Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 15:30

La tempête Sandy est l’occasion de voir réapparaitre les catastrophistes de tout poil (la fin du monde !). Et particulièrement les catastrophistes climatiques (c’est le réchauffement climatique !).

 

Tout d’abord, il n’y a que de rares catastrophes climatiques. Les plus meurtrières (tels le tsunami de 2002 ou celui qui a provoqué l’incident Fukushima) sont de nature géologiques. Ensuite, il y a pas mal de catastrophes météorologiques. Il y a aussi des problèmes climatiques tels des sécheresses, des hivers particulièrement froids ou des étés particulièrement chauds. Cette dernière sorte de problème est généralement moins grave et surtout sont « gérables ». J’affirme que la distinction entre météorologie et climat doit être faite, après tout les réchauffistes insistent assez sur celle-ci pour justifier leur pouvoir de production sur le siècle alors que celui de la météo ne dépasse pas 10 j.

 

Ceci dit, les alarmistes affirment avec forcent qu’il y a de plus en plus de catastrophes climatiques et météorologiques et ceci du fait du changement climatique. Ils ne vont pas jusqu’à prétendre qu’il n’y en avait pas avant (des mots tels que « tempête », orage, « ouragan », « cyclone » ne sont pas apparus à la fin du 20 ème siècle). Mais il y en a plus et elles sont plus graves.

J’affirme que tout ceci est faux.

 

Dans la mesure où nous disposons de suffisamment d’archives, il apparait qu’en moyenne, il y avait autant d’événements de ce genre dans le passé (cf la crue centenale de la Seine en 1910). Il y a plusieurs raisons à « l’oubli »

-       Ce sont malgré tout des phénomènes rares, on a des difficultés à en percevoir la moyenne.

-       Les gens qui l’on vécu sont souvent morts

-       Les incidents du présent apparaissent beaucoup plus importants que ceux du passé et ceci d’autant plus que c’est éloigné dans le temps

-       Actuellement, la couverture médiatique fait que l’on est informé (alarmé) par tout événement qui se passe sur Terre (ou presque) alors que plus on remonte dans le passé et plus l’information était locale. Parfois, les événements en question n’avaient pas de témoin.

 

Par ailleurs, l’augmentation de la gravité de ces événements est explicable.

Du fait de l’augmentation de la population (multiplié par 7 en un siècle) mécaniquement la gravité est mutlipliée d’autant.

La pression foncière et l’extension humaine fait que l’on subit des catastrophes qui se produisaient sans effet parce que personne n’habitait à cet endroit là. Que d’exemples de constructions en zone inondable !

La cause, là encore est la surpopulation mondiale (qui est le vrai problème mais que personne ne veut voir)

Enfin, nos sociétés sont technologiquement avancées mais aussi fragiles. Les équipements physiques installés sur les territoires ont augmenté énormément (bien plus que la population). Là où une inondation se gérait par le déménagement de 3 meubles à l’étage, il y maintenant des tonnes d’équipement mécaniques, électrique ou autres qui sont détruits. Sans compter le phénomène de « perte d’exploitation » (avant, on tolérait et on ne comptait pas une journée « chômée », maintenant, elle se doit d’être indemnisée par les assurances).

Il faudrait bien sûr pouvoir chiffrer tout cela, mais il ne fait pas de doute que l’augmentation de la gravité des effets de ces catastrophes s’explique par l’évolution de la société humaine. Cela continuera d’augmenter.

 

Et les mesures préventives me direz-vous ? N’ont-elles pas augmenté elles aussi ? Ne devraient-elles pas faire baisser la gravité des effets ?

Je crois que c’est là le constat le plus consternant.

Si j’en reviens aux agitateurs réchauffistes (qui crient au loup comme dans la fable), ils nous font gaspiller nos ressources dans des mesures préventives inutiles.

Plus généralement, il y a une énorme déficience de la société à appréhender le risque. C'est-à-dire l’identifier, estimer sa probabilité, ses effets, décider de la position à prendre (accepter, réduire, contourner, assurer).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives