Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 08:36

Si l’ETERNITE c’est l’éon, pourquoi pas le chevalier d’éon ?

 

Puissance spirituelle émanant d'un principe suprême et caractéristique des gnoses néoplatoniciennes. Les gnostiques ont vu leurs éons dans ces fils de Dieu; et peut-être les anges et les diables ne se seraient-ils pas introduits facilement dans le christianisme sans cette porte que la genèse mal comprise leur laissa ouverte (P. LEROUX, Humanité).

 

 

Le chevalier d’éon : Homme ou femme ? Charles-Geneviève de Beaumont .

 

On « voit » la rosse.

 

 

Il est décoré de l’ordre royal et militaire de St louis. Une croix de Malte

 

Va pour le cocher

 

 

Boussole EONS. On lit éon. Mais que faire du Sud ?

 

Pied : « spadassin à la botte redoutable ».

 

 

En 1774, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais est envoyé à Londres par le roi de France Louis XVI pour récupérer auprès du Chevalier d'Éon la correspondance échangée avec le feu roi Louis XV.

Beaumarchais, c’est tout un roman. Le cheminement pour faire trouver Beaumarchais est trop ténu.

 

Chevalier d’éon : référence à la chanson de Mylène Farmer (sans contrefaçon, 1987). On y trouve « empire », « puisqu’il faut choisir » « mes soldats de plomb ».  Ce son des éléments que l’on pas rattacher à la suite de la chasse.

 

Toutefois, tout cela reste ambigü.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 08:33

UMP

 

P3. Créer une véritable force d’intervention locale en cas de catastrophe naturelle, avec de réels moyens de projection et le pré-positionnement de stocks de matériel adaptés au volume des victimes potentielles.

 

P4., en conservant le principe de la défiscalisation posé par la loi de programme de 2003.

 

P15. enseigner les langues et les cultures d’origine dans les territoires d’origine et en métropole.

 

P16. Créer, au sein du ministère de l’Outre-mer, une structure chargée de suivre la question des Ultramarins en métropole

 

 

 

PS

 

III-II-E-a) Nous transformerons l’assemblée des Français de l’étranger en collectivité publique sur le modèle d’un Conseil Général d’outre-frontière.

 

Plus de nouveauté chez l’UMP.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 09:38

A Noter sur le site "du monde" en ce moment, une possibilité de comparaison des programmes. Sur quoi se basent-ils ?

Le quizz est très ludique.

Cette démarche est parallèle à celle que j'expose ici.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 08:46

UMP  

 

M34. Ramener la dette publique à 60% du PIB d’ici 2012.  

 

M2. Atteindre le plein emploi  

 

PS  

 

I-0-a) Notre objectif est de retrouver le plein emploi en ramenant le taux de chômage au-dessous de 5% d’ici 2012 et en diminuant de moitié sa durée. 

 

II-III-A-3)c) pour qu’en 10 ans plus une famille ne vive sous le seuil de pauvreté. 

 

I-III-A-b) faisant passer à 20% d’ici 2020 et à 50% à plus long terme la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie.  

 

2 des objectifs du PS sont à une échéance qui va au-delà de 2012. C’est de la triche !

Partager cet article
Repost0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 08:38

UMP

 

Y1. Permettre l’accession populaire à la propriété par la création d’un prêt foncier à taux zéro, permettant de ne payer le terrain qu’après avoir achevé le remboursement du bâti.

 

Y4. Vendre régulièrement une partie du parc HLM, en permettant notamment de consacrer les surloyers à la mise en réserve du capital nécessaire à cette fin. I7. Vendre la plus large partie du parc HLM dans les quartiers difficiles  

 

Y5. Créer un crédit d’impôt pour les intérêts des crédits immobiliers au profit des classes moyennes et modestes.

 

Y6. Exonérer des droits de mutation les achats et les ventes de logements rendus nécessaires par une obligation de mobilité.

 

Y7. Engager un plan massif et immédiat en faveur de la création de logements étudiants.

 

Y14. Créer des centres d’hébergement dans lesquels les personnes peuvent rester longtemps, pas seulement une nuit, pour permettre la réinsertion et offrir un accueil plus humain.

 

Y17. Appliquer les surloyers afin de permettre une mobilité du parc HLM.

 

 

PS

 

II-III-A-1)a)  Nous réaliserons 120 000 logements sociaux par an bien intégrés dans les villes

II-III-A-1)b) Nous imposerons aux programmes immobiliers privés de consacrer un quart des opérations à la production de logements sociaux sur les territoires déficitaires en logements de cette nature.

II-III-A-1)c) nous revaloriserons les A.P.L., II-III-A-1)h) Nous revaloriserons annuellement les APL.

II-III-A-1)d) nous doublerons le nombre de résidences étudiantes

II-III-A-1)e) et nous triplerons les sanctions contre les communes qui ne respecteront pas les obligations de mixité sociale.

II-III-A-1)f) Nous créerons une garantie mutualisée des risques locatifs qui permettra au bailleur de louer sans risque et au locataire de ne pas subir de discriminations,

II-III-A-1)g) Nous demanderons, dès le début de la législature, au Conseil Economique et Social, de préparer un rapport sur la mise en œuvre du droit opposable au logement.

II-III-A-1)i) Nous garantirons l’affectation, par l’Etat, du Livret A au financement du logement.

II-III-A-1)j) La plus-value foncière résultant d’un plan d’urbanisme devra aussi bénéficier à la commune.

II-III-A-3)d) Nous mettrons en œuvre un plan pour l’augmentation des logements d’urgence

 

 

 

Rien de bien nouveau.

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 08:40

Entendu ce matin sur France Inter en titre : "il faudra s'y faire, l'eau va devenir de plus en plus rare".Ce genre de titre me fait bondir.

Le contenu de la suite évoque les situations de pays où l'eau est rare. Mais cela n'a rien de nouveau. Le titre s'adresse à nous, en France, où il tombe en moyen 700 mm de précipitation. Bref l'eau ne devient pas plus rare en France.

C'est avec des titres comme cela que l'on prépare le public à une montée du prix de l'eau. 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 08:39

UMP

 

J1. Réformer la carte judiciaire autour d’une cour d’appel par région et d’un tribunal de grande instance par département. Moins de tribunaux d’instance, mais des tribunaux plus importants.

 

J2. Spécialiser davantage les juridictions et créer des chambres spécialisées au niveau national ou interrégional pour les contentieux difficiles, techniques ou rares.

 

J4. Séparer les carrières du siège et celles du parquet J5., en créant notamment un poste de procureur général de la nation.

 

J6. Faire évoluer la composition du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) vers une majorité de membres non magistrats.

 

J7. Ouvrir le droit de saisine du CSM aux justiciables qui estiment avoir été victimes de la négligence ou de la faute d’un magistrat.

 

J8. Prévoir la saisine systématique du CSM en cas de condamnation de l’Etat pour mauvais fonctionnement de la justice.

 

J9. Créer un juge s’occupant spécifiquement des victimes, chargé notamment de veiller à la pleine et entière exécution de la condamnation.

 

J10. Renforcer la présomption d’innocence en adoptant un code de déontologie des médias dont le respect sera assuré par une autorité administrative indépendante.

 

J11. Regrouper les juges d’instruction dans un pôle par département et rendre la co-saisine obligatoire pour les affaires lourdes et pour les juges d’instruction débutants.

 

J13. Supprimer le juge des libertés et de la détention et le remplacer par une juridiction d’habeas corpus, formation collégiale, sans le juge d’instruction chargé de l’affaire, et statuant en audience publique.

 

J14. Prévoir la motivation des arrêts de cour d’assises et permettre aux jurés d’avoir accès aux pièces du dossier.

 

J17. Créer des établissements pénitentiaires exclusivement réservés aux personnes placées en détention provisoire,

 

J18. (poursuivre la construction de nouvelles prisons ; encellulement individuel ; tarif unique de cantines ;

 

J19. Réunir dans une loi pénitentiaire les droits et les devoirs des détenus.

 

J20. Créer un contrôle général indépendant des prisons.

 

 

 

PS

 

III-IV-a)  Nous augmenterons le budget de la justice :

III-IV-b) Conseil Supérieur de la Magistrature Ses attributions seront étendues. Il sera consulté sur les aspects essentiels du fonctionnement de la justice ainsi que sur les projets de réforme la concernant, et aucune nomination de magistrats ne pourra intervenir sans avis favorable.

III-IV-c) en mettant en place un mécanisme permettant aux justiciables d’adresser au Conseil Supérieur de la Magistrature des plaintes visant le comportement d’un magistrat.

 

 

 

L’UMP est plus précis. Tellement de détail qu’il semble d’ailleurs improbable que ces mesures soient mises en œuvre.

Il parait obligatoire qu’avec toutes ces mesures le budget de la justice augmente.

Bref, il n’y a pas désaccord de fond, mais divergence sur les moyens. Le PS s’appuie sur le CSM, l’UMP s’en méfie.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 08:33

En 530, on a Bourges, Charles VII, Jeanne d’arc (la sainte pour l’ETERNITE)...

Parmi les « compagnons » de J D’Arc, il y a La Hire (étienne de Vignolle mort en 1443). C’est aussi le valet de cœur.

 

Mais La Hire correspond aussi à une famille de peintre et de « scientifique ». Il y a notamment  Philippe de la Hire qui effectué une mesure de longitude. Il est de l’époque de  Cassini.

Une carte de Cassini, c’est pas mal. La Hire et Picard auraient construit la première carte précise de France (celle qui fait dire à Louis XIV que l’académie lui a fait perdre plus de territoire que ses ennemis). Picard a ramené Cassini.

 

Bon voilà pour l’embryon de départ. Et 780 peut il étayer cela ?

 

La boussole NORD/SUD, c’est un méridien mais aussi un axe de longitude. P de LA Hire a effectué la première mesure de longitude précise.

 

Rosse / Cocher : le mauvais « La Hire » serait celui de J D’arc. Le cocher jure, (comme La Hire parait il). La rosse ce peut être aussi Gilles de Rais. Hire vient de Ire = colère comme la rosse (ou le cocher).

Boussole / Pied : le bon « La Hire » (celui qui mesure).

P de la Hire étudie l’accroissement de la tige des végétaux : le pied ?

 

Parmi les Cassini, il y César François (1714 – 1784). Les 4 et les 7.

La triangulation nécessaire à l’établissement des cartes de Cassini s’acheva en 1744.

 

Autres éléments.

 

La carte de Cassini : une ligne pour cent toises : (1/86400). 86400 c’est 24 * 60 * 60. Hum hum.  

Il y a des signaux de Cassini.

Cassini découvrit la lumière zodiacale…

 

Il est assez difficile d’imaginer que la carte à utiliser est « la carte de France corrigée par ordre du Roy »de  1693 (publiée par la Hire). Car elle ne fait figurer que les cotes et les principaux fleuves.

http://www.obspm.fr/histoire/paris/cassini.fr.shtml. (elle fait figurer Cherbourg,Dieppe, la flèche).

Toutefois, cette carte « dit quelquechose » dans le contexte de la Chouette. (la rose des ventes située à Bourges, la représentation tient lieu de la 530).

 

Existe-t-il une carte de France complète « de Cassini » ?

Sans doute

Sinon, ce serait une « carte spécifique ». Pas nécessairement à trouver en 780.

 

 

Il est possible que la chose importante soit la référence à Cassini. Par exemple, il existe la division de Cassini (et il ne faudra pas demander son reste).

Partager cet article
Repost0
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 08:30

UMP  

S6.Créer une bibliothèque publique numérique d’exercices, de cours, de films, gratuite pour les élèves, alimentée par les enseignants. 

S9. création d’une agence, chargée notamment de résoudre les conflits juridiques entre les ayants droits et les professionnels de l’Internet 

PS 

I-I-D-b) L’accès universel à l’internet de haut débit sera garanti 

L’UMP est bien plus pragmatique.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 09:59

Nous avons des observateurs plongés dans le monde. Ces observateurs s’expriment. On s’intéresse ici au discours : c'est-à-dire une suite de mots énoncés à l’écrit ou à l’oral. Cette suite de mot suppose une langue (vocabulaire, grammaire). Elle est supposée correcte dans cette langue. Elle est aussi supposée signifiante (vouloir dire quelque chose).

Dans ce cas on peut se poser la question de la vérité du discours.

Au besoin, on peut fragmenter le discours en partie. Ces parties sont autant de discours. L’intérêt de cette fragmentation est que l’on peut aboutir à une simplification de l’objet du discours. Il faut faire attention lors de cette fragmentation de ne pas sortir la « phrase de son contexte ».

 

Quel peut être l’objet du discours ?

-          A Le monde « réel » (passé, présent ou futur).

-          B Un monde hypothétique de même nature que le monde réel

-          C L’état de fonctionnement du système cognitif du locuteur (passé, présent ou futur).

-          D L’état de fonctionnement du système cognitif d’un autre observateur (passé, présent ou futur).

-          E Un état de fonctionnement hypothétique de système cognitif d’un observateur.

-          F Interaction de A et de C

-          G Interaction de A et de D

-          H Interaction de C et de D

-          I Interaction de A, C, D

-          J Interaction de B et de E.

 

Cela fait pas mal, mais la liste semble complète. La notion de « vérité du discours » se décline de façon différente selon les cas.

 

Commençons par examiner le cas A « le monde réel ».

L’énoncé peut se classer en plusieurs catégories :

-          Vérité pleine

-          Vérité fragmentaire ou aléatoire

-          Futur

1.   Vérité pleine.

Pour un discours sur le monde réel passé ou présent, et à condition que le vocabulaire soit précis, la notion de vérité ou de non vérité est plein.

« Sartre est mort (phrase énoncée en 2006) ». Vrai.

« De Gaulle est vivant (phrase énoncée en 2006) » : faux.

« Napoléon est mort à St Hélène » : Vrai (la question porte ici sur la qualité de l’information : la thèse qu’il se soit échappé est licite, si cette thèse pouvait être étayées, alors la phrase serait fausse). Cette phrase ne peut pas être vrai ou fausse en même temps.

2.   Vérité fragmentaire ou aléatoire.

Si le vocabulaire est insuffisamment précis, l’ambiguïté apparaît, et la notion de vérité n’est pas pleine.  Les phrases peuvent être interprétées de plusieurs façons, certaines peuvent être vraies, d’autres fausses.

« Les français sont nuls en langue étrangère ». C’est un exemple de phrase ambigu dont la valeur de vérité est aléatoire.

Tout d’abord, il existe des français très doué en langue étrangère et donc au sens strict cette phrase est complètement fausse. Mais, le sens strict n’est pas le sens commun de cette phrase qui est « en majorité, les français sont nuls en langue étrangère ». 

Il demeure 2 problèmes : savoir ce qu’est cette majorité et savoir ce que c’est que d’être nul en langue étrangère.

Si la majorité c’est 50 % + 1 des 62 millions de français, alors la phrase est une évidence creuse. En effet, cette population comporte des jeunes qui n’ont pas encore appris de langues étrangères et  des personnes âgés qui ne l’ont jamais faits. Sans compter les « échecs scolaires courant », il n’est pas étonnant que moins de 50% des français pratiquent une langue étrangère. Il est assez probable que dans aucun pays au monde, le taux de personne bilingue dépasse 50% (même au Luxembourg ?). Il s’agirait donc de 50 % des 20/60 ans moins les  30% de « hors systèmes. La phrase voudrait dire « la majorité des 70 % des 20/60 ans français sont nuls en langues étrangères ». Cela fait un peu capilotracté !

Etre nul en langue étrangère est-ce ne pas être bilingue ? N’en connaître qu’une (et pas 2) ? Où place-t on la barre ? Est-ce un « 10 » au Bac en langue ?

Dans ce cas, la phrase «la majorité des 70 % des 20/60 ans phrases ont un niveau inférieur à 10 bac dans une langue étrangère » est fausse. Ne serait –ce que parce que 2 millions de français vivent à l’étranger et que l’on peut leur supposer ce niveau.

Autre exemple.

« La France plaide pour un élargissement maîtrisé de l’union européenne ». La métonymie est classique, La France ne désigne pas le territoire, l’état ou la population mais désigne le gouvernement et le chef de l’état. On suppose que ce groupe de personne s’est mis d’accord et que de façon collégiale, l’un de ces membres plaide cet élargissement (aujourd’hui). On ne sait pas quand cette plaidoirie a eu lieu ni où, ni même si cette plaidoirie a vraiment été formalisée dans un discours. Autant d’ambiguïtés qui rendent difficile d’évaluer la véracité de la phrase.

Quant à la signification de « élargissement maîtrisé » c’est coton. Il existerait donc des élargissements non maîtrisés ? Peu importe, pour la véracité de la phrase, ce qui compte c’est de savoir si cette phrase reflète fidèlement ou non « ce que la France plaide ». Il est possible que le représentant de la France ait dit « je plaide pour un élargissement maîtrisé  … » : auquel cas, le compte-rendu est vrai… Il est probable que ce représentant a fait un assez long discours et juger de la fidélité de cette synthèse est hors du champ de la logique.

3.    Pas de vérité dans le futur.

Pour un discours sur le monde réel futur utilisant un vocabulaire précis, la notion de vérité n’existe pas au présent. Nous avons affaire à une prédiction. La notion de vérité ou de non vérité sera (éventuellement) pleinement tranchée dans le futur.

S’il y a une date d’échéance, la non réalisation de l’événement prédit pourra être constaté. S’il n’y a pas de date d’échéance, la non réalisation de l’événement prédit ne pourra jamais être constaté. Ceci  conduit donc à dire que les prédictions du genre « Nostramadus » n’ont pas de valeur de vérité : il est impossible de les infirmer (sans parler de l’ésotérisme du fond).

« Demain, happy hours entre 18 et 20h » est une indication sur le futur qui relève de la prédiction. Si c’est le gérant du bar qui l’affiche, alors cela constitue un engagement. Malgré cette promesse, il est toujours possible qu’il ne fasse pas « happy hours », mais dans ce cas, il sera très mal vu (il sera possible de lui intenter un procès ?).

« Le 11 juillet 2006 , la Lune sera pleine » est une prédiction (écrite avant le 11 juillet 2006). Etant donné la force prédictive de l’astronomie, nous accordons une forte probabilité de réalisation à cette prédiction. Toutefois, il est toujours possible d’imaginer l’arrivée d’un bolide qui vienne perturber la trajectoire de la Lune d’ici le 11 juillet et qui fasse que la Lune ne sera pas pleine. La probabilité de dette événement n’est pas totalement de 1.

Autre exemple extrait de wikipédia (nostradamus).

  • Centurie I, quatrain 35:

Le lyon ieune le vieux surmontera,

En champ bellique par singulier duelle:

Dans cage d'or les yeux luy creuera,

Deux classes vne, puis mourir, mort cruelle.

  • Ce quatrain ferait référence à la mort d'Henri II.
  • En juin 1559, le roi Henri II affronte son cousin, le comte de Montgomery, lors d'un tournoi de chevalerie. Ils auraient porté tous deux un lion comme insigne. Henri II reçut la lance de son adversaire dans son casque (selon certains, en or) et eut l'œil transpercé. Il mourut dix jours plus tard.
  • Lors de la publication de la première édition des Centuries en 1555, Henri II aurait été averti de la présence de ce quatrain. En effet, sa femme, Catherine de Médicis, était une fervente admiratrice de Nostradamus. Cependant, Henri II aurait surtout tenu compte de la présence du mot « duel », ce qui à son époque faisait surtout référence au règlement par les armes d'un différend entre deux personnes. Il ne se serait donc pas méfié lors du tournoi de chevalerie qui lui fut fatal.

L’association après coup de ce quatrain et de l’événement est largement discutable (un casque n’est pas une cage, il est invraisemblable que le casque ait été en or, la différence d’age entre les 2 justifient peu les qualificatifs de jeune et vieux, ce n’est pas un duel, que veut dire « deux classe une » ?). C’est une possibilité parmi des milliards. Il pourrait s’agir de vrais lions dans une vrai cage en or. Comme il n’y a pas d’échéance, l‘événement prédit peut encore être à venir. Dès l’instant où l’on prédit un événement de probabilité non marginale (la mort d’un roi en combat à l’époque) sans le situer précisément (lui donner une date d’échéance ou désigner la personne auquel cas, l’échéance est la mort de la personne), le mécanisme des probabilités fait que l’événement acquière une très forte probabilité au fil du temps. Si l’événement a une probabilité de p par an, alors la probabilité est de (1-p)puissance(nombre d’année). Cette formule « tend vers 1 », c'est-à-dire que l’événement est « quasi certain ».

Un autre exemple du genre est « un jour il y aura la guerre ».

4.   Conclusion.

Même pour un énoncé concernant le monde réel, la notion de Vérité ou de non vérité est déjà délicate.

Dans bien des cas, cette notion n’a pas de sens. Comme le sage, il faut répondre « MU ».

 

Partager cet article
Repost0

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives