points remarquables : nouvel arrêt (stop). Il faut finir par des éléments de repérage finale »

3 lieux sur la ligne (début, intermédiaire, arrêt), STOP, 1 lieu (cache) STOP, 2 repères, 1 distance. Soit 7 reliquats.

Les « stop » donnent l’idée du morse. Comment les intercaler ?

-       Stop/ lieu fourni par 500/stop

-       Quand on a des 2 ou des 4

-       Quand on a des « jours » (24 h)

 

Cela forme un triangle rectangle (2 intervalles + hypothénuse).

Partager cet article

Published by thidgr - dans Chouette d'or
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche