Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 09:53

Quand j’étais jeune, peu argenté, chaque achat était « un rite ». Par exemple pour une chaine Hifi, un appareil photo. Il fallait rassembler le financement (cela prenait du temps). Le choix de l’appareil était longuement réfléchi, suite à des comparaisons complexes. Le moment de l’achat était savouré. Les fonctionnalités de l’appareil était examiné en détail.

 

Le temps a passé, et je suis maintenant plutôt financièrement aisé. Nous sommes correctement équipés d’appareil moderne. Chaque achat est plutôt un renouvellement.

Je ne trouve plus cette intensité dans l’acte d’achat.

 

Il me semble que la raison de cette perte de « saveur » n’est pas uniquement due à mon changement de situation. Elle me semble liée à la banalisation des appareils d’une part et à leur médiocrité moyenne d’autre part.

 

Je vais expliciter cette médiocrité.

Lorsque je faisais un achat auparavant, c’était un montant important et c’était pour « durer ». C’était non seulement la durée de la période avant l’achat mais celle de l’utilisation de l’appareil qui étaient longs.

Je constate aujourd’hui que les appareils ne durent pas (ils tombent souvent en panne après la période de garantie, ils deviennent obsolètes, inutilisables en pratique).

Je constate aussi que la connaissance complète de l’appareil devient impossible. Ils regorgent de fonctionnalité (qui marchent parfois mal ou dans des conditions exceptionnels) dont on a souvent que faire (d’où la blague du type qui cherche un téléphone « pour téléphoner »). L’investissement en temps pour s’approprier l’appareil n’est plus pertinent.

 

Bref le bonheur n’est pas dans le shopping.

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives