Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 14:35

On trouve 3 fois le mot « jour »

CENT JOURS

Jour sidéral

Les jours comme unité des périodes de révolution des planètes.

 

Aucun ne fait vraiment 24 heures (il n’y a pas 100 jours dans les CENT JOURS, les périodes sont approximatives).

 

Y-a-t-il là une idée autre que « tout cela est approximatif » ?

 

Les sens de « jour » :

Durée (celui que l’on utilise)

Lumière

Naissance

Ouverture

Date

 

Jour sidéral pourrait vouloir dire « âge du fer ». C’est à dire pas le premier âge  mais le troisième (pierre-bronze-fer). Donc l’âge de pierre serait en 530, celui du bronze (fibule) en 600 et celui du fer en 420.

Si les 3 héros de 560 sont médaillés, c’est en or, argent et bronze.

L’âge du fer dure environ 350 ans soit environ 100 000 jours. En utilisant la vitesse du son par rapport à celle de la lumière (environ 1 000 000 fois moins), on retombe sur une distance du même ordre de grandeur (10 fois moins). Mais la durée de l’âge du fer est quelque chose de structurellement imprécise.

 

Je ne parviens pas à faire émerger quelque chose de tout cela.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 14:34

Tuer. RAS

Accomplir du travail (= énergie en physique).  La flèche qui s’abat serait donc une indication d’énergie : ce serait le flux d’énergie solaire reçu pendant la fraction de jour sidéral. Les périodes donne un lien avec 600 dont la physique atomique soit E = mc2 (autre façon d’utiliser  c). Ceci permettrait de trouver m (une masse qui s’abat). Bof.

Un bateau qui tourne sur lui même. Le NNP ? Semble improbable.

Perdre courage. RAS

 

 

Le trait qui s’abat peu faire une portion de disque. Cela n’aide pas beaucoup !

A moins de considérer que cela se passe sur la ligne d’horizon (à partir du point vertical). On aurait là le moyen de sortir de la vertical pour se retrouver sur la ligne de sol. Le secteur balayé est un quart de disque qui est moins grand. Le coté duquel il tombe est inconnu.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 14:33

Cela peut donner 2 indications

-          Le ciel donc les étoiles et les planètes (révolution et initial)

-          Le ciel des dieux et la différence romain/grecque

-          La lumière du soleil donc Apollon donc vitesse de la lumière.

 

Au premier abord, cela se tient et le titre est utilisé.

Mais c’est une utilisation bien faible et le titre est vraiment peu utile.

 

N’y aurait-il pas autre chose ?

 

Uranus : le ciel

La lumière viendrait de ce coté là. Cela peut renchérir sur le principe des planètes externes (donc de l’existence des « boucles » dans les trajectoires apparentes).

Mais faut-il particulariser Uranus ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Uranus_(dieu)

Les mythes sont variés et confus. Difficiles à exploiter.

Il serait l’inventeur de l’astronomie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Uranus_(plan%C3%A8te)

C’est la première planète « moderne ».

 

Bref cela ne chamboule pas profondément l’interprétation.

 

La lumière de 470 qui viendrait du ciel pourrait être un séraphin du paradis ou tintin dans « on a marcher sur la Lune ».

Le ciel paradisiaque cadre peu avec le reste de 420.

« On a marché sur la Lune » c’est le principe du voyage dans la Lune qui trouve un écho avec 1969 en 420. L’album lui même semble peu exploitable (cirque hipparque, Adonis). Les autres voyages (J Verne) ne semblent pas concerner.

Le voyage Apollo (XI) a déjà été examiné sans succès, malgré des nombreux indices (l’aigle, Apollon). Cap Canaveral n’est pas  Golfe Juan. La durée du voyage n’est pas un jour sidéral. La mer de la tranquilité ne s’applique pas.  

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo_11

La lune, le mois lunaire. C’est un autre « tour ». Faudrait-il prendre le jour sidéral lunaire ?

 

La lumière qui fait resplendir les ténèbres en 600 qui viendrait du ciel pourrait concerner la fusion nucléaire (qui fait briller les étoiles) ou une constellation dont le nom évoque un navire (noir et perché alors)

Sauf si Max confond tout, la fusion ne concerne pas l’uranium. Que faudrait-il fusionner ici ? Les 2 distances ?

Les constellations possibles est le navire argo (la carène, la poupe, les voiles)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Constellations

A noter l’aigle, la flèche.

Alors, à moins d’avoir une date, on n’est pas plus avancé. La seul exploitation serait d’utiliser la carte du ciel. La lumière viendrait du navire pour aller ? Vers là flèche. Ceci permet d’avoir une orientation (sur la carte du ciel) qu’il est possible de transposer sur la carte de France. Cette orientation reste approximative. La distance n’a par contre pas de sens.

Mais la flèche aurait été lancé par Hercule.

http://www.stelvision.com/carte-ciel/

Depuis la poupe jusqu’à la flèche (vers l’aigle et le cygne) on passe par le cocher (SSE ou SSO selon la transposition ciel ou terre).

 

L’énigme suivante parle de « lumière céleste » qui semble vraiment devoir coïncider. Elle est révélée par l’ouverture. C’est difficilement compréhensible.

Alors, la lumière céleste pourra être la flèche (a condition que celle-ci soit de lumière).

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 14:58

La délimitation de la zone

 

 

Reste maintenant à retrouver les points composants la zone. On consulte donc la carte précise, soit l’IGN 3312 E.

 

 

Recherche dans les énigmes d’indices pour pouvoir délimiter la zone.

 

530 : ----------
780 : par la rosse --- Rosselange --- confirmé par son code postal : 57780
470 : Roncevaux Durandal  --- Ranguevaux
580 : ----------
600 : ---------- (indices pour confirmer la zone)
500 : ---------- (indices pour confirmer la zone)

420 : Napoléon --- pont de l'Arcole (pas obligatoire ms possible et relativement élégant).
560 : Poissons --- Avril --- Poissons jumelée ac Avril (peut être LA pvt joke de Max?).
650 : Symbole abbaye de Marmoutiers --- Moutiers

520 : un jeu trop facile --- Joeuf   (capillotracté ?) 

                             +     

         71721075 donne 1727 1750 / 3 = 57 57250 soit

         57 Moselle + 57250 Moyeuvre-Grande (signifie bonne mesure).

 

Nous trouvons donc 7 points qui forment la zone et qui ont bel et bien été donnés par les énigmes + le 8ème est celui qui nous a mené dans la zone : Briey.

Nous pouvons en outre remarquer que, hormis peut-être Moyeuvre-Grande que l’on pourrait replacer en 650 (soit au moment du calcul), ces points apparaissent au fil des énigmes dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

 

 

Ces points sont-ils valides ?

 

Les incassables :

Briey – nous mène dans la zone + rappel de la lumière etc.

Rosselange – la rosse de l’énigme 780 devient Rosselange 57780

Ranguevaux – La ressemblance avec Roncevaux est trop énorme pour être accidentelle

Moyeuvre-Grande – obtenir de la division des chiffres inscrits sur les BSM un résultat qui équivaut au département de la Moselle allié au le code postal d’une ville située en plein centre de la zone, ville qui de surcroît possède une forêt domaniale qui occupe un tiers de la carte, me paraît peu probable. (De plus faire cette opération n’a rien de capillotracté étant donné que nous l’avons déjà fait pour la même énigme.)

 

[Et bien si c’est là des incassables ...]

 

Les élégants : Pont de l’Arcole et Moutiers

La Private Joke ? Avril ? Si c’était le cas, l’astuce pour découvrir Avril n’en serait pas moins très astucieuse et élégante.

 

 

Un seul point peut-être considéré comme véritablement douteux, soit Joeuf, inspiré par le je trop facile.

 

On peut cependant revoir la phrase « ce serait là un jeu trop facile. »

En effet, à ce moment là du jeu ce serait trop facile, mais après découverte de la zone nous avons un Joeuf qui lui n’a pas été facile.


Nous avons donc un total de 8 points. Ce qui ressemble beaucoup à nos planètes vues dans E420.
Faudrait-il comme pour les planètes en chercher un neuvième?

 

En l'occurrence Auboué serait un bon candidat. En effet, outre qu’on y trouve une église Saint Jean Baptiste dont le symbole sur l’IGN pointe vers le bas (explication donnée durant la phase reliquats et super-solution), le code postal de cette ville est 54580.

 

Est-il légitime de s’intéresser aux codes postaux ?

 

Cette démarche a déjà été vue et ne présente donc pas d’incohérences :

·         Moyeuvre-Grande – code postal codé + 57250 le 250 peut facilement être vu comme 520.

·         Rosselange – 57780

 

 

De plus toutes les énigmes ont servi d'une façon ou d'une autre à localiser la zone.

 

  • Enigmes de confirmation de la zone : 600 + 500
  • Enigmes donnant un point : 780 + 470 + 420 + 560 + 650 + 520

 

Reste donc la 530 et la 580.

 

On a vu que la charade 470 incitait à faire la liaison entre les deux U des charades, soit la 780 et la 520, et par conséquent à sauter la 530 (comme nous avions sauté la B à partir de la charade 470).

 

Reste 580 et Auboué 54580.

 

 

 

 

 

 

Méta énigme

 

 

Les éléments qui composent la dernière énigme doivent être trouvés dans les énigmes décryptées. Ces éléments, les reliquats, ont pour particularité d’être forcément apparus au cours des décryptages sans avoir pour autant faire partie des solutions.

 

[C’est pour cela que j’ai cherché à aller jusqu’au bout. Est-ce que owl donne un truc pour la 12 ème énigme ?]

 

L’extraction des reliquats :

 

Éléments rencontrés au cours des énigmes n'ayant pas ou seulement très indirectement servi à la résolution des énigmes.

 

530 : -----

780 : Nord - Capella

470 : Durandal - Rocamadour

580 : -----

600 : Ru

500 : Mu - Saint Jean-Baptiste – G

420 : 225 – D – M – Symbole Venus manquant

560 : 9

650 : 1828 - 223 - M – Spirale gravée

520 : La Fontaine

 

[Pourquoi ceux-ci particulièrement ? Les énigmes ont du fournit un bon millier d‘éléments.

Je ne suis pas payer de mes effort]

 

 

L'assemblage

 

Nous avons 18 reliquats. Il s'agit maintenant de les assembler de façon logique. Pour cela à nouveau les charades vont être utiles.

En effet le total des items donnés par les charades est de 18. Comme nos reliquats.

 

Il y aurait donc une première partie

OUVERTURE

permettant de trouver un repère à partir duquel nous effectuerons nos

PREMIER PAS

et pour finir tout cela N'EST LE BON CHEMIN QUE SI LA FLECHE VISE LE COEUR

 

Si on résume, il y a un point de départ à découvrir grâce à 7 reliquats.

Puis un chemin à effectuer jusqu'au repère final et de là les dernières indications pour 11 reliquats.

 

Cependant entre ces deux charades, il y a l'énigme 780.

Dans celle-ci le 7 et le 4 sont mis en valeur (par la versification, par le premier pas grec de 74 cm, et par le W tungstène 74)

 

Il serait donc logique que ces 11 reliquats se divisent ainsi

7 pour le chemin jusqu'au repère final

4 pour le repère final et la dernière mesure

 

 

 

Ouverture : On va voir si les items des charades peuvent correspondre aux reliquats retenus.

 

Mon Premier, première moitié de la moitié du premier âge,

Précède mes Second et Troisième, cherchant leur chemin.

Mon Quatrième s'inspire, mon Cinquième est en rage,

Mais, sans protester, suit mon Quatrième et l'alpha romain.

Mon sixième, aux limites de l'ETERNITE se cache.

Mon Septième, dressé, crache son venin.

 

 

 

Premier reliquat précède second et troisième...Nord précède Capella Durandal

Mon quatrième s'inspire : La Fontaine (fables inspirées de Esope)

Mon cinquième est en rage : Ru (parce que homophone de ruer... mais aussi quand on est en colère on est tout rouge et le ruisseau ou j arrive s'appelle ruisseau des écrevisses) (sans compter qu'au milieu des deux il y a l'Alpha Romain, soit le premier des romains, Romulus donc louve et que la source du ruisseau s'appelle la fontaine de la gueule du loup)

Mon sixième Eternité : Jean-Baptiste (c est le plus proche de ce qu on pourrait appeler Dieu dans mes reliquats)

Mon septième, dressé, crache son venin : Symbole de mercure et vénus identique or symbole de Mercure = caducée : soit un bâton entouré par deux serpents)

 

 

Pour la suite nous avons dit de départager en 7 reliquats pour le chemin et 4 pour le repère final.

 

 

Le chemin :

 

Ces reliquats ne sont pas difficiles à trouver. Ce sont les plus sommaires et les plus faciles à comprendre

G D 225 M 1828 223 M

Facilement interprétables comme Gauche Droite 225 mètres etc...

 

 

Ce n'est le bon chemin (oui oui) que si la flèche vise le coeur :

 

Rocamadour = coeur

Jusque là ça va plutôt pas mal pour un repère final.

Y a t'il une autre énigme qui peut nous confirmer nos résultats ?

 

Le coeur de la charade 470 c'est C, le fameux C que l'on retrouve en 500.

Or la 500 à 4 phrases.

 

A 2424 etc. 2424 = C = Coeur = Rocamadour

Trouve la spirale à 4 centres : spirale gravée (reliquat de l'énigme 650)

560.606 mesures... : on remarque 560, un numéro d'énigme, l'énigme où on rencontre le reliquat 9 (cf. Jarnac)

mais par le méga... : ma me mi mo MU

 

Assemblage définitif :

 

Ouverture :

Nord

Capella - Durandal

La Fontaine - Ru

Saint Jean-Baptiste – Symbole Venus

 

Premier pas :

G – D – 225 – M – 1828 – 223 – M

 

Ce n'est le bon chemin que si la flèche vise le coeur :

Rocamadour – Spirale gravée – 9 - Mu

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouverture :

On trouve deux églises : une église Saint Jean-Baptiste et une église à Durandal (synonyme de Roncevaux)

Au nord de l'église de Roncevaux, on va trouver la fontaine, donc la source d'un ruisseau.

 

Premier pas :

On effectue simplement le parcours à partir de cette source jusqu'au repère final Rocamadour.

Notre chemin mesurera 225 mètres + 1828+223 mètres. Nous aurons deux uniques virages à effectuer. Le premier à gauche, le deuxième à droite.

 

La flèche vise le coeur :

On trouve le rocher d'un amoureux bref... sur celui là est gravé une spirale. Dans la direction qu'elle indique, on creusera à 9 x Mu (18,5 cm)

 

 

 

Appliquée sur la carte :

 

Ouverture :

Depuis l'église Saint Jean-Baptiste, on trace une droite vers l'église de Ranguevaux.

Au nord de cette dernière, on retrouve la source du ruisseau du Krebsbach.

 

Premier pas :

on va pas se fatiguer à répéter... au total 2276 M plus les deux virages, d'abord gauche puis droite.

 

Repère final :

On creuse à 167cm de la spirale gravée sur le rocher.

 

 

 

Pourquoi cette solution est la bonne :

 

Dabo… LA plus grande fausse-piste du jeu. 3 passages obligés. 3 solutions d’énigmes…

 

500 : la spirale à quatre centres (Route du rocher de Dabo) = 4 spirales

420 : la flèche = Chapelle Saint Léon = clocher d’église = croix

650 : les sentinelles = Bornes Saint-Martin = rocher + date + nom + sorte de spirale

 

3 solutions d’énigmes qui mènent au même endroit et leurs trois caractéristiques principales, auxquelles on doit s’intéresser durant leurs énigmes, sont toutes trouvables et forment même une description du site final.

 

Nature : mégalithe

Forme : Croix

Décor : 4 spirales + date + nom

 

Nom : Jean = St Jean-Baptiste

Date : 1778 = Roncevaux + Voltaire

 

 

Éléments qui vont dans le sens du site final…

 

Apparence des tracés de la supersolution = Apparence des tracés de la 500

500 on trouve la lumière = Dabo

 

Les éléments les plus convaincants :

 

La manière dont on découvre la cache est identique à la manière dont on découvre Dabo et la lumière. (Orthogonale, Gamma etc. et il nous est suggéré de trouver une autre lumière). Droite RBC = Droite Auboué Ranguevaux + orthoganale Carignan Dabo = Orthogonale Ranguevaux Cache

 

Les trois éléments que l’on trouve à Dabo :

 

                500 : Spirales à 4 centres + carré pour tracer la spirale

                420 : flèche d’une église

                650 : Bornes Saint-Martin : Dates + Spirale + Nom + Croix

Ces trois éléments lorsqu’on les assemblent donnent un description presque exacte de la tombe de Jean Garan : Monument mégalithique en forme de croix, possédant 4 spirales ainsi qu’un nom et une date…

 

Les éléments que l’on trouve sur le repère final : Nom + Date

 

                Nom : Jean : rappelle Saint Jean

                Date : 1778 : Mort Voltaire et Rousseau (philosophe des Lumières)

 

Les autres éléments :

 

Enigme 470 : annonce la lumière + parle de la bataille de Roncevaux : 778 + Roland

                  IS : ça c’est passé en l’an 778 (C au lieu de S or C lumière) + 778 + Cor

                             Sur la tombe :

                                   Manque un S (et décédé)

                                   Le corps = homophonie avec cor

                                   778 = 1778

 

Enigme 530 : annonce Roland

Roland est en rage : ANRAG : GARAN

 

Enigme 500 : emprunte l’orthogonale

si on emprunte c’est bien qu’il y a un garant

 

Enigme 600 : annonce elle aussi la lumière

                  E – Es - Se : permet trouver journée de Pi et la lumière dans la 500 : manque S comme sur la tombe

                 On trouve Eon + ETERNITE (cf. 530 et 560 autre énigme ou on fait allusion à Eon) : or E en capitale et sans accent + peut être lu dans les deux sens :

                  Sur la tombe : manque S plus ET DECEDE = E DECED E

 

Le trésor est pour vous ou pour l’éternité : Eternité = Eon Noé = E DECED E = ICI

 

 

A noter que l'on doit aussi trouver une autre stèle dans le jeu : celle de Napoléon qui commence de la mm façon : ICI

 

 

A noter que notre reliquat Nord est noter N

N est le nom du Nitrogène, de l'azote.

Azote privé de vie

Nitrogène : ancien nom de salpêtre : explosif..

 

Repère final :

 

Grosse pierre gravée finale, on creuse à 1,67 cm.

Newton décompose la lumière en 1672 en gros...(comme la masse de l'Erbium 167.2)

 

Stèle de Jean Garan.

Il a été privé de vie là. Ici est décédé le corps de Jean Garan.

Ouvrier dans une carrière, mort d'un accident du travail (donc d'une explosion ? Du nitrogène peut-être)

 

 

 

 

FAITS DIVERS

 

Il y a pour moi trois passages à Dabo. Le premier en 500 (spirale), le deuxième en 420 (F-A) et le troisième en 650 (BSM).

Si l’on considère que les items des charades correspondent aux énigmes et que la charade 470 évoque les énigmes de la 530 (A) à la supersolution (X), alors les items qui se réfèrent aux énigmes où l’on retrouve Dabo sont :
Mon sixième vaut cent et mon septième n’est qu’un nœud
Mon neuvième par l’étonnement se traîne.

Dans les trois énigmes où l’on retrouve Dabo, on retrouve aussi la chapelle Saint Léon (au centre de la spirale, le clocher est la flèche (clocher ayant 4 spirales soit dit en passant) et point de départ des 8000 mesures des sentinelles)

Léon IX est devenu pape le 12 février 1049
Dans le calendrier républicain, le 12 février est le jour de la traînasse (qui par l’étonnement se traîne), la traînasse étant un arbuste (eh oui…) aussi appelé centinode ou herbe aux cent nœuds ou encore renouée des oiseaux (faudrait-il donc la dénouer ?)

 

16 juin... 167 jour de l'année, distance à mesurer jusqu'au trou... Er .... et... 16 juin, bonne fête régis .C'est aussi le jour du thym. Le laurier thym.

 

 

Pourquoi le symbole de la chouette arrangeait MV : parce que chouette effraie tyto alba aube etc. Elbe

 

 

 

Altitude spot final : 346 m
On nous demande de trouver un Tri-ton dans la 650 et il n’y a que deux possibilités avec les villes de la 580 :

915 (Jarnac Bourges Forbach) et 346 (Dieppe Epernay Gérardmer)

 

346 est le seul composé exclusivement de notes de musiques

 

[En toute honnêteté, j’ai laissé tomber.

 

Cet examen de la solution totale  m’a tout de même donné 2 ou 3 idées.

Je retiens surtout :

 

N-Z nombre de neutron et de proton

 

Le lien charades énigmes calé par B, R et X

 

Judas]

Super-solution

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 14:32

Les 7 planètes ne correspondent pas aux astres errants classiques (ceux des jours de la semaine). Soleil, Lune, Mercure et Vénus.

Pas de lien avec la musique des sphères.

Les liens avec les notes ou les couleurs de l’arc en ciel sont improbables.

Les liens avec les 7 items de 530 ne sont pas probants.

B :

OU : Neptune – Pluton ?

R

G : Mars ?

E : Saturne (anneaux)

S : Jupiter

A noter qu’Uranus est à associer au ciel.

 

On remarque qu’il s’agit de planètes extérieurs (V= Vénus n’est pas codé). Sauf la Terre.

L’un des caractéristiques de ces planètes et que leur trajectoire vu de la Terre semble parfois « rebrousser chemin ».

 

Pour la piste Dabo, cela serait un confirmation. Si la SAQC est à DAbo, à GJ on rebrousse chemin pour se retrouver de nouveau à Dabo. Ce n’est pas exactement le principe du mouvement planétaire mais soit.

A l’inverse, on peut aussi remarquer que c’est un mouvement apparent et que la planète ne recule pas. Ce serait donc une indication de la fausse piste.

 

Il semble improbable que cette « boucle » soit une caractéristique de la trajectoire de la flèche d’Apollon.

 

Par contre, il est possible que cela incite à revenir sur un truc obtenu. Cela va dans le sens de l’aiguille qui pointe sur N. Ce serait la valeur de la mesure qu’il faudrait reconsidérer

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 15:18

Il est dommage que je n’ai pas le temps de commenter l’actualité ici. Car elle est très riche et propice à moult commentaires !

 

La cacophonie médiatique est d’ailleurs un sujet d’ahurissement.

 

En 2 mots (ou presque) : j’ai l’impression que je suis en train de me faire avoir (pas que moi) mais je ne sais pas encore par qui et combien cela va faire mal.

L’étonnante apathie de la population est aussi une question ?

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 14:49

Énigme 520

 

 

Dernière énigme du livre, mais avant-dernière énigme du jeu.

A l’issue de cette énigme, nous devons avoir trouvé la zone.

Énigme différente des autres dans son apparence :

  • Pas de cryptage apparent (code, chiffres, lettres, charades ou autres)
  • Pas de mesures apparentes
  • Pas de véritables indications claires (du type cherchez la nef… trouvez les sentinelles…)
  • Un visuel dépouillé

 

Quand je suis en 520 je viens de trouver les bornes Saint Martin à Dabo et j’ai commencé le passage en revue. Je me suis donc déplacé des bornes Saint Martin au carrefour des trois bornes dans les environs d’Héricourt.

 

[Blabla]

 

Trouver les eux…

 

La première chose à faire est de découvrir ce que sont les eux. A la lecture de l’énoncé, nous sommes censés comprendre :

 

  • Qu’il y a trois eux
  • Que les trois eux ne sont pas alignés.

 

L’énigme suggère de plus que nous connaissions déjà deux des trois eux. En effet, ce serait un jeu trop facile s’ils étaient alignés suppose que nous ayons déjà les deux premiers et, que s’il fallait chercher le troisième eux dans l’alignement, cela ne poserait pas de problème.

 

[Cela mériterait d’être explicité (pourquoi 3 ?). je pense que c’est exact.]

 

En partant de ce postulat de base les eux seraient donc nos groupes de sentinelles

 

  • Bornes Saint Martin
  • Carrefour des trois bornes
  • Un troisième groupe de menhirs à trouver

 

[Voilà une façon d’interpréter. Pourquoi ne pas considérer les 3 bornes tout court ? Ce serait plus logique]

 

Comment trouver le troisième eux ?

 

 

La terre s’ouvre : le titre fait obligatoirement penser à l’action de creuser. Or nous avions rencontré le département de la Creuse sous diverses formes lors de l’énigme précédente (homme à la pelle, omniprésence du chiffre 23…)

Seul : le groupe des trois départements attachés était mis en opposition avec le chercheur, seul, représentant la Creuse

 

Le troisième groupe de sentinelles à trouver se situerait donc en Creuse. (voir plus bas pour la piste des E)

 

[Soit, mais alors la coïncidence précédente en 650 (la creuse) perd de sa force. ]

 

 

Pour le repérer nous allons devoir utiliser les données des énigmes précédentes.

 

La 420 nous a donné la notion de nœud. Or ici on nous demande de dénouer tous les fils. L’allusion au fait de dénouer les fils nous ramène à 500 420 560 650 car dans l’astuce de la charade 470 la 500 et la 420 étaient liées, et dans l’énigme 420 la 560 et la 650 l’étaient aussi.

 

  • 560 = Le trait faisant le lien entre Bourogne et le point en mer (point départ du TANPR de l’énigme 560) passe par la Creuse.
  • 650 = La première sentinelle se trouvait à 264 km de Saint Florentin. Il serait donc logique que la dernière se trouve à distance égale.

 

 

Pour trouver les sentinelles nous avons donc :

 

  • 500 km depuis Dabo
  • 420 km depuis Héricourt
  • 264 km depuis Saint Florentin
  • Une liaison entre Héricourt et le point X du TANPR

 

Lorsque l’on rassemble tout cela on tombe sur un point non loin de Pontarion. En se procurant une carte précise ou en se renseignant, on découvre qu’à cet endroit se trouve un lieu nommé la pierre aux neuf gradins. (Trois pierres dont deux clairement taillées)

 

La carte précise de ce lieu est la 2230 O (ce qui ressemble fort étrangement à notre fameux 223 gravé sur l’une des bornes Saint Martin)

 

[Je ne comprends pas bien comment on trouve cela. Je remarque qu’il faut encore une carte précise, encore un lieu.

Si je récapitule, on a les Bornes St Martin de Dabo, les 3 bornes et la pierre aux neuf gradin vers Pontarion : ce sont nos 3 « eux »

Je n’y crois pas une seule seconde.

Bon maintenant qu’est-ce qu’on fait ?]

 

 

Confirmation par la méga-astuce

 

En -520 – 530 : construction de la fontaine monumentale de l’Enneakrounos. Aussi appelée Fontaine Sud Est ou fontaine aux neuf bouches, fontaine au neuf bouches pouvant être rapprochée de nos fameux neuf gradins.

 

Le piège de la 520 est en fait de s’arrêter à la pierre aux neuf gradins.

 

[Je n’y comprends que dalle]

 

Un doute s’impose

 

En effet, en arrivant à la pierre aux neuf gradins, nous ne retrouvons pas le symbole des sentinelles (soit de limite entre des régions, comme pour les BSM ou le carrefour des trois bornes)

Il y aurait donc encore des démarches à effectuer avant d’arriver dans la bonne zone.

 

[Donc ce n’est pas les neuf gradins, c’est encore autre chose...]

 

On va d’abord poursuivre le trait Héricourt Pontarion, mais au lieu d’arrêter le trait à Pontarion, l’on continuerait jusqu’au point en mer avant de reprendre la direction de Saint Florentin.

On croise l’orthogonale, soit l’un des deux traits clairement évoqués, au niveau de Briey.

De plus Briey se trouve à 780 km du point en mer.

 

Le U de la charade 470 nous disait qu’il était une liaison. On comprend rapidement qu’il s’agit de faire la liaison entre les deux items des charades étant des U donc de faire une liaison entre la 520 et la 780.

 

La liaison avec la 780. On part de la borne des 3 départements vers Roncevaux.

Cette droite passe par Rocamadour.

 

De Roncevaux, on vise ensuite la pierre aux neuf gradins. En poursuivant cette droite, nous croisons l’orthogonale au niveau de Briey.

 

·         Roncevaux Pontarion = 420

·         Pontarion Briey = 470

 

 

On constate de plus que les chiffres de la 650 correspondant aux BSM ne sont pas dans le bon ordre.

 

En remettant les deux chiffres dans l’ordre des dates on obtient donc 17271750 et

17271750 / 3 = 5757250

Comme nous étions dans le délire des départements, on cherche du département.

On se doute assez vite que cela pourrait représenter un département assorti d’un code postal…

57 Moselle 57250 Moyeuvre-Grande

 

Le nombre de –eux- : dans un texte qui nous demande de trouver les eux, on peut se demander ce que vaut la répartition des –E-. Dans le texte (hors titre) nous trouvons exactement 58 –E-.

Cela pourrait faire référence à la 580 et à Angers (Angers valait en effet 58), ce qui confirmerait aussi le A qui se traîne de l’énigme précédente (en effet Angers se traînait en fin de liste)

On a eu les lettres  V et A (A se traînait par l’étonnement) Si on assimile aux villes trouvées, alors on obtient Angers Vézelay. Angers Vézelay se trouve plus ou moins sur la droite Angers Bourogne et Angers Bourogne = 560 soit l’une de nos distances fétiches.

On pourrait donc avoir une grosse indication comme quoi il faut quand même aller à Angers…

 

Angers Briey = 520 km… Ce qui serait un moyen de confirmer l’autre théorie.

 

 

Beaucoup plus probable pour le nombre de E :

 

Leur répartition est très spéciale :

3

10

5

5

10

9

5

5

9

 

Or on repère vite le chiffre 559.

Mais ce chiffre, tout comme Neptune nous aide deux fois.

559 apparaît deux fois

3 10 5 5 10 9 5 5 9

 

Restent donc 3 10 et 10 : soit 23 = Creuse

 

[Je suppose que c’est un fait exprès. Tout cela est parfaitement incompréhensible.

C’est vrai quoi, owl ne va divulguer sa zone ;)]

 

 

 

 

Découverte de la zone

 

 

L’énigme 520 nous amène à découvrir les environs de Briey comme étant la zone, tout du moins le dernier endroit où les énigmes nous amènent.

 

[A non, je me suis trompé, la zone est vers Briey]

 

Existe-t-il cependant un moyen quelconque de vérifier que la zone est la bonne ?

 

 

L’énigme 470

 

Elle est importante tout d’abord parce qu’elle nous permet de découvrir l’existence d’une onzième énigme, énigme cachée à l’intérieur des énigmes résolues (cf. mon onzième, enfin, est l’inconnue).

On avait aussi vu que celle-ci annonçait que nous trouverions la lumière en E500.

En effet le sixième valait cent. Le texte est composé de cent mots. Le dernier mot étant Lumière.

 

Le couple E600 – E500

 

En 600

 

Es = Einsteinium = Einstein = journée de Pi = 10/11

Ville 10 = Dabo donc possibilité de retrouver ville 11 dans cette énigme.

De plus Es à rapprocher de Se (étant donné le contexte de l’énigme qui consiste à inverser Noé pour Eon)

Or masse atomique de Se = 79

 

En 500

 

Une équerre est accolée à la règle : elle mesure 8cm, donc l’équivalent de 80 km

A noter

La lumière = C

OR

Ut = Do = C

 

C = 2424

(De plus l'attention est forcément portée sur Saint Jean-Baptiste fêté le 24 juin)

 

2424 x 0,33 – 799,92

soit à nouveau un chiffre proche de Se = 79 et de 8 cm sur la règle.

 

En 420

 

Les 7 planètes en alpha numérique donnaient 559

Mais on note que le V est aussi présent.

Donc 7 planètes + Vénus en alphanunmérique = 635.

 

Briey se trouve à 635 km de Golfe Juan

 

En 520

 

Entre eux il n’y aurait que deux intervalles.

Peut être interprété comme entre E

Or les E sont dans les charades 530 et 470 et représentent respectivement la 600 (aux limites de l’éternité) et la 420 (n’est qu’un nœud). Entre E, c’est donc la 500

 

Noter aussi que les herbes de la 520 correspondent à celle de la 500. En effet, c’est là que la terre s’ouvrira finalement puisqu’on passe de la Creuse à la zone en fin de 520. Or la zone est déjà « donnée » en 500. (voir faits divers en bas de page pour herbe aux cent nœuds)

 

Briey peut-être la ville 11 car répond comme Dabo au concept de lumière

Zone se trouve à environ 80 km de Carignan

 

 

 

[Je ne parviens pas à comprendre en quoi on a résolu 520.]

 

 

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 14:30

Les périodes de révolution avec le codage de 580 donne :

10752 = Bourges-Angers- Héricourt- Forbach - Cherbourg

365 = Dieppe – Gérardmer - Forbach

30667 = Dieppe – Angers – Gérardmer – Gérardmer – Héricourt.

687 = Gérardmer – Issoire - Héricourt

90677 = Jarnac – Angers - Gérardmer – Héricourt – Héricourt.

4330 = Epernay – Dieppe – Dieppe – Angers.

60140 = Gérardmer – Angers – Bourges – Epernay – Angers.

Cela fait 7 circuits. 3 triangles, 3 quadrilatères, 1 pentagramme (aplati). 

60140 = Gérardmer – Angers – Bourges – Epernay – Angers forment une flèche

Cela correspond à Neptune que l’on retrouvera dans l’énigme suivante.

 

C’est assez étrange pour trouver la flèche. Le reste ne servirait à rien ?

Surtout il n’y a pas de véritable lien avec 580. A moins de voir Apollon comme dieu de la musique.

 

La distance Géradmer Angers fait 553 mm qui est loin des 559 (et plus logiquement cela devrait être 63,6 avec la vitesse du son).

On peut toujours voir le point de la flèche qui est à 63,6 (ou 55,9) cm de Golfe Juan.

Il reste que c’est peu étayé

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 14:47

Énigme 650

 

 

L’énigme commence là où nous a laissé la précédente énigme.

Il s’agit de la troisième énigme où il est clairement demandé d’utiliser la mesure.

 

[blabla]

 

Trouver les sentinelles

 

A ce moment de la chasse nous nous trouvons à Saint Florentin, et plus précisément sur le mont Avrelot. De là, nous devrons trouver des sentinelles dos au ponant à 8000 mesures de là.

[OK]

Nous ne sommes pas censés avoir besoin d’une deuxième carte. Or la distance mesurée est extrêmement faible.

[C’est un artefact madit]

 

A 2640 m (8000 * 0.33cm) du mont Avrelot nous ne trouvons rien d’intéressant (dans aucune direction par ailleurs)

[Il a bien fallu un carte pour faire le constat. D’ailleurs il est pratiquement impossible de prouver « qu’il n’y a rien d’intéressant ». Pour le constater il faut faire des recherches fouillées. C’est malheureux mais c’est ainsi]

 

Le fait de devoir chercher des sentinelles à 2640m à l’est paraît rendre la chose presque trop simple. On a le là. On cherche à l’est à 2640m. On trouve des sentinelles. On les passe en revue. Enigme bouclée.

 

[Donc, la méthode serait trop « simple ». Il y aurait un piège ou un astuce]r

 

Pourquoi chercher une utilisation différente de la mesure ?

 

Dos au ponant cherche les sentinelles

 

L’acceptation de Ponant est bien sur l’Ouest ou l’occident, mais c’est aussi l’océan Atlantique. Nous venons tout juste de le traverser. Or il est impossible de se mettre dos au ponant (donc dos à l’Atlantique) sur la carte précise. Nous avons besoin de la carte de France pour le repérer véritablement.

Dos au ponant représente donc une indication pour nous dire de chercher sur la grande carte.

 

[Cela n’a pas beaucoup de sens. Dos à l’ouest est toujours possible]

 

Venus

 

Nous avons dû retrouver Vénus dans l’énigme précédente. Or Vénus était la caractéristique de Saint Florentin comme nous l’avons vu. Et dans la 420 Vénus était mis sur la même ligne que le CENT non codé (on pourrait donc avoir à faire une multiplication par cent pour obtenir le bon résultat)

 

[J’ai du mal à me rappeler pourquoi Vénus était la caractéristique de St Florent. La justification du CENT est complètement arbitraire]

 

Les utilisations de la mesure

 

  • La première utilisation de la mesure impliquait une notion de distance.
  • La seconde impliquait une notion d’altitude.
  • Le numéro de cette énigme correspond à une utilisation particulière de la mesure, soit lorsque celle-ci nous a aidé à trouver une altitude.

 

[La dernière phrase est particulièrement difficile à comprendre. Elle suppose beaucoup d’hypothèses peu crédibles]

 

L’imprécision de la mesure

 

8000 contraste avec la précision que l’on a pu rencontrer auparavant soit 560606 et 1969.697 mesures.

 

[OK]

 

Ces éléments nous amènent à considérer une utilisation différente de la mesure.

Celle-ci pourrait se faire en altitude.

 

[Mais cela a déjà été fait. Pourquoi pas mais la justification ne tient pas. En fait je crois que cela n’a rien à faire dans le raisonnement]

 

La méga-astuce en aide potentielle ?

 

L’énigme 420 à la rescousse. Dans l’énigme 420, nous avons découvert la mesure 1969.697 soit 650m. Cette mesure devait être calculée en hauteur. C’est aussi la première énigme où l’on voit apparaître « là ». A ce moment du jeu, celui-ci désigne Golfe Juan. Mais le point d’atterrissage de la flèche à 650 m d’altitude est bien à Dabo.

 

En charade 470 : Par l’étonnement se traîne… Invite à penser que nous devrions aller plus vite…  Or la 420 nous invitait à nous hâter pour trouver la flèche d’Apollon.

 

Le titre « Quand tout est révélé » laisse penser qu’il manque quelque chose, donc pourquoi pas dans les mesures.

 

Nous prenons donc 264km en lieu et place de 2.64.

 

[J’essaie de récapituler.

8000 est trop précis pour être honnête.

Ici, on se traine (lien 470  du fait de la relation charade-énigme = sentinelle qui attendent) alors qu’en 420, on se hâtait

420 fait apparaitre « là » que l’on retrouve ici

420 dit CENT

Donc on prend CENT fois grand.

 

Tout n’est pas à jeter.

Mais si l’on va moins vite, on va plutôt moins loin.

A moins de se dire qu’il faut prendre plus de temps (à la même vitesse). Donc on va toujours vite (avec hâte) mais on a le temps.

 

Je ne rejette pas la démarche même si elle me semble peut crédible

 

Mais bon sang, il faudrait plus de clareté dans l’exposé !]

 

 

 

Nous trouvons à cette distance Forbach et Dabo. Les différentes allusions de l’énigme nous poussent à choisir Dabo :

  • 650 = Numéro de l’énigme = altitude Chapelle Saint Léon
  • « là » = apparu en 420 et dans la même phrase que celle donnant l’altitude de la Chapelle Saint Léon.

 

[Je n’ai pas refait les calculs. Donc en prenant 100 fois plus avec 33 cm à partir de St Florent on retombe sur Dabo (à peu près à l’est). Je ne comprend pas pourquoi on parle d’altitude.]

 

Que faire alors ?

 

Nous avons trouvé Dabo. Cependant cela ne fait pas de sentinelles en soi.

 

Remesurer 8000 mesures

 

Lorsque l’on mesure 2640 m sur la carte précise, nous obtenons 10.56cm. Or 10.56 cm était le diamètre de la boussole en 780.

 

[Cela suppose un échelle. En pratique c’est trop précis pour être honnête]

 

Nous avons dû par deux fois effectuer un zoom sur Dabo, et ce à chaque fois qu’un compas apparaissait dans le visuel et donc que nous avions affaire à Pi. (cf. cercle compas)

Or la boussole s’était révélée comme la première utilisation de Pi (10.56cm* Pi = 0.33cm) et comme la première apparition de Pi (étoile Pyxis)

 

Nous comprenons que nous devons mesurer 2640 m mais cette fois ci depuis la Chapelle Saint Léon.

Or nous ne sommes pas censés avoir besoin d’une carte précise.

 

[Bizarrement, cette carte précise servait d’argument quelques lignes plus haut.

 

Tout cela est bien compliqué. Il n’y a qu’à dire que l’on « refait » 8000 mesures depuis Dabo (St Léon). C’est tolérable sans être vraiment justifié.

 

Il est quand même étonnant de faire tout ces détours pour revenir à Dabo. Mais soit]

 

 

La boussole va donc à nouveau servir. L’indication dos au ponant met en valeur les deux lettres problématiques de la boussole, soit le E et le W.

  • Le E étant à l’envers prenait une forme de 3
  • Le W, signifiant West, avait la position d’un M. De plus Ponant est synonyme d’Ouest. L’utilisation d’un W à l’envers prenant la forme d’un M en lieu et place d’un O doit donc servir d’indication.

 

Nous avons donc comme indice de recherche 3M.

 

[Là, on pioche dans 780. Pourquoi ne retenir que 3M et SN ?]

Il faudrait donc trouver trois sentinelles dont le nom commencerait par un M.

Cela est en conformité avec le visuel qui suggère trois silhouettes en plus de l’homme à la pelle.

 

[Pourquoi c’est le début du nom ?]

 

Nous avons vu dans l'énigme 780 que W pouvait aussi signifier Tungstène. Nous devons donc rechercher Trois pierres lourdes.

 

[Quel embrouillamini ! W peut signifier Tungstène n’importe quand et plus particulière en 600. Pas en 780]

 

Autres confirmations du nombre de sentinelles :

 

3 silhouettes
3 sentinelles dans Hernani (mot de passe est demandé 3x)
3M de la boussole
3 lignes du texte

 

[Presque OK]

 

Les sentinelles

 

A + ou – 2640 m de la Chapelle Saint Léon et plus ou moins au nord, nous trouvons les bornes Saint Martin. Au nombre de trois, leur autre nom est Martinstein.

Nous avons donc bien 3 Martinstein.

 

[Soit. Encore que M pour Martin ou Martinstein me semble bien faible]

 

Il est à noter que Saint Martin avait le grade de Circitor = sentinelle

 

[Ce genre de coïncidence me semble sans intérêt. Une sentinelle n’est pas un grade.]

 

Le passage en revue

 

Sur les bornes Saint Martin figurent les dates 1727, 1750 et 1828 ainsi que le numéro 223 et la lettre M.

Les chiffres semblent confirmer les chiffres présents sur le visuel soit 71721075.

 

[La coïncidence n’est pas évidente. Je me demande comment on peut connaitre les dates sans aller sur place. Tout ceci n’est pas une nouveauté pour les chercheurs]

 

 

Le décryptage de 71721075

 

Nous nous servons à nouveau du titre. L’utilisation de quand tout est révélé suggère une opération mathématique à effectuer.

 

[Une somme ?]

 

Nous avons trois sentinelles. Le visuel (placement des trois sentinelles, angle de la pelle etc. suggère une division.)

71721075 / 3 = 23907025

 

[A non, je me suis trompé ! C’est une division. « Tout est révélé » suggère donc une division. Je ne vois pas pourquoi]

 

Sur le visuel nous avons quatre personnages. 3 sentinelles et un homme avec une pelle.

Nous essayons donc de faire des groupes de 2 chiffres et nous obtenons :

23 90 70 25

 

Le nombre 23 et le fait de voir un homme avec une pelle fait penser au département de la Creuse.

90, 70 et 25 correspondent quant à eux à trois départements ayant une frontière commune. Celle-ci se trouve non loin d’Héricourt.

 

Au point de rencontre des trois départements, nous trouvons le lieu dit du carrefour des trois bornes.

 

[Il faut une carte précise pour cela. Je suppose que tout c’est vrai. C’est effectivement un coïncidence. Mais la nécessité de la division par 3 atténue la force du constat. A mon sens cela voudrait dire « creuse dans ce coin là ».]

 

Nous avons donc trouvé un deuxième groupe de sentinelles.

 

A noter aussi que les départements sont séparés en 2 groupes.

D’un côté les 3 qui se touchent et de l’autre la Creuse.

Or, 90 + 70 + 25 = 185.

Ce qui n’est pas sans rapeler… La mesure pour trouver Dabo en 500.

 

[Ce genre de coïncidence n’a pas de sens. Ce constat est indépendant de la chasse.]

 

La Creuse

 

Ce département est suggéré à de nombreuses reprises au cours de cette énigme.

 

  • 23 apparaît dans le groupe des trois départements
  • Présence d’un homme avec une pelle
  • 1750 – 1727 = 23
  • 1828 = (18 + 28) / 2 = 23    Si on divise la date 1828 en deux groupes 18 et 28, le milieu est 23
  • 223 = 2* 23
  • (18 + 28) / 2 = 23   soit la dernière date et le chiffre 1828 et 223
  • (1750 + 1727 + 1828) / 223 = 23 (23,7 et des poussières)

 

[Bof, tout cela est bien faible. Mais c’est l’usage et non la justification qui importe. ]

 

La confirmation par la méga astuce

 

A = par l’étonnement se traîne suggère que nous devions rallonger la distance pour obtenir 264km au lieu de 2.64km. (de plus par l'étonnement fait aussi penser à Tonnerre)

 

[Cela a déjà été dit]

 

650 = peut-être pris comme la date de naissance de Sainte Pharaïlde. Celle-ci a accompli trois miracles (ce qui correspond au nombre de sentinelles), l’un des trois miracles est appelé le miracle des trois pains de pierre (ce que l’on peut rapprocher des trois pierres constituant les bornes Saint Martin)

[Il faut le chercher loin celui là !]

 

 

Capillotractage…

 

A et V étaient mis en relation dans la charade 470. A pouvait être assimilé à Angers (A par l’étonnement se traîne…) V serait donc mis en relation avec Vézelay… La droite Angers Vézelay passe très, très, très approximativement à Bourogne (cf. Carrefour des trois bornes). La distance Angers Bourogne = 560km.

 

[Oui à jeter].

 

Capillotractage extrême…

 

A qui par l’étonnement se traîne de la charade peut être rapproché du premier A apparaissant dans une charade soit celui correspondant à l’énigme 530. Or l’énigme la première lettre à découvrir dans l’énigme 530 était le B soit ce qui correspondrait à Bourogne.

 

[A jeter.]

 

Dans cette énigme nous avons donc dû nous déplacer de Saint Florentin vers Dabo. De là nous avons trouvé un premier groupe de sentinelles que nous avons passé en revue pour nous éloigner vers notre deuxième groupe de sentinelles près d’Héricourt.

 

[On voyage beaucoup.

Qu’est on revenu faire à Dabo ? A quoi on servi les bornes St Martin ?

A mon sens, il ne s’agit pas d’un passage en revue. Ce que l’on trouve finalement dans cet énigme ne m’apparait pas clairement. Si j’en crois la coïncidence qui me semble pertinent, on a une indication de zone : « creuse vers les 3 bornes ». C’est à dire creuser vers Dabo]

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 14:31

Il aurait dérobé l’arc d’Apollon

http://mythologica.fr/grec/hermes.htm

 

Caducée (serpent de 530)

Casque ailé (Astérix)

Il se hâte souvent

 

C’est un peu lourd pour faire pointer sur la planète Mercure.

Mercure : Hg

La pression (mm de mercure). En montant en altitude, on a une baisse de pression.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Herm%C3%A8s

Comme inventeur des poids et mesure, il arrive tard.

Femme-abeilles ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mercure_(mythologie)

Coq, serpent, aigle.

 

Le lien avec 600 (le tableau périodique) peut conduire à mercure qui la seul planète qui est à la fois un  atome

 

Le mm de mercure est une unité de pression qui vaut torr. C’est à dire « à tord ». Cela vient du nom Torricelli qui dérive de tour.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives