Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 16:02

IL N'Y A QU'UNE SEULE VERITÉ, ET IL FAUT LA TROUVER. MAIS LE CHEMIN EST PARFOIS TORTUEUX ET SEMÉ D'EMBUCHES. À QUI LA FAUTE ? PAS À MOI !... JE RÉPÈTE : PAS À MOI !

 

J’interprète cette IS comme suit.

 

Une seule vérité et la notion de répétition renvoie à « la vérité en vérité » de 530. Donc, il ne faut pas se casser la tête en 530 : la vérité = la localisation. RAS

 

« Pas ma faute » répété. C’est la faute à qui alors ? Là, je pense que cela renvoie à la chanson de Gavroche (je suis tombé par terre = embûche, c’est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau c’est la faute à Rousseau).

En conséquence, c’est un coup de pouce pour Victor Hugo (hernani).

 

Surtout, Voltaire et Rousseau associés ainsi renvoient à 2 notions :

-          Ce sont des lumières (il y a donc plusieurs lumières)

-          Ce sont des encyclopédistes. C’est donc la faute à l’encyclopédie. Ceci est un coup de pouce pour les « problèmes » liés aux documents de référence (L’einsteinium qui est Es et non E et les valeurs des périodes de révolution des planètes)

 

Au final, tout cela n’aide pas beaucoup. Mais il est rassurant de pouvoir « caser l’IS ».

 

Il resterait le mot « tortueux ». Un tortillard ?

 

 

Remarque a posteriori. Des commentaires sur des forums indiquent que la « répétition » serait du à un problème de liaison et non volontaire. Si c’est vrai, cela nuit à cette interprétation.

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives