Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 08:49

On a un carosse : pourquoi pas cendrillon ?

Rosse = souris ? La belle mère ?

Cocher = chien

Valet de pied = petite grenouille.

Pied = des pantoufles de vair

Boussole : l’horloge des 12 coups de minuit.

Carosse = citrouille

Fée carabosse ?

Le prince ?

Grimm

Perault

Quelle pointure pour cendrillon ?

7 les 7 nains

opposition cendrillon / blanche neige ?

Cela ne marche pas.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 10:15

4 / 7 : 7 jours de la semaines 4 semaines par mois. En se forçant, on peut lire « SEMAINE » sur le visuel.

Y aurait-il une notion de calendrier ?

Une opposition de mois – solstice d’été (juin) versus solstice d’hiver (Décembre) ?

Ou les 2 équinoxes (printemps de bourges) ?

31 (jours) versus 33 (jours). Cela pourrait être un mois. Cela pourrait faire référence à l’asymétrie des solstices. Il n’y a pas de mois de 33 jours.

Le carrosse qui monte au nord serait plutôt mars ou juin.

Le piéton serait plutôt Septembre ou Décembre.

Mais qu’est-ce que cela signifie ?

1ère idée : on part de septembre (ou de mars/avril) et on gagne un mois par énigme ? 

470 Roncevaux : Octobre (mai)

580 villes : Novembre (juin)

600 le NNP : Décembre (juillet)

500 Carignan : Janvier  (septembre)

420 golfe juan ; Février (octobre)

560 Cherbourg : Mars (novembre)

650 Les sentinelles : Avril (poisson d’avril, ne te découvre pas d’un fil ?) (décembre)

520 Les fils : Mai (janvier)

SS : Juin. (février)

Au besoin, on peut en tenir compte dans chaque énigme.

C’est riche de possibilité mais ce n’est pas étayé. 

Premier pas : première neige, la rentrée scolaire ?

Cocher les jours du calendrier

Rosse ?

Boussole : les 4 saisons, les 4 vents. 360 degrés, 365 jours.

Pied : du sapin de noël.

Bof 

4/7 : 4 juillet la St Florent. La fête national américaine : une révolution ! Remise de la statue de la liberté (le cocher , la liberté guidant le peuple). Boussole : le magnétisme, Benjamin Franklin. La révolution US. Pied : ? Rosse ?

7/4 : 7 avril (Saint jean Baptiste de la Salle) : tiens ! Des leçons en classe et en français (et non en latin). 7 avril 1795, adoption du mètre en France. 

Tout cela ne fait pas une solution.

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 10:13

Pied => Pied  à coulisse.

Un cavalier (cocher) c’est un guide pour le pied à coulisse.

Pas = pas du vernier.

Cocher : les encoches ?

Le vernier a des traits (la rosse , un cheval de trait ?).

Boussole  la roulette du pied à coulisse ? 

Remarque : le principe du vernier s’applique au goniomètre. 

L’unité est la précision de mesure. Serait elle égale à la mesure ?

Examinons le principe du vernier (écart de +1)

-          G = la longueur de graduation principale (le mm sur un pied classique).

-          P  = La précision fine recherchée (par exemple 1/10 mm).

-          N = Le nombre de graduation sur le vernier  (par exemple 10).

-          E = L’espacement des graduations du vernier (0,9 mm dans ce cas).

On a N E = (N-1)G (les N graduations du verniers sont de la longueur de N-1 graduations principales) et P = (N-1) G /N. 

On a donc un système de 2 équations. Il y a 2 paramètres, 2 inconnues. Et si 780 fournissait les 2 paramètres ?  

Une mesure (=action de mesurer) avec un pied à coulisse indique X fois G plus Y fois P.

Lorsque l’on dit 560606 mesures, dans ce cadre, cela peut avoir plusieurs interprétations. 

-          C’est le résultat et 560606 = X*G + Y*P. En unité U

Ce qui nous intéresse c’est la signification de 560606 en unité courante. Par exemple si G = 10 U et P = 1 U on trouve facilement X et Y (56060 et 6). Cette hypothèse ne permet pas de transformer U en unité courante. C’est stérile (cela ne fait pas avancer dans le recherche de U). 

-          C’est le résultat mais c’est la donnée de X et Y (56060 et 6 par exemple). Il faudrait connaître combien G vaut en unité courante. 780 pourrait fournit l’information et donnant G et P. (pas et pied par exemple).  C’est compliqué et non étayé. 

-          C’est l’action de mesurer. On « mesure » 560606 fois. C’est insensé. 

Le vernier pourrait être dans un rapport 33/31 (2 d’écart) comme le nombre de lettres. On aurait N

Il faudrait aussi G, P, ou E. Le plus logique serait que G soit donné par le pas.

C’est compliqué et trop ténu pour être une solution..

Il y d’ailleurs le problème des décimales pour 1969,697. Comment les traiter ? Et puis 69> 31 et cela pose problème.

Donc l’idée du pied à coulisse est à jeter ?

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 10:11

Réflexion sur l’article de « science et avenir » concernant l’émergence. (hors série numéro 143 de Juillet Aout 2005). A partir de l’article sur le jeu de la vie de Jean-Claude Heudin.  Il est question par exemple du « glisseur ». Ce truc au comportement particulier. L’article pose le problème en se demandant comment ce comportement « émerge » des règles du jeu de la vie. 

 

Je pense que le problème est mal posé. Supposons une jeu de la vie de 100x100, cela fait 10 000 cases. Supposons 100 générations. Le déroulement du jeu de la vie est donc 1 millions d’événements élémentaires (ordonnées de façon spatio temporelle). Un glisseur concerne une dizaine de case pendant environ 80 génération, soit 800 événements élémentaires. 

Ce qu’il faut se demander c’est pourquoi on s’intéresse particulièrement à ces 800 événements. 
Et pourquoi les unifie-t-on sous un même concept que l’on dénomme X ? (Que « X » soit intitulé « glisseur » avec sa sémantique me semble secondaire).

800 sur 1 000 000 c’est 0,08%. Mais si l’on considère qu’il s’agit en fait d’un choix précis de 800 éléments (ce sous-ensemble là) sur un ensemble de 1 000 000, la sélection faite est en réalité bien plus improbable (C(1000000,800)/21000000). Le calcul numérique ne marche pas avec excell : le résultat est plus infime que ce qui est infime.   

 

Dit autrement, le fait de « voir une propriété émerger » c’est faire le choix de sélectionner cette propriété parmi les autres lectures possibles. C’est un choix d’interprétation. L’émergence n’est donc pas un truc mystérieux « de la nature » mais un choix de l’observateur.

Ceci dit, l’observateur a sans doute ses raisons de faire ce choix. Et il est même possible que ses raisons soient « bonnes ». En effet, ce qui est en jeu c’est la capacité à « décrire ce qui se passe ».

Si l’on prend l’exemple du jeu de la vie, lister un million d’événement est assez fastidieux ! Il est plus court de dire qu’il y a un glisseur qui passe. C’est incomplet mais cela dit déjà beaucoup de chose et c’est « suffisant » pour un interlocuteur humain. 

 

Finalement, ce qui est en jeu c’est plutôt l’entropie au sens de Kolmogorov (ou plutôt de Bennett) du système (Cf article de Jean-Paul Delahaye). La fameuse propriété qui émerge c’est un mode de description qui rend compte de façon « économique » (c'est-à-dire en moins de blabla) du « machin ». Ceci s’accompagne aussi de l’acceptation d’une perte d’information secondaire (par exemple, on ne s’intéresse qu’aux grandeurs statistiques et on oublie ce qui se passe pour un atome isolé).  

 

Cetains auterus vont dans le même sens : il est évoquer que dire que la propriété « émerge » correspond à une incapacité (au moins temporaire) à préciser. 

 

Plutôt que de gloser en vain sur l’émergence, il serait plus utile d’affronter le problème de la « synthétisation ». On connaît par exemple les méthodes statistiques qui permettent de rendre compte de façon « correcte » et synthétique. Elles ne marchent pas tout le temps. Quelles sont leurs limites d’application ? Quelles sont leurs limites descriptives ? Connaît on d’autre méthode ? 

 

Derrière ce mot « émergence », ce qui est en jeu ce n’est pas un mystère de la nature mais une « théorie de la capacité à décrire ».

Si vous avez une idée la dessus, merci de vos commentaires.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 11:06

La Boussole pourrait être la roulette, le pied le croupier (ou le frein de la roulette).

Rosse et cocher ferait allusion à un autre jeu. (le loto, le PMU ?). Opposition champ de course, casino. 

Passe / Manque (ils se croisent sans se toucher).

Pair / Impair (4 et 7)

Noir / rouge (le visuel) 

La chose importante pourrait être l’ordre des 36 numéros sur la roulette. 

Bof bof

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 11:00

On considère la surface terrestre. Il s’agit de recenser les énergies reçues par cette surface terrestre. J’ai examiné précédemment les énergies suivantes. 

-          Energie de radiation du soleil (à noter qu’elle transite sous de multiples formes : solaire radiatif, solaire thermique, éolien, hydraulique,…). 

-          Energie interne provenant de la Terre (essentiellement thermique). 

-          Variation d’énergie de la mécanique Terre-Lune (essentiellement marémotrice). 

Est-ce tout ? 

 

On négligera les rayonnements des autres corps céleste (y compris la Lune) 

On négligera les particules de l’espace (rayon cosmiques, y compris le vent solaire). 

Faut-il négliger les chutes de météorites ? 

Petit calcul 

Energie cinétique : ½ m v2 

Energie potentiel de pesanteur. GMm/r (ou r est le rayon de la Terre et M la masse de la Terre) 

En supposant que la vitesse des astéroïdes égalent la vitesse de la Terre (30 km/s) : v = 3 E+5 m/s 

La masse des météorites tombant sur Terre par an est délicate à estimée. Les sources sont très divergentes ! 

source wikipedia : 1E+12 kg/j => m3,5 E+14 kg 

http://www.astrosurf.com/astro_virtu/glossair/f_glossm.htm : 10000 t/an => m = 1 E+7 kg. 

http://www.lyoba.ch/etoile-des-enfants/tiroirs/x-meteorites.htm 300t/j => m 1,1E+8kg. 

http://www.neufchatel-en-bray.com/Francais/Astro/GlossaireK.htm 1e+9t/j => m = 3,6 E14 kg 

http://www2.unil.ch/spul/allez_savoir/as12/meteor2.html 50 000 t/an => m = 5E+7 kg 

http://www.astrosurf.com/macombes/chapitre%2010-me.htm 100 t/j => m 3,6 E +7 kg.)  

Remarque complémentaire http://www.astrosurf.com/macombes/chapitre%208-me.htm Le vent solaire émettrait 1Mt/s. 

La terre en reçoit 4,5 E-10 soit 0,45 kg/s soit 1,4 E+7 kg/an. C’est le même ordre de grandeur que certaines estimations concernant les masses de météorites ! Et ce vent solaire est bien plus énergétique par kg ! 

 

On va faire l’hypothèse m = 1 E+10 Kg. 

D’où l’énergie de « chute des météorites ». 

E = ½ mv2 + GMm/r = 6,3 E+17 + 4,5 E+18 = 5 E+18 J 

 

Bilan de l’énergie reçue par la surface terrestre par an. 

L’énergie annuelle absorbée par la Terre par an ET = Et*ST = 3,9 E+24J. 

Energie interne :  Ei vaut de 1 E+21 à 1,2 E+23 J. 

Energie dissipée par le couple Terre-Lune : Etl = 8 E+19 J. (La moitié pour la Terre ?) 

Energie des météorites : Em = 5 E+18J. (peut être1000 fois moins ou assez invraisemblablement 1000 fois plus).

 

Voilà il est temps d’examiner le besoin d’énergie de l’espèce humaine. On va voir que la consommation humaine d’énergie par an est environ Eh = 4,70 E+20 J. Cela situe l’enjeu. 

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 14:55

On peut dire que la boussole est un  compas. On peut « voir » le pied comme une équerre.

 

Compas et équerre sont des symboles maçoniques.

« L'équerre et le compas, le maillet et le ciseau, le niveau et le perpendiculaire, la règle et le levier, la truelle et bien d'autres symboles appartiennent à cette tradition, de même que le personnage d'Hiram, architecte du temple de Salomon, qui assure la transition avec les thèmes symboliques explorés aux degrés suivants comme l'alchimie, la kabbale et l'Ordre du Temple. »  

Rosse cocher => Rose-croix fournit une interprétation

Plus tard : rose croix (niveau élevé de la hiérarchie)

Maintenant compas et équerre (niveau bas).

BOF

Mis à part cela je ne parviens pas à placer rosse et cocher dans ce contexte.

Une telle paire d’objet fait penser à d’autre associations.

Faucille et marteau ?

Sabre et goupillon (rosse et cocher) ?

Glaive et bouclier ?

Cap et d’épée ?

Masque et plume ?

Je ne trouve rien de valable.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 14:53

Il était question il y a quelques temps de « l’éloge de la lenteur ». J’étais assez en phase avec cette idée. Je me suis surpris à voir une mise en pratique de cette lenteur dans des occasions inattendues. Au final, je suis plus réservé sur cette éloge.

Prenons l’exemple des appareils photos numériques. Parmi leur mille avantages, ils présentent un inconvénient de taille (sauf peut être pour les hauts de gamme), c’est leur délai de réaction. C’est vrai pour la prise de photo : tiens le coureur est déjà passé ! C’est vrai aussi pour le temps de réinitialisation. Etonnant non ? Ce petit bijou technologique serait il le cheval de Troyes des apôtres de la lenteur ?


Autre exemple. J’ai acquis récemment un décodeur TNT. Là encore, ces fonctions marchent bien. Mais le zapping entre les chaînes est déroutant. Le présentateur télé continue de parler quelques secondes avant de se figer pour enfin laisser place au dessin animé. Et inversement. Cette lenteur là n’est pas sans avantage : fini le zapping brutale, place au changement de chaîne !


Troisième exemple : windows et l’accès internet. Alors qu’il fallait tout au plus une dizaine de secondes pour accéder à la météo sur minitel (payante), il faut maintenant une bonne dizaine de minutes pour voir la météo sur internet à partir d’une ordinateur éteint (mais c’est gratuit). 


Enfin dernier exemple, mon entreprise a emménagé dans un nouveau bâtiment. Il se trouve que les ascenseurs y pratiquent l’art de la lenteur. Pas tellement entre les étages, mais pour s’ouvrir et se fermer.


Alors, y a-t-il complot ? Les papy boomer s (qui sont les vrais maîtres de nos destins) se ménagent ils leur avenir ?

La baisse de la vitesse sur les routes en est elle aussi un élément ?

 

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 10:16

En tenant à l’envers le visuel, on semble lire 1940. On semble voir des colonnes de fumée. L’illustration pourrait correspondre au croisement de prisonnier et de troupes rejoignant l’avancée des troupes. Et si cela faisait référence à la débâcle de 1940 ? 

Opposition collaboration / résistance (cocher, rosse => Maréchal pétain, croix gammé)

Pied = résister pied à pied.

Boussole ? Appel du 18 juin ?

Zone libre / zone occupée. (la section de la lumière sur la calèche).

Vichy ?

Lyon (capitale de la résistance) ?

Le croisement à Bourges, Orléans, N20 :   le mitraillage, jeux interdit.

BOF

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 10:10

Seconde exploitation du  tableau listant les « radio éléments ». On ne retient que les isotopes présents de façon « significative ». Les abondance dans la croûte terrestre sont tirés : http://www.tableauperiodique.be/archi.htm.

On remarque que les énergies de désintégration sont « du même ordre de grandeur » et on peut les négliger dans un « calcul de coin de table ».

On peut calculer l’abondance de l’isotope et grâce à la période l’activité annuelle (nombre de désintégration par an  dû à l’isotope).

On peut ensuite les classer du plus actif au moins actif.

On retrouve « nos 4 larrons » : K40, Th232, U238, U235.

Il apparaît U234. Mais c’est parce qu’il fait partie de la chaîne de désintégration de U238. Son énergie est donc déjà comptée dedans.

Le nouveau venu est Rb87. Si les chiffres sont exacts, il a une activité de 40% de K40. Son énergie de désintégration est environ 1/7. Cela donne une part de 5 % K40.

Rappel (énergie par an)

Pour le Thorium : Eth = 5,3 E+22 J

Pour l’uranium 238 : Eu238 = 3,8 E+22 J

Pour le potassium :  Ek40 = 2,8 E+22 J 

Pour l’uranium 235 : Eu235 = 1,62 E+21 J

Erb87 = 5 % * Ek40 = 1,4 E21J. C’est équivalent à U235. Pourquoi est-il oublié ?

Les autres isotopes ont une activité effectivement négligeable.

     Période (s)        Proportion         Croute terrestre Abondance isotope        activité annuelle

K40           4,03E+16          0,01%   2,09E-02           2,44E-06           1,91E-15           100,00%

Th232        4,43E+17          100%    9,60E-06           9,60E-06           6,83E-16           35,77%

U234         7,74E+12          0,01%   2,70E-06           1,51E-10           6,16E-16           32,25%

U238         1,41E+17          99,28% 2,70E-06           2,68E-06           6,00E-16           31,41%

Rb87         1,48E+18          27,84% 9,00E-05           2,51E-05           5,33E-16           27,91%

U235         2,22E+16          0,72%   2,70E-06           1,94E-08           2,75E-17           1,44%

Sm147      3,34E+18          14,99% 7,00E-06           1,05E-06           9,90E-18           0,52%

Lu176        1,19E+18          2,59%   8,00E-07           2,07E-08           5,48E-19           0,03%

La138        3,31E+18          0,09%   3,90E-05           3,51E-08           3,34E-19           0,02%

Re187       1,38E+18          62,60% 7,00E-10           4,38E-10           1,00E-20           0,00%

Nd144       7,22E+22          23,80% 4,15E-05           9,88E-06           4,31E-21           0,00%

Ca-48        1,89E+26          0,187    4,15E-02           7,76E-03           1,29E-21           0,00%

In115         1,39E+22          95,70% 2,50E-07           2,39E-07           5,43E-22           0,00%

Sm149      6,31E+22          13,82% 7,00E-06           9,67E-07           4,84E-22           0,00%

Ce142       1,58E+24          11,08% 6,65E-05           7,37E-06           1,47E-22           0,00%

Gd152       3,41E+21          0,20%   6,20E-06           1,24E-08           1,15E-22           0,00%

Sm148      2,21E+23          11,24% 7,00E-06           7,87E-07           1,12E-22           0,00%

At210        2,92E+04          100%    3,00E-26           3,00E-26           3,24E-23           0,00%

Cr50          5,68E+24          4,31%   1,02E-04           4,40E-06           2,44E-23           0,00%

Hf174        6,31E+22          0,16%   3,00E-06           4,86E-09           2,43E-24           0,00%

Cd113       2,43E+23          12,16% 1,50E-07           1,82E-08           2,37E-24           0,00%

Pb204       4,42E+24          1,40%   1,40E-05           1,96E-07           1,40E-24           0,00%

Pt190        2,05E+19          0,01%   5,00E-09           5,00E-13           7,69E-25           0,00%

Te123        6,31E+20          0,91%   1,10E-09           9,99E-12           4,99E-25           0,00%

Nd150       3,47E+26          5,64%   4,15E-05           2,34E-06           2,13E-25           0,00%

Ta180m     3,78E+22          0,01%   2,00E-06           2,40E-10           2,00E-25           0,00%

Zr96          1,20E+27          2,80%   1,65E-04           4,62E-06           1,22E-25           0,00%

Os186       6,31E+22          1,58%   1,50E-09           2,37E-11           1,19E-26           0,00%

Os184       1,77E+21          0,02%   1,50E-09           3,00E-13           5,36E-27           0,00%

Gd160       4,10E+28          21,86% 6,20E-06           1,36E-06           1,04E-27           0,00%

W180        5,68E+25          0,13%   1,25E-06           1,63E-09           9,03E-28           0,00%

Se-82        3,41E+27          8,73%   5,00E-08           4,37E-09           4,04E-29           0,00%

Te130        2,49E+28          33,80% 1,10E-09           3,72E-10           4,71E-31           0,00%

Xe124        3,47E+24          0,10%   3,00E-11           3,00E-14           2,73E-31           0,00%

Xe136        7,44E+28          8,90%   3,00E-11           2,67E-12           1,13E-33           0,00%

Te128        6,94E+31          31,69% 1,10E-09           3,49E-10           1,58E-34           0,00%

Mo100       2,46E+26          9,63%   1,10E-09           1,06E-10           1,36E-29           0,00%

V50           4,73E+24          0,25%   1,10E-09           2,75E-12           1,83E-29           0,00%

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives