Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 08:55

On considère 1 m2 de surface terrestre « face au soleil ». Ceci se produit à midi autour de l’équateur lorsque le soleil est pile à la verticale. (Où sur la Lune face au soleil)

La puissance reçue par unité de surface face au soleil et Cs = Pt/S2 = 1397W/m2 (la fameuse « constante solaire ». On prendra 1340 W/m2

L’albédo terrestre moyen est A = 0,3, on prend cette valeur pour notre m2.

La puissance absorbé par ce « m2 » Ca = Ct(1-A) =938 W

La loi du corps est puissance émise = sygmaT4 avec sygma = 5,67 E-8  W/m2/K4

La température théorique de ce m2 selon la loi du corps noir est T = racine4ème(Ca/sygma) = 358 K soit environ 85°C.

On remarque qu’avec un albédo de 0, on trouve 119°C.

Il est assez difficile de mesure la température de la couche superficielle de surface terrestre.

Pour une surface d’albédo 0,3 donc pas noire, il semble que sa température soit sensiblement inférieure à 85°C, on peut l’estimer autour de 60 °C. C’est sans doute parce que cette surface perd son énergie autrement que par rayonnement. Elle perd sont énergie par conduction vers l’intérieur et par conduction de contact avec l’air.

D’autre part cette couche de surface n’est pas strictement en équilibre thermique : il est en train de chauffer à l’instant considéré.

 

La notion de température moyenne à -18 degré pour la Terre selon la loi du corps s’applique en théorie à ce m2 de surface. Il faudra aussi que toute la surface terrestre soit à la même température.

Ce modèle est donc inadéquat.

Dans la machine thermique du climat, il faut considérer plus que ce bout de surface terrestre. Il faut inclure une certaine profondeur de surface solide, y compris les glaciers, tout ou partie de l’océan, tout ou partie de l’atmosphère, tout ou partie de l’eau circulante.

La première question porte sur ces « tout ou partie ». Par exemple, il est certain que les températures des couches profondes de l’océan ne sont pas affecté quotidiennement. Pourtant, la circulation océanique existe, il semble difficile de les exclure. Idem pour toute la masse des glaciers. On doit aussi prendre toute l’atmosphère terrestre même celle qui est vers -60 °C à 10 km d’altitude.

La notion de température moyenne se comprend alors au sens de la calorimétrie. Il est certain que c’est la masse de l’eau (océan + glacier) qui va primer.

En première approche, la température moyenne de la Terre n’est donc pas de 15°C mais plutôt de 0°C. C’est un glaçon en train de fondre !

On remarque aussi que ce calcul ne correspond pas aux valeurs données pour la température à la surface de la Lune. Bref, les équations de la thermique sont relativement ineficace pour donner des éléments de prédiction.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 09:45

Après l’œil de 530, 780 serait une affaire d’oreille ?  

 

Oreille : étrier, marteau, osselets , cochlée.  

 

Etier et marteau peuvent faire penser à Rosse et Cocher  

 

Les osselets sont un jeu d’enfant. 

 

La cochlée est une spirale.  

 

Boussole et pied pourraient évoquer un micro d’enregistrement.  

 

Difficile d’en entendre plus.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 09:39

En démocratie, on arrive rapidement à des choix binaires où l’opinion se partage en « 50/50 ».

Ainsi, le score de la dernière élection à 53/47 est considéré comme un écart très important (à 54/46, cela aurait une déroute, 52/48 et 51/49 sont des scores « serrés »). Bon, il y a eu l’exception de 2002. On peut considérer qu’une élection dans une démocratie « mature », a pour résultat «  5x/4y » proche de 50/50. Ceci est valable aussi pour les référendums. Est-ce normal ?

 

Cadrons le problème. Il est donné un choix entre une option A et une option B (on négligera le vote blanc, nul, et l’abstention) à une population numériquement importante. Qu’est-ce qui fait que le choix de cette population se répartit environ à 50/50 ?

En premier lieu, on peut imaginer que c’est dû au choix des options A et B (celles-ci et pas d’autres). Si en effet, le nombre de votant pour A est très supérieur à celui de B, c’est sans doute que la probabilité que A soit désigné est très supérieure à celle pour B. On peut savoir cela à l’avance, alors à quoi bon poser la question ? On peut estimer les probabilités de A et B par des sondages. Ils sont très efficaces sur des choix fermés comme celui–ci (entre 2 options) et à court terme. La population a beau être capricieuse, elle est prévisible dans ce contexte. Ainsi, on ne poserait que des questions dont le résultat est incertain.

Cela a beau être logique, cela ne semble pas être la raison principale. Tout d’abord, cela ne s’applique strictement que pour des référendums. D’autre part, celui qui pose la question pour un référendum préfère obtenir la réponse qu’il souhaite. Et pour cela, il a tout intérêt à poser une question dont le résultat est tranché. L’efficacité des sondages mentionnés plus haut ne fonctionne plus dans la durée : on en a eu l’exemple pour le référendum de 2005 (les sondages ne sont qu’une photo à un instant).

Si l’on considère que A et B représentent 2 candidats, le partage 50/50 provient peut être de l’aspect compétitif. Si l’on regarde le sport, la multiplication des compétitions tend à équilibrer le niveau (du fait d’une meilleure connaissance de l’adversaire, de ses pratiques,…). Ainsi, les forces en présence se débrouillent pour « être à niveau ». Comme ils sont 2 à le faire, le résultat tourne autour de 50/50. In fine, pour le candidat, il n’est pas nécessaire (ni sans doute souhaitable » de faire 60% ou plus : 50,001% suffit ! Le gagnant n’a aucun intérêt a être « trop fort ».

Cela parait anodin. Pourtant cela n’est pas sans effet sur le fonctionnement démocratique. Les forces en présence construisent leur proposition A ou B non pas de façon cohérente comme un projet propre mais en fonction de l’adversaire. Plus précisément A ou B vont reprendre ce qui marche chez l’autre (ce qui fait des voix). C’est la cause de ces programmes « patchwork » à géométrie variable que l’on peut constater.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 08:53

« où tu dois ». Et si je me demandais aussi « Combien je dois » ?

 

Le lieu où je dois, serait un péage ou une caisse. Une douane ?  Un octroi ? Des coins qui s’appellent « le péage », il y en a pas mal (le péage de Roussillon).

 

« Où je dois par la boussole ». Donc un lieu de « péage » au Sud de Bourges, une frontière au Sud de Bourges. La frontière espagnole

 

« Où je dois par le pied ». Le piémont , St Jean Pied de Port.

 

Pas terrible tout cela. Pour convaincre un peu plus il faudrait pouvoir lire de façon analogue l’autre phrase.

 

Comment comprendre un lieu « où je voudrai » ? Un lieu de villégiature ? Le lieu du père Noël ? Un lieu où dépenser le trésor ? Un casino ?

 

Et dans ces conditions comment interpréter Rosse et cocher ?

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 08:51

En ces temps de développement durable, je m’étonne que personne ne se soit intéressé au problème du séchage du linge.

 

Il existe dans de nombreuse commune ou copropriétés, des règlements qui interdisent de mettre son linge à sécher dehors.

Pourtant, voilà un comportement de développement durable ! Il ne coûte pas d’énergie.

De plus, pour peu que l’environnement soit sain, c’est très bon pour la santé. Rien de telle qu’un peu de soleil pour éliminer les acariens.

 

Alors, à quand la loi rendant illégal de tels règlements et permettant à tous de sécher dehors. Mamma mia !

Partager cet article
Repost0
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 09:45

530 donne un « point » (Bourges), 780 présente un cercle.

Il était question de lumière. Pourquoi ne pas tenter l’approche par la dualité « onde corpuscule ».

 

Cette idée vient de De Broglie. Dans nom, on entend le mot « œil ». La famille de Broglie est vaste. Elle pourrait être la chose importante fournie par 780.

Louis Victor De Broglie est né à Dieppe.

Le blason de la famille De Broglie présente une « croix » (un croisement).

 

Dans l’article sur wikipedia, il est fait allusion à la généralisation du principe de moindre action.  C’est en accord avec les dires de Max qui indiquent que l’on doit « rester dans son fauteuil ». Il ne s’agirait pas de fouiller dans les équations thermodynamiques (ce serait bien trop complexe) mais de retenir le principe. C'est-à-dire, on pourrait considérer le « chercheur » comme une onde corpuscule qui devrait se déplacer dans un univers (la carte) selon ce principe de moindre action. Si l’on suppose que le « milieu » est homogène par partie, on a affaire à des segments de droite (voire des arcs de cercle). C’est bien compliqué pour évoquer la règle et le compas ! Cette vision n’offre de l’intérêt que si elle peut en dire un peu plus sur les « contraintes de déplacement ». Je n’en trouve pas.

On peut aussi penser utiliser λ = h/mv (1-v2/c2)1/2 . Cela fait 5 paramètres : λ, h, m, v et c. On pourrait tenter d’établir une vision complexe pour appliquer la mesure avec cette équation. Rosse pourrait être c, cocher = h/2pi, λ = 780 nm ou 10,5 cm, boussole = v et pied = m. Il faudrait pouvoir valoriser 4 paramètres, cela fournirait le 5ème. C peut être la vitesse d’un postillon (7 lieux par jour). Difficile de trouver les autres. Une autre possibilité et que cette équation s’applique aussi par la suite et que h et c soient constants à travers les énigmes. Mais il faudrait tout de même pouvoir valoriser un paramètre de plus dans 780.

 

Malheureusement, tout cela est bien trop ténu.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 09:42

TOINETTE

De quoi dit-il que vous êtes malade?

ARGAN

Il dit que c'est du nucléaire, et d'autres disent que c'est des OGM.

TOINETTE

Ce sont tous des ignorants. C'est du réchauffement climatique que vous êtes malade.

 ARGAN

Du réchauffement climatique?

TOINETTE

Oui. Que sentez-vous?

ARGAN

Je sens de temps en temps des coups de chaleur.

TOINETTE

Justement, le réchauffement climatique.

ARGAN

Il me semble parfois qu’il y a du brouillard.

TOINETTE

Le réchauffement climatique.

ARGAN

J'ai quelquefois des tsunamis.

TOINETTE

Le réchauffement climatique.

ARGAN

Je sens parfois des coups de froids.

TOINETTE

Le réchauffement climatique.

ARGAN

Et quelquefois il me prend des cyclones.

TOINETTE

Le réchauffement climatique. Vous avez chaud en été ?

ARGAN

Oui, monsieur.

TOINETTE

Le réchauffement climatique. Vous avez froid en hiver ?

ARGAN

Oui, monsieur.

TOINETTE

Le réchauffement climatique. Et il y a des sècheresses et des inondations?

ARGAN

Oui, monsieur.

TOINETTE

Le réchauffement climatique, le réchauffement climatique, vous dis-je. Que vous ordonne votre gouvernement pour votre énergie?

ARGAN

Il m'ordonne de rouler à l’hydrogène.

TOINETTE

Ignorant!

ARGAN

Et à l’électricité.

TOINETTE

Ignorant!

ARGAN

Et au bio carburant.

TOINETTE

Ignorant!

ARGAN

Et de payer la TIPP.

TOINETTE

Ignorant!

ARGAN

De limiter la vitesse.

TOINETTE

Ignorant!

ARGAN

Et, le soir, de rouler en 4x4 pour frimer.

TOINETTE

Ignorant!

ARGAN

Et surtout de prendre les transports en commun.

TOINETTE

Ignorantus, ignoranta, Ignorantum. Il faut marcher à pied. Et pour aller plus vite, faire du vélo. Votre gouvernement est une bête. Je veux vous en envoyer un de ma main; et je viendrai vous voir de temps en temps, tandis que je serai en cette ville.

ARGAN

Vous m'obligerez beaucoup.

TOINETTE

Que diantre faites-vous de cette maison-là?

ARGAN

Comment?

TOINETTE

Voilà une maison que je ferais raser tout à l'heure, si j'étais que de vous.

ARGAN

Et pourquoi?

TOINETTE

Ne voyez-vous pas qu'elle produit plus de CO2 que votre voiture, et qu'elle réduit à rien vos effort de marcher?

ARGAN

Oui; mais j'ai besoin de ma maison.

TOINETTE

Vous avez là aussi un chien que je me ferais abattre, si j'étais à votre place.

ARGAN

Abattre mon chien?

TOINETTE

Ne voyez-vous pas qu'il consomme tant en plus, et qu’il dérobe la nourriture? Croyez-moi, faites-le abattre au plus tôt: vous mangerez mieux.

ARGAN

Cela n'est pas pressé.

TOINETTE

Adieu.

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 09:53

Dans 780, on a 4 et 7. Retenons 7 :

 

Cela pourrait être les 7 merveilles du monde antique. CF http://fr.wikipedia.org/wiki/Sept_merveilles_du_monde.

http://perso.orange.fr/jean.levant/7mdm/7mdm.htm

Il n’y a pas vraiment d’accroche

 

7, cela peut aussi être les 7 arts.

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20060731033640AAGA8Fw

C’est plus rigolo. Il y avait 9 arts (muses) puis 6 puis 7.

Architecture

* Calliope : La poésie épique ;

* Clio : L'histoire ;

* Érato : La poésie lyrique ;

* Euterpe : La musique ;

* Melpomène : La tragédie ;

* Polymnie : L'art d'écrire et la pantomime ;

* Terpsichore : La danse ;

* Thalie : La comédie ;

* Uranie : L'astronomie.

1. architecture

2. sculpture

3. peinture

4. musique

5. danse

6. poésie

7. cinéma.

Exit la littérature ou le théâtre !

Là encore pas vraiment d’accroche.

 

7 cela peut aussi être les 7 jours de la semaine.

Bof

 

Les « 7 sphères célestes » : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne.

 

Bof.

 

Dans wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/7_%28nombre%29

 

7 est le 4ème nombre premier (on trouve 4 et « premier » de « premier pas »). Mais qu’en faire de plus ?

 

Les 7 péchés capitaux : Bof.

 

Les « 7 métaux ». On aurait 4 éléments. Cela tire vers l’alchimie.

 

Les 7 couleurs de l’arc en ciel. Bof, on en a déjà 10.

 

La référence à l’apocalypse. C’est riche en symbole. Trop.

 

Le nombre d’unité du système international. Examiné par ailleurs.

 

Le nombre de ligne horizontale du tableau périodique des éléments. Il faut être fort pour pointer sur cela en 780 !

 

Le pH neutre. 4 serait donc acide. Bof.

 

Les 7 mers et continents (?). Pas très répandu comme mythe.

 

La guerre des 7 ans. France Angleterre – Autriche Prusse. 4 protagonistes. Il y a une Marie Thérèse. Je ne vois pas d’accroche.

 

Les 7 collines de Rome. Bof

 

Les 7 arts libéraux. BOf

 

Le septentrion, le Nord (les 7 étoiles de la grande ourse). Par opposition la croix du sud aurait 4 étoiles ? De quoi amorcer une piste aux étoiles.

 

Blanche neige et les 7 nains. Examiné par ailleurs.

 

Les bottes de 7 lieux. Une lieue, c’est environ 4 km. Utilisé par les postillons entre 2 relais de poste. (Postillon = rosse cocher). Qui est l’ogre ? Qui est le petit poucet ? Le chat botté ? Examiné par ailleurs.

 

Une Lyre a 7 cordes. Bof

 

Les 7 notes de la gamme diatonique. Bof

 

La nationale 7 ou l’A7 du chassé croisé nord-Sud. Dommage qu’elles ne passent pas par Bourges !

Partager cet article
Repost0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 09:52
Partager cet article
Repost0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 09:28

Et si 780 donnait comme solution une méthode de géométrie. Ce serait du genre « tout se trace à la règle et au compas ».

Cela a le mérite d’être des instruments courants.

J’ai déjà abordé les chapeaux ronds et carrés qui peuvent renvoyer à la quadrature du cercle.

Le piéton dessiné ressemble un peu à un compas.

L’axe Piéton Cocher symbolise une règle. 

 

Cocher pourrait être une intersection. Faudrait il s’interdire les intersections ?

Rosse, un courbe sineuse (ovale, conique, quadratique,…).

Boussole : le cercle et les directions.

Pied : le pied à coulisse, l’instrument de mesure. 

 

Bof bof.

Partager cet article
Repost0

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives