Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 17:34

Télérama vient de faire un guide de la télévision du « futur ». Il est très commercial. Ce qui me frappe c’est l’argument « numérique = qualité » qui est permanent. Au risque de passer pour un vieux con, j’affirme ne pas être d’accord.

 

Le numérique par rapport à l’analogique n’est qu’une modalité technique. Elle présente de nombreux avantages (meilleur exploitation de la bande passante, plus de service, amélioration de la comptabilité,…) mais certainement pas a priori l’amélioration de la qualité. Si le numérique progresse dans les ventes ce n’est pas du à une qualité intrinsèque pour le « consommateur » c’est parce qu’il permet de faire plus de business.

 

Il y a 30 ans environ le CD audio a été un véritable progrès d’écoute (quoique certains en doutent et sont nostalgiques du vynil). Mais, depuis le numérique n’est généralement pas l’occasion de progrès dans la qualité de ce qui est rendu.

La qualité de réception du téléphone est de pire en pire.

La qualité de la télévision (sauf HD que je ne connais pas) est au mieux équivalente. La TNT par exemple introduit de la pixelisation. Le changement du format d’écran oblige à changer de télévision. Les temps de réponse sont moins bons qu’avant.

Pour l’audio, le format MP3 est une catastrophe de mélomane. 

 

Bref, voilà un autre exemple qui montre que le client n’est pas roi. On ne cherche pas à satisfaire ces besoins, on cherche à lui créer des manques qui correspondent à un produire à lui refiler.

 

Ceux qui prônent « moins de consommation » vont dans le bon sens. Toutefois, j’ai l’intuition que sont les mêmes que ceux qui sautent à pieds joints dans ce piège du numérique.

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives