Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 10:11

On a « longsols ». Ce n’est pas banal. C’est une confirmation de la zone. Est-ce autre chose ?

Remarque le « s » n’est pas un problème (max ne pouvant pas changer le nom). 

 

Sol = terrain

Idée d’un dessin où il faut creuser le sol. Pourquoi long ?

Avec sols, cela donne l’idée de plusieurs grands cercles (pôles, cf éternité)

 

Sol = note de musique

C’est G : on a « longer ». Bof.

On pense à la ligne de sol (qui est longue) en 500. Et alors ? Idée que la 12 est en morse ? En acrostiche ? Utilisation de 2424 ? Carignan ?

 

 

Sol = soleil

Bof

 

Sol = sou

Un promesse d’avoir beaucoup de sous ? Bof

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 10:10

On peut tracer la ligne de sol sur la carte 2. Alors, déterrer la chouette c’est creuser la ligne de sol

 

Jusqu’ici le « ciel » est en bas (tournesol de 470 et flèche de 420). Rien ne l’a retourné (520 ?). On peut imaginer un dessin (une « image »). La chouette est cachée dessous (dans sa cache). Le chercheur juste au dessus. Il faudrait un point sur la ligne de sol et une distance à creuser. Mais il faudra ajouter un « repérage final ».

 

La SS doit donc répondre aux questions suivantes :

Quel point sur la ligne ?

Quelle distance ?

Quel repérage final ?

 

La distance est probablement en mesure (sous-entendu). Un chiffre suffit. On doit avoir quelques centaines de mètres. Soit quelques centaines de mesures sur le terrain ou bien quelques centièmes de mesure directement sur la carte (un diviseur ?). A noter que le mécanisme « SOS » de 560 ne marche pas ici.

Il ne semble pas que l’on puisse obtenir cela. Donc, à la place de la distance, il faut un point de repère.

 

Imaginons...

« On est vers la rivière, on parcours la ligne de sol (dans un sens), on égrène des points remarquables jusqu’à un point d’arrêt (stop). Ensuite, on prend une perpendiculaire (encore un sens) pour trouver un plusieurs points remarquables : nouvel arrêt (stop). Il faut finir par des éléments de repérage finale »

3 lieux sur la ligne (début, intermédiaire, arrêt), STOP, 1 lieu (cache) STOP, 2 repères, 1 distance. Soit 7 reliquats.

Les « stop » donnent l’idée du morse. Comment les intercaler ?

-       Stop/ lieu fourni par 500/stop

-       Quand on a des 2 ou des 4

-       Quand on a des « jours » (24 h)

 

Cela forme un triangle rectangle (2 intervalles + hypothénuse).

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 10:09

420 : On serait à AVANT-LES-RAMERUPT

Avant fait tilter (il y a le V de 420 pour Avant)

RAME = ramier

RUPT = cassure

Cela pourrait caler avec « se casser le bec et y laisser ses plumes)

L’idée serait donc de partir de 420 pour les reliquats

 

Alors 1969 mesure c’est 1457 m et à cette distance on tombe sur la rivière longsols (la longue ligne de sol). Celle-ci est issue de 420 passe par là  avec la même orientation générale !

Cela démarre bien non ? Ensuite : En supposant le sens normal c’est 560 puis 650.

 

560 : bataille, unité, angle droit, cercle, milieu, SOS, point, virgule, gloire, rouge, cerise. Voie étroite, gauche, Palindrome, lion, tranche sur mer. Noeud papillon, coquille. La tranche sur mer. Cherbourg. Angleterre (angle terre)

On pourrait tourner à gauche par des voie étroites en direction de la tranche de la carte.

 

 

650 : Pompe, grade (graduation), classe, sapeur, arme, lenteur, vitesse, levant, face, distinction, décoration, héros, soldat inconnu, triomphe, génie, bastille, marbre, axe, vent, format, Tombe, interdiction, quartier, obélisque (menhir), anneau, vent, manche.

Le vent et le manche de la pelle donne l’idée de la manche à air donc de l’aérodrome (le plus proche et celui dans la bonne direction est Brienne le chateau – inauguré en 1913)

http://brienne-aube.blogspot.com/2008/02/larodrome-de-brienne-le-chteau.html

Les anneaux correspondent aux aéroclubs.

Les « défenses » correspondent aux barrière d’interdiction d’entre sur l’aérodrome.

Il y a une station de pompage vers lassicourt.

 

On est en direction du faubourg (quartier) St Nicolas (la flèche de 560)

 

520 : centre de gravité – gravière (mais à exclure)

Aller jusqu’à Rosnière l’hôpital ? (soin, pré-dieu, la couture, crypte = combinaison)

 

 

530 : Rappel de l’aube (la rivière) : la rivière qui serpente RAS

 

780 : garder l’axe, la direction général RAS

Le lieu « la rencontre » ne colle pas avec 520

Il y a un poste électrique (conducteur)

 

470 : Après la rencontre, il y a une voie romaine.

Les pièces ronce

 

580

Gravière (grave)

Plus loin, il ya le bois de neuville (9 villes)

Trou du tonnerre (encore grave)

 

Procédons « à l’envers »

 

Dans le même ordre d’idée, c’est 600 qui devrait terminer la SS à cause de la « cache ». Donc 500 n’aurait pas de reliquat (pas de pb)

La clef se cache : la CACHE. Cela serait l’usage raisonnable. Donc cela se terminerait pas 600

Perché.

Assurance : une corde , une rambarde, un parapet : pb c’est une construction humaine. Gauche : prendre à gauche

Il y aurait quelquechose de « dressé » (probablement un pierre) et la cache serait à gauche.

 

580 :  Plage de galet : il y a des gravières

Gravé : sur un monument.

La manche d’une statue.

L’envers : dos à qqchose

Pont : il y a.

10 (7,4 m)

Ville : que des petits villages. En référence au panneau d’entrée de la ville ?

Les 7,4 m servent pour la distance pierre dressée – cache.

Les points de repère possibles sont :

-       une statue gravé avec une manche. Il faut prendre son « revers »

-       Balayer (d’un revers de manche) du regard une gravière pour trouver une pierre dressé

-       Partir d’un pont : inscription ?

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 10:07

On suppose ici que le titre de l’énigme 12 est « ETERNITE » (explication du pourquoi des majuscules).

On peut rapprocher de « longsols ». L’éternité est une longue durée. Le sol une note de musique.

 

Notes de musiques : Blanches, noires, rondes, croches, soupir, dièse, bémol, bécarre : un lien avec le morse ?

Siècle, année, jours, heures, minutes, secondes

Retraite, jeunesse, heures de cours, fastidieux, lassant, lent, rapide,...

Rythme : 2/4...

 

Tentative 1

Bébé : jeune donc courte durée « . »

Aube : point du jour donc court « . »

Excés : long «-« 

Espace : long « -« 

Se traine : « -« 

Un ange : « -« 

Accrostiche « . »

Hater : « . »

On peut en tirer un code morse. Mais tout cela me semble très ambigu ! Au final, le « mot » serait trop court.

 

 

 

L’éternité n’a pas de fin. Un « longsols » qui n’aurait pas de fin serait un grand cercle sur la surface terrestre. Et alors ? On imagine que Longsols devient le « pôle ». Et ensuite ? On peut désigner un point par une orientation et une distance (bof)

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 10:06

Oublions les madits. J’ai trouvé les 11 énigmes, je suis vers longsols. Il me manque la précision. Je dois donc trouver les éléments manquants (dans les 11 énigmes). Il parait naturel de chercher à faire coïncider les éléments de la carte précise et des éléments d’énigme. C’est dangereux car les coïncidences sont faciles.

 

Par contre, on a longsols  et la ligne de sol bien orientée.

 

Faut-il tracer une portée sur la carte ?

Non, cela semble trop imprécis. La carte interviendrait trop tôt

 

Le mot « porter ». Porter quoi ?

 

Longue portée ? Bof

 

Sol = soleil, long soleil. Bof

 

Sol = sou. 12 à 15 deniers.

 

Longsols = Longer

Longer quoi ?

 

Longue solution. Bof

 

Sol = clé. Il y a une clef qui se cache sur un navire noir perchée (par vanité). Chercher une statue de navire sur un pont vers longsols ne parait pas très réaliste

 

Ou bien, longsols indique que la première énigme à prendre pour les reliquats est 500 (clé de sol, portée)

 

Alors le plus probable est que le reliquat soit St jean le Baptiste qui fournit le bénitier soit l’Eglise. On part de l’Eglise de Longsols.

 

Ensuite, c’est 420, on retiendrait CENT (mesures). C’est peu !

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 10:05

Oublions les madits. J’ai trouvé les 11 énigmes, je suis vers longsols. Il me manque la précision. Je dois donc trouver les éléments manquants (dans les 11 énigmes). Il parait naturel de chercher à faire coïncider les éléments de la carte précise et des éléments d’énigme. C’est dangereux car les coïncidences sont faciles.

 

Il y a le problème de l’ordre.

 

On a longsols  et la ligne de sol bien orientée. C’est d’abord une confirmation.

Cela peut aussi indiquer de caler la première énigme (500 ou 420 donnent la ligne de sol). Le lien « Avant les ramerupt-420 » est discutable : si on l’adopte, cela démarre par 420.

 

Faut-il tracer une portée ? (mi=E, sol=G, Si=B, ré =D, fa =F)

Mi = moitié (530) – un positionnement par rapport au centre ?

Si = hypothèse de l’alignement (520)

Et ensuite ?

En supposant (après difficulté) que l’on trace des notes, cela reste imprécis et pour donner quoi ?

-       Une intersection portée + ligne « hors musique » est à exclure

-       Dans le cadre musical, une intersection  peut être une barre de mesure ou une note avec une ligne.

-       Clé (sol, ut = do = dos, fa,), note, dièse, bémol, bécarre, silence, soupir, croches, pause, armure,... 

Dans tous les cas, cela reste imprécis. Cela ne peut pas clore la démarche

 

 

Est-ce que la première énigme à exploiter est 530 (ou 780) ?

Le coq – La ville avec le mot cos (bof)

L’oeil : RAS

Bébé (une crèche) : RAS

Quart : RAS

Chemin + légende (bourges au centre) : des parallèles – idée de la portée

Air : RAS

Rage : Ras

Romain : une voie romaine ou la ville « romaine » (bof)

Noeud : un croisement (bof)

Eternité : un cimetière (bof)

Capitale : RAS

Serpent ; route ou rivière sinueuse : 

Centre : de la carte ou de la « ville » (bof)

Image : RAS

Vérite : RAS

Affaire : RAS

Devin ; RAS

Pas, rosse, cocher, boussole, pied : RAS

Croisement : intersection ou confluent

Axe : bof

Nord : RAS

Sud : RAS

Conflit : RAS

Décision-choix : RAS

Excés : RAS

Coudée : coude (bof)

Franche : un mot avec (bof)

Lattitude : RAS

4 et 7 : RAS

 

Donc, l’idée serait de suivre la rivière (le longsols) jusqu’à un confluent. Le longsols n’a pas beaucoup de Méandre. Selon les interprétations cela mène à plusieurs points

-       Longsols – Les puiseaux

-       Longsols : le falourdet

-       Entre Verricourt et Pougy (confluent Longsols et Auzon) : il y a une indication étrange.

-       Vers Nogent sur Aube (Confluent Auzon et Aube : osons en 780 et aube en 530 ?)

 

470

mouchoir, épitaphe, oubli, mémoire (un monument ?), Roland, slogan, bordure (en bord, en frontière), moustache, plexyglass, raillerie, sot, seau, sceau, saut, coeur, anagramme, air, eau, espace, rire, romain, victoire, bée, variable, équation, math, tournesol, âne,  Roncevaux. Séraphin (ange)

Légende (de Roland)

 

Longsols-Falourdet est en bourdure de commune (et de carte ?)

Le confluent Auzon-Aube est en bordure de commune  - il y a le marais de la roche

Pas de monument

 

 

580

La notion de note (comme la légende : supposerait que la carte soit un outil)

La musique

Les graves (improbable car suppose une proximité de la mer) - Gravé

Manche (improbable car proche de la mer) la manche du momument ?

L’envers (dos à quelquechose – au monument), le retournement, l’inversion (mais limite de la clé de passage venant de 470).

Le « faire -1 » me semble faire partie intégrante  de la solution.

Dupondt (passer un pont)

10 (pas tout à fait en clair dans l’énigme).

Ville

 

La gravière de Nogent/aube semble trop loin

Pont  et pile au confluent Auzon-Aube

Pont St Martin pas loi du confluent Longsols-Auzon

Pont à la ferme Falourdet

Pont pas loin des puiseaux

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 10:02

Les solutions

Bourges

Sud et mesure = pas de 74 cm

Séraphin Lampion, L’affaire Tournesol

10 liens « Ville-Chiffre »

La vanité

Ligne de sol – Agen

Ligne de sol (Golfe Juan)

Guignes

Concorde – absence de mort

La zone (longsols)

 

Pas de continuité, pas de chemin, pas de fil guide entre ses solutions

 

De façon plus détaillée

Bourges, centre, oeil, pupille

Conflit, choix, pas coudée, excès, devoir, latitude, Sud et mesure pas de 74 cm

Roncevaux, mémoire, Roland, anagramme, slogan bordure, Séraphin Lampion, L’affaire Tournesol

Musique, notes, envers,10 liens Ville-Chiffre

Masse atomique, la clef se cache sur un navire noir perché, Astérix, Assurancetourix, pirate, la vanité

Acrostiche, morse, Agen, rime, échelle, ligne de sol

Golfe Juan, révolution, planète, ligne de sol

Cherbourg, angle droit, SOS, rouge, Guignes

Pompe à pétrole, tombe, périodique, distinction, Paris, concorde – absence de mort

Triangle, Pas vin, pas eau, Bourges, Héricourt, Forbach, centre du cercle circonscrit, médiatrice, la zone (longsols)

 

Toujours pas de continuité.

 

Cherchons ce qui ne sert pas (pas la première fois ni plus tard).

530 : la pupille, le bébé( ?), romain ( ?), la rage ( ?), la vérité.

780 : tout a servi

470 : romain (?), victoire ( ?),

580 : Dupont. Dieppe, Epernay, Gérardmer, Issoire, Jarnac, Anger

600 : tout a servi

500 : carignan, le reste des 2 et 4, spirale à quatre centres, règle. Equerre.

420 : les serres ( ?), Vénus, NT, 1969,69. Apollon, N

560 : nef encalminée

650 : tout a servi

520 :

 

Cela ne semble pas la bonne approche non plus

 

2424-42-424-44-224-24-42-24

Reste  424-2-24-4-24-4-2-4

Soit  -.-/./.-/-/.-/-/./- KEATATET

Ou .-./-/-././-././-/. RTNENETE : on a les lettres de ETERNITE sauf N à la place de I  (.. soit 44)

RTNENETE

CARIGNAN

Dans l’ordre de ETERNITE : xxxCRNxx ou  xxxCNRxx

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 10:00

On suppose ici que Longsols est correct, et l’on trace cette ligne sur la carte (même angle que la première.

On suppose aussi que la supersolution est en 2 étapes : un pré positionnement suivi d’une indication définitive via des repères sur le terrain !

 

Il s’agit d’examiner le pré-positionnement. Il semble naturelle que cette ligne de sol serve. On songe évidemment à un dessin vue de profil (en coupe), faisant figurer la chouette enterrée qui indiquerait le pré-positionnement. Ce dessin comporte lui-même « une ligne de sol » qu’il s’agit de plaquer sur la carte.

 

Les problèmes sont : l’échelle relative, l’orientation, la profondeur et l’arrêt du coulissage.

Seul dernier est très dépendant de la carte.

Plutôt que de chercher à les résoudre un par un, on peut imaginer l’approche suivante. Outre la chouette enterrée et la ligne de sol, le dessin fait figurer d’autres éléments (le chercheur au dessus du sol qui « creuse » par exemple). Le dessin doit être cohérent en dimension. Alors, il s’agirait de caler l’ensemble des paramètres par rapport à la carte en faisant coïncider des éléments caractéristiques du dessin et de la carte.

 

Il n’est pas nécessaire d’y avoir beaucoup d éléments : 3 suffisent. Lesquels seraient-ce ?

Chercheur. Quelle hauteur ?

2 pieds, main, oeil

Pelle,  pioche, barre à mine (crayon), sac

Arbre/arbuste, voiture, rocher, chaise, bouteille

Comment dessiner ?

Il faut sans doute tenir compte des visuels. Celui de 650 montre un homme avec une pelle. Le fait que la tombe soit vide (de sang et d’os) est cohérent (la chouette est en bronze). Sont-ils au dessus de la chouette ?

L’œil du chercheur est à retenir à cause de 530 – on peut supposer que ce chercheur  se tient droit (angle droit de 530). Remarque : l’œil est au centre en 530 : qu’en déduire ?

La main du chercheur pourrait être bras tendu à l’horizontal. Justification ?

Elle tiendrait la barre à mine (crayon du visuel de 560) qui repose sur le sol. Avec quel angle ?

On suppose un chercheur « standard » (on a sa longueur de pas par 780) et conforme à l’homme de Vitruve. On peut connaître sa dimension et placer la scène. La chouette est enterrée à 60-80 cm à la verticale du point d’impact de la barre à mine. Pourquoi Vitruve ? Comment connaître la profondeur (une mesure) ?

D’autres éléments du corps peuvent alors être situés et utilisés pour le calage sur la carte. (buste- arbuste)

Pas mal. Creusons encore !

 

C’est le nombril (une ouverture) qui est au centre du corps. Quid de l’œil alors ?

Comment l’œil peut il être au centre ? Du dessin ?

Pourquoi le chercheur se tient-il droit ? N’est il pas plutôt plié en 2 (en équerre) – de rire (Haha 470) ? ou pour se pencher sur le problème.

La main tendue à l’horizontale est dans le prolongement du buste du chercheur penché (il a le sentiment que sa main est « perchée »). On voit comment l’œil vient au centre

Vitruve parce que le cercle de 780, le pas, le pied, la mesure. Le génie (Léonard ). Victoire = Vinci.

 

580 donne-t-elle une ou 2 manches ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre hypothèse : la portée.

A quelle note attribuer la cache ?

Cette idée semble plus complexe (comment positionner tout cela ?)

 

Docile à sol l’assis. Qui serait assis ?

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 10:01

L’idée d’un calque (issu des visuels) à appliquer sur la carte en coulissant le long de la ligne de sol est plaisante.

 

De quelle carte s’agirait-il ?

 

La première carte semble improbable. Il faut tout de même en finir !

La seconde carte au 1/25000 pose pb : la zone est dans le coin. Faut-il en prendre une autre ? Le plan du village (longsols) ?

La question de l’échelle n’est pas anecdotique.

 

Le coulissage de la ligne de sol sur la rivière n’est pas si facile étant donnée la forme irrégulière de la rivière. Quoi prendre ?

En terme de direction l’orientation de la ligne de sol de la 1ère carte semble justifiée. Mais en ajustement transverse ? Faut il prendre le village de Longsols ?

 

Qu’est-ce qui localiserait la cache ?

-          L’oeil du coq (ouverture)

-          Le centre de la boussole.

-          Le point de jonction épée – ligne du crayon (remarquable) = bout du crayon

-          Le point de jonction trait de crayon – ligne de sol prolongée

-          Le bout de la pelle

Il n’en faut qu’un seul ! Le plus logique est le bout de la barre à mine.

 

Qu’est ce qui permettrait de positionner le calque sur la carte ?

-          L’axe de la contrebasse (et la clé)

-          L’axe de la règle –du compas de l’équerre)

-          La crête du coq – ses pattes – son oeil

-          Le  crayon = barre à mine, la coquille

-          L’épée – le profil du rocher

-          La pelle

-          Le centre de la boussole

Il en faudrait au moins 2 ou 3 pour assurer.

La coïncidence doit se faire avec un amer sur la carte. Le axes peuvent être des routes ou des chemins, des canaux. La crête = ligne de crète ? oeil du coq = rond d’une église (girouette), profil du rocher ) cours d’eau (si c’est le cas, il suffit !)

 

 

L’idée est plaisante, mais tout cela fait beaucoup d’inconnus !

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 09:59

Il y aurait un truc ou une illumination pour extraire les reliquats. Ce serait un principe unique permettant de les avoir tous. Non utilisé = laissé dans l’ombre.

 

Lumière : les mots qui l’évoque dans les énigmes – les ombres

 

Les situations des énigmes

-          Acteur

-          Héros

-          Lieu

-          Epoque

-          Action

-          Contexte

 

Les défauts

 

Le trajet  - les orientations du trajet (SO, …)-> un code à 4 lettres (ADN)  - les distances

 

Les objets/outils

 

Le temps des verbes

 

Les verbes

 

Les majuscules - les mots avec majuscules

 

Recueil  de mot clé du décryptage

 

Les actions de décryptage

 

Les visuels – éléments non utilisés – éléments graphiques

 

Des nombres (quantification d’items)

Nombre d’opération ?

 

Du morse « en 24 » ou  autre.

 

Des durées (nombre de jour par exemple)

 

Un codage chimique par la matière.

 

Les jeux de mot du décryptage

 

Les liens inter énigme

 

Les fausses pistes

 

Les autres sens des mots « importants » non utilisés

 

Les contraires des principes principaux

 

Des mots en « marabout de ficelle »

 

Des parties du corps (œil, pied,…)

 

Des particularités typographiques

 

Des livres de référence

 

Des débuts de mot (lettre ou syllabes) ou fins de mots

 

Des items associés à des numéros (1 bébé)

 

Eléments de légende (= chemin en 530) – lorsqu’il y a une légende

 

 

Suivre l’idée de la légende (de la carte – dans les énigmes)

 

Remanier l’ordre :

- B

- L’ordre des énigmes du livre (pagination)

- Charade 530

- Charade 470

- énumération 580

- Tableau 600

- planète 420

- partir de 420

 

Supposant que l’assemblage soit comme une charade. Le décryptage serait celle de la charade. Donc chaque item est un (courte) phrase qui doit désigner une lettre ou un phonème (s’il s’agit d’une lettre on obtient un mot : C’est court pour désigner une cache !).

 

 

Principes d’extraction :

- Interprétation complémentaire

- Les problèmes internes à l’énigme

- Les mots intermédiaires

- Décodage intermédiaire

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives