Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 14:27

Ce blog, est plus particulièrement la catégorie « chouette d’or » qui expose mes « tâtonnements » montre ce qui est souvent occulté : les brouillons.

 

Je songe à un article qui reprochait à Gauss d’attendre d’avoir une théorie « impeccable » pour la présenter. Ceci masque toute la connaissance du cheminement.

Une autre image me vient : celle du film « Amadeus » où Salieri découvre que Mozart écrit ces œuvre d’une traite et sans rature.

 

Mais ce souci de la « présentation finie » est très largement majoritaire. On ne présente qu’un produit fini prêt à être « fourgué ». Ce produit, cela peut aussi être un argumentaire, une solution.

Dans l’ensemble, les acteurs médiatisés sont trop « intéressés financièrement » (ou par des autres motivations « égoïstes ») pour prendre le risque d’étaler les méandres de la construction de leur business.

 

Il est sûr que la présentation d’un bloc « prêt à être vendu » est raisonnable d’un point de vue commercial. Par contre, d’un point de vue « intellectuel » ou d’examen de la pensée, c’est déplorable. On apprend bien plus dans les poubelles de l’intellect.

 

Par contre, il est évident qu’un brouillon est moins présentable. C’est plus difficile d’accès, peut être moins cohérent, plus « attaquable ». Ce n’est pas fini, cela reste à parfaire, l’aboutissement est encore libre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives