Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 23:35

La cohésion d’un groupe humain n’est pas une chose qui va de soi. L’enjeu et la difficulté dépendent de l’effectif (un clan, un tribut,  une nation) et de la possibilité « d’aller voir ailleurs » ou non.

 

Si la cohésion est remise en cause, qu’est-ce qui peut se passer ?

Premièrement, c’est la possibilité de délitement, la perte d’unité,  la dispersion. Ce sera plus facile pour un petit groupe qui se scindera et ira « s’installer  ailleurs ». Pour une nation coincée dans ses frontières et dont l’effectif dépasse le million d’individu, c’est la perte d’unité qui est jeu. Avec cette perte d’unité, c’est une perte d’efficacité, une faiblesse vis-à-vis de ses « voisins, concurrents, partenaires ».

L’autre possibilité, c’est la violence. Meurtres privés, brigandages (corruption, système mafieux), guerre civile. Rien de très réjouissant.

 

S’il y a bien une chose qui relève du politique, c’est bien cela : assurer la cohésion de l’entité. Ce n’est pas particulièrement simple : les forces centrifuges sont nombreuses (individualisme, corporatisme, régionalisme, sectarisme,…)

 

C’est un enjeu très ancien. J’ai lu que de nombreux ethnologues et paléontologues estiment que depuis très longtemps maintenant, c’est l’être humain qui est le principal danger (prédateur) de l’être humain. C’est assez sérieux pour menacer l’espèce ou tout au moins la coexistence du clan (qui était un élément nécessaire à la survie des individus de l’espèce). Bref, le caractère « sociable » et « politiques » des êtres humains seraient une adaptation évolutive.

Il de meure qu’elle est sans doute taillée pour des relations « de village » où les gens se connaissent et que les enjeux de coexistence mondiale auxquelles nous devons faire face sont d’une tout autre ampleur.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 23:34

L’un des trucs de ma manipulation médiatique est la propension à asséner que untel (A) est proche de quelqu’un d’autre (B). Ce faisant on transfert l’image de A (ou B) sur l’autre. C’est économique si justement B possède une image chargé (en bien mais généralement en mal).

 

Or, s’il y a bien une chose qu’il n’est pas facile d’évaluer extérieurement, c’est bien de savoir si 2 personnes sont amis.

Comme on a généralement affaire à des personnages publics, ils sont amenés à côtoyer un très grand nombre de personne.  Ils sont donc facilement « proches». Au final, cela ne veut rien dire.

 

Il n’empêche que la formule est souvent employé (sous une forme ou sous une autre).

 

C’est très pervers. Il est très difficile à A de dire « qu’il n’est pas proche de B » (pour peu qu’on lui en donne les moyens). Cela fait « celui qui lâche ses amis ».

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 22:22

Je suis de nouveau aux USA pour des raisons professionnelles.  C’est l’occasion de donner certaines « impressions ».

Ce qui me frappe, c’est le décalage entre la réalité de la société et la vision qui est projeté par les média français.

J’illustrerai cela par la loi « obamacare »  relative à une assurance maladie universelle. En France, on dit « qu’il n’y a pas de sécurité sociale  aux USA ». En pratique, différents mécanismes (organisés par l’armée, les états, les entreprises ou par une démarche privée) fon qu’environ 90% des gens bénéficient déjà d’une telle assurance. Evidemment, c’est moins monolithique qu’en France. Mais il y a plus de 300 millions d’habitants aux USA ! En fait, si la loi Obamacare est tant discutée, c’est parce qu’elle modifie l’équilibre de pouvoir entre les états et l’état fédéral : elle permettrait à l’état fédéral d’obliger le citoyen à payer pour s’assurer.  Je ne trouve pas cela anecdotique. De ce coté ci de l’atlantique l’équilibre états- fédération est un débat permanent et un lutte d’influence. Nos eurolatres devraient en tenir compte.

Autre idée reçue : pas de charge « patronales » aux USA. Et bien, si il y en a (taxes, chomage, maladie, même retraite). Il est vrai que cela n’atteint pas les sommets français en la matière.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 15:21

De 560 à 650 c’est +90. Un angle droit.

C’est aussi une « inversion ».

 

 

Et ?

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 15:21

71721075

 

VII I VII II I o VII V

VIII X o VII V

8 10 o 7 5

 

On peut aussi avoir du morse.

-..._..... o -..-

h : 4 pts, S 3, I 2 et E 1.

TEFise KO

TEUhise KO

TEIbdt KO

TEINhise KO

TEE KO

TIEbdt KO

TIENSe KO

TIAhise KO

TIRES

TILise KO

NEE KO

NEA KO

NERise KO

NIbdt KO

DEThise KO

DEDIE

DEB KO

Seul TIRES, DEDIE donne quelque chose pour le premier mot

TEA, TEET, TIT, NET, NA, DT, X

Cela ferait « tires X » soit tire un croix.  Mais le S pose problème. De plus, tout ça pour ça ?

Dans l’autre sens

.---.-----o.--.

T 1 trait, M 2 O 3.

JJ KO

JW KO

JAmot KO

JEmot KO

WN KO

AQ KO

AG mot KO

AMAmot KO

AMEmot KO

ATG KO

ATQ KO

ATM KO

 

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 15:20

Une sentinelle c’est un militaire armé.

L’épée de 420

Astérix de 600

Napoléon de 420

 

http://www.cnrtl.fr/definition/sentinelle/substantif

Outre le sens courant, il y a

- Pop. ,,Excréments isolés qui salissent les abords de certaines voûtes, de certains parapets ou de certains gazons, semblant crier aux souliers aventureux: On ne passe pas ici`` (Larch. 1858, p. 511).

- TECHNOL., IMPR. ,,Lettre qui tombe d'une page et reste debout sur le marbre lorsqu'on enlève la forme`` (Comte-Pern. 1974).

Marbre : une tombe ?

 

 

D’après les madits (et en toute logique) l’usage du mot « sentinelle » est spécifique et ne peut se deviner sans avoir résolu ce qui précède.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 15:19

71721075 c’est 8 chiffres dont 5 différents et il y a 3 trous.

On a des sentinelles individualisées et « localisées ».

Si l’on relie une localisation à un chiffre, il y a plusieurs possibilités.

 

5 localisations.

- L’ordre des chiffres fait un « gribouillis » (un quadrilatère avec un diagonale plus un autre segment). « Eux » n’est pas clair dans ces conditions.

- On peut aussi avoir un pentagone tracé avec l’ordre naturel des chiffres. L’ordre du texte devrait alors servir à l’appariement. Il y a 0, 1,2, 3  ou 5 intersections. Cette dernière (étoile) est  intéressante. 3 intersections donnent un triangle qui est aussi assez cohérent avec l’énigme suivante. Le mot pour « eux » serait par exemple « point d’intersection ».

 

8 localisations.

- L’ordre est l’ordre du texte. 7 a 3 localisation et 1 en a 2. L’octogone tracé est indéterminé a priori. Il peut avoir des intersections. Quelle piste pour associer ordre et localisation ? A quoi servent les chiffres alors ?

- L’ordre est l’ordre naturel des chiffres. 3, 4 et 6 doivent être ajusté. Les chiffres devraient servir l’appariement. C’est compliqué par rapport à l’option « 5 localisation ».

 

Comment l’ordre peut il servir à apparier ?

Le poids : 7 vaut trois et 1 vaut deux. 7 vient en premier, 1 en deuxième. En supposant que l’on ait des localisations ABCDE ou A et B peuvent être logiquement placés. L’appariement A=7 et B=1 est alors naturel.

Il reste CDE à apparier avec 025, ce qui offre 6 possibilités. Serait-ce l’origine du doute qui suit ? Cela semble trop tôt.

On aurait donc « 0B25A ». Comme le sens compte peu c’est aussi A52B0. En fait le schéma le plus « simple consiste à décaler B de 2 vers 4 (cf 500) c’est à dire que l’on obtient le pentagone-étoilée ACDBE.

Ce serait l’unique usage de 71721075. Le détail de l’ordre serait inutile (fausse piste 7374), les valeurs (et les trous avec 3 4 et 6) seraient peu exploités (fausse pistes).

 

Qu’est-ce qui peut servir à classer ABCDE ?

-          La chronologie (bataille, événement, date de construction)

-          Une importance quantitative ou qualité associé au lieu (débit de pétrole).

-          Un ordre puisé dans les énigmes. Ceci oblige de pouvoir faire correspondre ABCDE et quelque chose des énigmes. Cela peut être l’ordre des énigmes (association ABCDE-énigme i), les villes de 580 (bof), les notes de musiques (bof), les planètes (bof), les éléments chimiques (bof), les items de 530 ou 470.

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 15:17

Un score de tennis ? Non car ce serait 6

 

« Cet un c’est deux sans dit sept cinq »

C’est, cet(te), sept, sète, set

Un, hun,

Deux, de

Sans, sang, cent, s’en

Dix, dit,

Cinq, sein, saint

Je ne vois pas ce que l’on peut en tirer.

 

En 780, on a 74 masqué

71 72 10 75 c’est 71 72 73 74 75

Donc 10 => 73 74

Qu’arrive-t-il à la mesure ?

73 cm au lieu de 74 est ridicule.

74 = 0 0 donc la mesure est encore caduque ? Improbable

10 : Bourges Angers.

Le 0 c’est -1 et 7374 (-1 comme en 580). On le retrouve dans 8000.  Cela ferait un truc comme 8737473747374 ou  plutôt 8 3 7374 (1 zéro = 7374 donc 3 zéros  = 3 7374).

 

Insérer 8000 mesures dans la suite : 8000 74. RAS

 

71721075

A l’envers SLOIZLIL

 

 

Septante et un, deux dix cinq. Faut-il rapprocher de septentrion ?

Soixante onze, douze, dix, quinze.

 

Soixante et onze million set CENT vingt et un mille soixante quinze.

71000007 + 21075

 

7+1 = 8

cela fait 8 9 10 12

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 15:16

73 et 74 sont les 2 savoies (il y a hte saone, la soane et loire,  l’aube et la seine). Les grands fleuves (sauf l’aube) et il manque la garonne.

Si ça voie : c’est l’oeil. Masqué par la lumière donc ébloui aveuglé.

Sa voix : la musique. un vote : Le despotisme éclairé. l’élection de 74.

Deux Sa voie : le chemin (2 et 3 de 530). La lumière de l’aube.

 

Angers : Maine et loire  49

Bourges : Cher 18

Cherbourg : Manche 50

Dieppe : Seine maritime 76

Epernay : Marne 51

Forbach : Moselle 57

Gérardmer : les vosges 88

Héricourt : Hte Saone 71

Issoire : puy de dome 63

Jarnac : Charente 16

Agen : lot et garonne 47

Golfe Juan : Var 83

 

71 : Hte saone -> 76 Dieppe : seine maritime.

Partager cet article
Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 15:15

Tout : (530,470)

Révélé : (photo), le contraire de cacher (530, 470), qui révèle (560)

Dos : idem 560, DO de 580 ?

Ponant : (septentrion ; 560)

Cherche (idem 560)

Sentinelles

Mesure (780).

Là : 420, 580

Elles : ?

Attendent : se trainer (470), le contraire de se hâter (420), de s’attarder (560)

Trouver : 500, 420

Passer : un passant en 780 ? la voie étroite de 560

Une revue, c’est aussi un périodique. On a eu le tableau périodique des éléments (600) et la période de révolution des planètes (420).

Les chiffres du visuel pourraient renvoyer à ceux de 580. (idem les 3 personnages – 3 musiciens)

 

Il manque B (RAS), 

 

Beaucoup de liens encore !

 

530 : Tout, révélé

780 : passant, mesure, 74 du visuel

470 : tout, révélé, attendre,

580 : Do, Là, 3 personnages

600 : période

500 : trouver

420 : attendre, trouver, période

560 : dos, ponant, attendre, révéler, passage

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives