Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 14:46

Énigme 560

 

 

Premier texte n’utilisant pas de cryptage apparent et n’étant pas une charade.

Simple texte décrivant les actions à fournir.

Nous étions à Dabo à la fin de l’énigme précédente.

 

Comme à chaque fois, nous devons effectuer les déplacements qui ne sont pas clairement indiqués.

 

[Blabla]

 

 

Explication des termes de l’énigme

 

Ad Augusta per Angusta :

Citation latine ayant pour signification : « vers les sommets par des chemins étroits ».

Cette citation est dite dans Hernani de Victor Hugo par les conjurés.

La scène se passe dans le tombeau de Charlemagne à Aix-la-Chapelle.

 

[OK]

 

On notera par la suite que la droite Hernani – Aix-la-Chapelle passe par Epernay.

 

Cette scène d’Hernani a lieu dans le tombeau de Charlemagne donc dans le tombeau de la chapelle palatine. A rapprocher de la chapelle précédemment découverte. Nous en sommes donc à deux chapelles.

Chapelle tire son nom de cape = la cape que Saint Martin a partagée avec un pauvre (à cause du froid que l’on peut rapprocher du septentrion)

 

[Tout cela est discutable]

 

Carusburc = Cherbourg

 

Albion = Angleterre

 

Nef encalminée = bateau immobilisé faute de vent

 

[OK]

 

Un long chemin

 

Au début de cette énigme, nous partons vers Carusburc Cherbourg. Sur la route nous croisons Épernay (à quelques millimètres près).

Il est à noter que la distance Dabo Cherbourg = 650 km (soit un chiffre connu)

 

C’est à Cherbourg que commence finalement notre parcours. L’objectif dans cette énigme sera de trouver une nef encalminée. Celle-ci devra apparaître après deux déplacements

 

[Blabla]

 

Chercher l’ouverture qui révèle la lumière céleste

 

Nous avons compris grâce à l’énigme précédente que la lumière céleste était Dabo. L’ouverture étant à Bourges, nous devrons donc chercher le point de l’Ouverture depuis lequel nous verrons Dabo.

Ce point, si l’on se réfère à l’indication « quand tu auras Albion dans le dos » devrait donc se trouver au sud de Cherbourg, et assez loin ce qui nous est dit par le fait que notre parcours nous emmènera loin du septentrion glacé.

 

[C’est là une lecture littérale]

 

La direction à prendre

 

Nous savons que nous allons par deux fois solliciter l’aide de Neptune pour marcher sur les eaux. Nous devrons donc traverser deux étendues d’eau.

Étant donné que nous devons aller loin pour trouver le point qui révèle la lumière céleste.

Le titre nous a donné comme indice Hernani. Nous nous dirigeons donc de Cherbourg vers Hernani.

 

[Voilà encore une fausse piste]

 

Le septentrion glacé

 

Vient du latin 7 bœufs. Septem Triones

On comprend la référence à la grande ourse qui indique le nord. Or si on s’éloigne du nord glacé on se dirige vers l’équateur.

La dernière constellation vue et qui soit proche de l’équateur céleste est celle de l’aigle.

On avait vu Altair que l’on peut retraduire comme Alta Ir soit Hauteur 193.

 

Le fait d’évoquer l’aigle doit nous rappeler que nous devrons penser à Zeus et son équivalent romain Jupiter, dieux du Tonnerre.

 

[Cela n’est pas étayé.]

 

 

La nef encalminée

 

On sait que l’on ne doit pas s’arrêter avant de voir par l’Ouverture la nef encalminée. Reste donc à trouver ce que représente cette nef.

 

Nous allons donc devoir nous intéresser à ce qui dans les énigmes précédentes a pu nous faire penser à un bateau.

 

Dans l’énigme 600, nous avons trouvé la phrase avec un navire noir perché. Cette énigme correspondait à Tonnerre. La nef encalminée devrait donc s’y trouver.

 

D’autres éléments viennent confirmer le lien avec l’énigme 600 :

 

-         Les visuels 600 et 560 ont pour thème majeur l’eau

-         Rappel du pouce

-         La constellation du navire Argo (corroborée par le septentrion glacé) En effet le septentrion (sept bœufs) glacé représente la petite ourse, l’étoile polaire et par conséquent le nord. Or le navire Argo (et par conséquent la constellation de la boussole) indiquent le sud.

-         Eon que nous avions rencontré était espion, ce que l’on peut rapprocher des conjurés d’Hernani

-         Eon est né à Tonnerre et mort en Angleterre or on retrouve ici Albion, ancien nom de l’Angleterre, lui-même souvent associé à perfide (espionner, perfidie, trahison…).

-         Dans cette énigme Neptune nous aide deux fois.
Dans l'énigme précédente, il est notable de constater que Neptune est crypté deux fois et noté une fois en clair.
Or N, dans la charade 470, caractérise l’énigme 600 : soit l'énigme du NNP

 

A Tonnerre, nous trouvons un hôtel Dieu, qui a la particularité d’avoir une nef en forme de carène de bateau à l’envers. Cela correspond à la définition d’une nef encalminée.

NEF ENCALMINEE = HOTEL DIEU DE TONNERRE

 

[Dans le cadre de ces solutions, cela me parait plutôt cohérent. Le problème est que la nef dit 600 donc « Tonnerre ». Mais l’hotel dieu est trouvé un peu par hasard.]

 

Le Trait A Ne Pas Regretter

 

Le TANPR que nous traçons et passant par l’Ouverture vers la nef encalminée passe par Jarnac (on peut mm considérer qu’il a Forbach pour fin)

 

Jarnac réputé pour le fameux coup de Jarnac (soit disant lâche perfide etc.) correspond bien à l’ambiance de trahison qui règne dans cette énigme

 

Point X en mer – Jarnac – Bourges – Tonnerre

 

[C ‘est dans le désordre. On trace Tonner Bourges. On s’aperçoit que cela passe par Jarnac (je n’ai pas vérifier). Qu’est-ce qui donner une ambiance  trahison en 560 ? Hernani est un conjuré pas un traitre (pas de perfidie).

Le trait passe presque par Forbach maison n’en fait rien.

On a un point X en mer.].

 

Le coquillage

 

Pour moi ce coquillage représente triton.
Triton me convient bien puisque triton a plus qu'un simple rapport avec le déluge (celui de Deucalion) et qu'il est celui qui rappelle les eaux (d où la mer qui s'écarte...)

Dernier point en faveur de triton. Triton est aussi tri-ton : donc trois notes.
Le trait qui lie Bourges à Tonnerre, passe par Jarnac et, si on le prolonge, par Forbach.
Bourges Jarnac et Forbach apparaissent tous trois dans l'énigme 580. Mm si J ne représente pas de note, cela n'a rien d'exagéré, je pense, de le considérer comme tel dans ce cas de figure particulier.

 

[ Coquillage et triton me semble sans valeur. 580, c’est 10 villes et 7 notes : la coïncidence n’est pas possible. Donc tout cela est erroné]

 

Les vents :


J'avais signalé que je voyais une inversion de la boussole dans cette énigme. Le nord est désigné par Septentrion : N devient donc S
Alors, si S doit devenir N, le vent du sud opposé à Septentrio est Notos (celui justement qui a provoqué le déluge)

[ Je ne vois pas pourquoi « dinversion de boussole ». Encalminée donen effectivement l’idée du vent. Je ne connais pas Notos : je suppose que la référence est exacte. Et alors ?]

 

Poursuite de l’énigme

 

Bien que l’énigme dise que le TANPR  ne soit pas à regretter, des indices nous montrent que l’énigme n’est pas encore finie :

 

-         Ne demande pas ton reste

-         Sans dévier d’un pouce

-         Utilisation très modeste du titre

 

[blabla]

 

Demander son reste

 

Épernay : Nous avons croisé Épernay lors du premier trait de cette énigme. De plus si l’on considère la droite reliant Hernani (en Espagne) à Aix la Chapelle (suggérée par la scène d’Hernani ou est prononcé la phrase Ad Augusta per Angusta), celle-ci passe par Épernay

[Il a fallu que je cherche pour voir d’où vient « Epernay ». Il serait donc sur la droite « Hernani  - Aix la Chapelle ». Il n’y a donc pas de « de plus ».]

 

Issoire : De l’énigme précédente nous avions un reste : Mercure ainsi que sa révolution. La révolution de Mercure est de 87 jours, or Issoire à un total de 87 en alphanumérique.

 

[Ce genre de calcul ne me convainc guère. On pouvait faire ce constat dès 420]

 

On trouve ce reste par le fait que dans cette énigme nous ne devons pas nous attarder et que dans la précédente nous devions nous hâter. Le lien entre les deux énigmes pourrait donc être Issoire.

 

[Effectivement, il y a une idée de « hâte entre les 2 énigmes. Dire que le reste c’est Mercure et donc que c’est le lien me parait très hasardeux.]

 

Demander son reste pourrait donc correspondre à joindre Épernay à Issoire.

Ce trait passe par Saint Florentin

 

[Mais bon sang, on n’arrête pas de traverser la France de part en part ? Le traçage de Epernay Issoire est tout de même peu justifié. Mais comment trouve-t-on St Florentin ?]

 

Dévier d’un pouce

 

Puisque l’énigme nous demande de ne pas dévier d’un pouce au moment où l’on trace le TANPR, on peut légitimement se demande si elle ne nous demande pas implicitement de dévier d’un pouce après que nous ayons tracé le TANPR.

 

De plus dans l’énigme 600, nous devions trouver la clé SF et l’accent était mis à la fois sur le S manquant ainsi que sur la valeur de l’Einsteinium soit 253 pour MV.

 

La clef était de plus tenue par une main où le pouce était mis en évidence. La clef serait donc SF et elle se cacherait sur Tonnerre à un pouce de là.

 

Depuis Tonnerre nous traçons donc un cercle de 2,54cm (soit un pouce)

Ce cercle passe par Saint Florentin

 

[Ok, c’est ici que l’on trouve St Florentin. En faisant cela, on a une autre mesure. Personnellement, je n’ai rien contre, mais l’IS de la mesure semble l’interdire. La justification de ce cercle ne me parait pas claire.]

 

 

Vers les sommets par des chemins étroits

 

Lorsque l’on est à Tonnerre, on découvre qu’une voie romaine (nommée chemin de César sur l’IGN) mène à Saint Florentin, plus précisément au sommet du mont Avrelot ou César posa son camp (camp romain de Barcena).

 

[Je suppose que c’est exact]

 

La Clef se cache sur un navire noir perché

 

La clef posait problème. En effet nous avions Einsteinium = E ou Es

CLE SF se cache sur un navire noir perché.

SF sont les initiales de Saint Florentin et Saint Florentin se « cache » au-dessus de Tonnerre.

 

[Un peu faible, mais soit]

 

Confirmations par les méga-astuces

 

La charade 470 nous disait que le huitième avait le goût du laurier (Victoire = V), ce qui correspond parfaitement à César et par conséquent à la voie romaine nommée chemin de César

 

Comme reste dormant nous avions Venus. Vénus est par ailleurs suggérée par la lettre –V- de la charade 470. Or nous trouvons à Saint Florentin la reproduction en plâtre de la Vénus de Milo offerte par le Louvre.

 

Dans la charade 470, le huitième : V et le neuvième : A sont mis en parallèle. La 560 et la 650 fonctionnent ensemble.

Le A par l’étonnement devait se traîner. On suppose donc qu’il devrait être avant le V.

Cela nous donne AV (salut romain). (si l’on pousse la recherche plus loin, l’énigme 420 était E, donc EVA et à l’envers AVE)

 

AV = premières lettres d’AVrolles, AVrelot (bref l’endroit juste à côté de Saint Florentin ou César a planté sa tente.)

 

On pourrait éventuellement voir le fait que le A par l’étonnement se traîne comme une allusion à Tonnerre.

Étonnement – Tonnerre = mm racine étymologique.

Ce serait donc une allusion supplémentaire au fait que le là n’est pas la nef encalminée, mais qu’il faut s’éloigner de Tonnerre pour trouver Saint Florentin

 

L’énigme 600 peut être interprétée comme une date : 600 correspond à l’arrivée de Brunehaut en Bourgogne (Saint Florentin et Tonnerre se trouvent en Bourgogne) et Brunehaut a rénové et agrandi le réseau de voies romaines.

 

L’énigme 420 donnait 650 et 560 ensemble comme résultats de calculs. Dans cette énigme nous retrouvons :

 

650 km distance entre Dabo - Cherbourg

560 km distance entre Point X en mer - Saint Florentin

560 km distance entre Golfe Juan - Saint Florentin

En fin d’énigme nous nous trouvons donc à Saint Florentin et plus précisément sur le mont Avrelot.

 

[Tout cela ne tient pas debout]

 

Le mont Avrelot

 

Il est confirmé par de nombreux éléments.

 

Ad Augusta per Angusta : Vers les sommets par des chemins étroits = Voie romaine jusqu’au sommet où se trouve le camp romain. Camp de César

AV vu précédemment

Waterloo signalé auparavant et légèrement modifié donne Avrelot

Waterloo doit être mis en relation avec Altair (en effet, c’est l’endroit où l’aigle s’y est cassé le bec)

Donc Waterloo Altair = Avrelot Hauteur 193

Le navire NOIr Perché = N.O. Ir. Or Ir = 193 et Mont Avrelot culmine à 194m      

 

L’énigme 600 nous indique donc sur Tonnerre et en direction du Nord-Ouest dans la direction de SF à 1 pouce nous allons trouver un truc perché à 194m.

 

 

 

Car la vérité en vérité ne sera pas affaire de devin = E560


Pourrait simplement signifier que la vérité ne sera pas l'affaire d'un devin, ce que l'on peut interpréter comme Noé, donc l'inverse d'un devin c'est un scientifique donc la vérité sera l'affaire d'Einstein.

Va en collaboration avec l'IS A QUI LA FAUTE


- en effet répétition vérité vérité et pas à moi pas à moi
- vérité apparait dans l'IS comme ici.
- A qui la faute pas à moi pas à moi ---- A qui la faute poème de Hugo... Or si la faute n'est pas à lui elle est à quelqu'un d'autre.

Faute E Es bref on retrouve Einstein le devin pas arche de Noé par Hugo.

De plus rendons à Einstein ce qui est à Einstein et par conséquent à César ce qui est à César.
Es 254 = pouce 2.54
Cle SF = Saint Florentin
NO Ir = Nord-Ouest 192

Tonnerre Saint Florentin reliés par voie romaine fin de cette voie romaine étroite on arrive au sommet au camp de césar, le camp de Barcena.

 

[Aucune de ces confirmations n’est valable selon moi]

 

 

[C’est épuisant à lire. Si je comprends bien, on tire Tonnerre-Bourges, Epernay Issoire et une cercle de centre Tonnerre sur la carte de France, on se trouve vers St florentin près de Tonnerre. Mais pourquoi diable est on passé par Cherbourg X Tonnerre Bourges ?

Tout cela manque de cohérence.]

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 14:29

Ce qui est sûr.

Golfe Juan

Les révolutions des planètes

Napoléon, les CENT jours

1969,697 mesures = 1457 m

Compas = mesure

Les symboles : les planètes et le soleil

 

Ce qui est presque sur

Apollon : dieu du soleil

Le jour sidéral 86164 s

La fraction : 1,863ms

Hâter : « avec célérité »

La distance : 559 km

Zénith = vertical

 

A expliquer

Le N pointé par le compas

Le soleil est grignoté

L’arc

Prêter

Lien 530 (bec,...)

La flèche

Le titre

Lien 470 (lumière,...)

Trait

CENT

Les révolutions

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 14:44

Énigme 420

 

 

Nouvelle énigme nécessitant l’utilisation de la mesure.

A nouveau un texte crypté.

 

[Blabla]

 

Déchiffrage du texte crypté

 

On n’a pas besoin des chiffres pour décrypter le texte qui est presque clairement apparent et donne :

 

C’EST ICI QUE L’AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SOL CENT JOURS AVANT DE S’Y CASSER LE BEC ET Y LAISSER DES PLUMES

  

 

L’aigle, symbole de l’empereur est aussi le surnom de Napoléon. L’indication cent fait immédiatement penser aux Cent Jours. On va donc s’intéresser au parcours de Napoléon. Celui-ci a débuté son périple à Golfe-Juan.

 

Nous devrons donc tirer la flèche d’Apollon depuis Golfe-Juan.

 

 

Les planètes

 

Les symboles du visuel nous aident à comprendre (ce qui avait en outre été annoncé par la présence de Micromégas dans l’énigme précédente) que les chiffres servant à crypter les lettres sont les périodes de révolution des planètes.

 

365 = T = Terre                               TERRE = 61

687 = M = Mars                               MARS = 47

4330 = J = Jupiter                           JUPITER = 92

10752 = S = Saturne                       SATURNE = 91

30667 = U = Uranus                        URANUS = 88

60140 = N = Neptune                      NEPTUNE = 88

90677 = P = Pluton                          PLUTON = 92

 

Nous notons immédiatement l’absence de deux planètes :

 

225 = V = Vénus                                   VENUS = 76

87 = M = Mercure                                  MERCURE = 76

 

Si Max Valentin a utilisé le code des planètes il y a forcément un sens. On découvrira celui-ci en abordant la deuxième partie de l’énigme.

 

[OK : encore que le lien micromégas ne soit pas vraiment une aide.]

 

Les calculs 

 

A Golfe Juan nous rencontrons Apollon. Nous avons alors deux mesures à effectuer pour pouvoir trouver sa flèche.

 

La deuxième partie de l'énigme nous demande de déterminer le point de chute de la flèche d'Apollon, connaissant son point de départ à Golfe-Juan. La flèche est en fait un trait lumineux, qui se déplace à 300000 km/s. Un jour sidéral valant 861646 secondes, on trouve une distance de 559 km.

Voici le calcul à effectuer :

( 86164 / 46241860 ) x 300000 = 0,001863 x 300000 = 559.000006

559 km est en outre confirmé par le fait que lorsque l’on additionne les sommes des planètes on obtient :

61 + 47 + 92 + 91 + 88 + 88 + 92 = 559

 

[OK, le second calcul est inutile]

 

Avec une mesure équivalente au pied de 33 cm, 1969.697 mesures font 650 mètres d'altitude.

 

[Pas la bonne mesure donc pas bon]

 

La mission doit désormais être de trouver la flèche.

 

 

Comment trouver la flèche ?

 

Nous disposons d’un certain nombre d’indices

 

Le titre

 

Le titre nous donne une nouvelle allusion à la lumière. Or jusqu’à présent la lumière a été caractérisée par deux choses : L’Aube et Dabo

Mais ici le titre apporte une nouvelle précision. La lumière vient du ciel. La lumière peut donc ici être considérée comme les planètes ainsi que comme Apollon (Dieu du soleil) qui nous envoie son rayon (confirmé par l’utilisation du compas dans le visuel)

 

[OK encore que ce soit peu clair]

 

CENT et V

 

Lorsque l’on déchiffre le texte « crypté » on est en droit de se demander pourquoi 3 lettres n’ont pas été codées.

N et T de CENT

V de AVANT

 

On compte donc les lettres non cryptées du premier texte et on arrive à 100.

On compte les lettres de la deuxième partie du texte et on obtient 101.

La dernière phrase en comprend quant à elle 24.

 

Nous avons donc un total de 225 lettres. V étant la dernière lettre qui devrait être codée, on se ré-intéresse à sa période de révolution soit 225.

 

On retrouve également 225 d’une autre façon. Les planètes en alphanumériques donnent 559. Cependant dans le passage crypté N, T et V ne le sont pas.

Si on additionne les valeurs alphanumériques de Neptune, Terre et Vénus, on obtient de nouveau 225.

(Neptune = 88) + (Terre = 61) + (Vénus = 76) = 225

 

Il manque donc une lettre pour obtenir très exactement cette période de révolution. Or si l’on considère le texte crypté on peut observer une faute.

 

-         C’EST ICI QUE L’AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SOL CENT JOURS AVANT DE S’Y CASSER LE BEC ET Y LAISSER DES PLUMES

-         C’EST ICI QUE L’AIGLE IMPRIMA LA MARQUE DE SES SERRES DANS LE SOL CENT JOURS AVANT DE S’Y CASSER LE BEC ET D’Y LAISSER DES PLUMES

 

La lettre manquante est D. Nous savons de plus que le lieu d’atterrissage de la flèche d’Apollon est déjà connu. Il s’agit donc bien de Dabo

 

Plus précisément, il s’agit de la Chapelle Saint Léon qui culmine à 650m. De plus on avait constaté auparavant que Saint Léon valait 100 ce qui vient bien confirmer que la lumière céleste est Saint Léon.

 

[Je n’ai pas refait les calculs, mais d’après ce qui est écrit,  il y a toujours 225 et il ne manque pas de lettre. Tout cela pour une lettre (D) qui indiquerait Dabo : c’est sujet à erreur. ]

 

La confirmation par la méga astuce

 

-         Dans la charade 530 le S était assimilé à un serpent dressé. Or on a vu que ce S correspondait à la spirale à 4 centres, elle-même menant à la Chapelle Saint Léon. Dans cette énigme nous retrouvons Mercure, Mercure dont l’attribut est le caducée, soit un serpent enroulé autour d’un bâton.

-         Le serpent peut également représenter Python, serpent vaincu par les flèches d’Apollon pour la possession de l’oracle de Delphes. (cependant la vérité ne devant pas être affaire de devin, il s’agit peut-être d’un autre serpent comme nous le verrons plus tard)

-         Dans la charade 470 le sixième qui valait cent et le septième qui n’était qu’un nœud étaient mis en parallèle. On peut donc supposer qu’il s’agit d’un nœud entre ces deux énigmes (énigmes qui par ailleurs se recoupent pour donner le même résultat, soit la Chapelle Saint Léon). On devrait donc retrouver deux serpents, soit les deux serpents représentés sur le caducée (par ailleurs le caducée possède aussi deux ailes ce qui pourrait être une référence à l’aigle).

 

[La méga astuce ne devrait plus marcher avec 530 (où alors avec « Sage »). A quoi sert tout cela ?]

 

La méga astuce et la piste aux étoiles

 

La charade 470 donne E – on peut alors faire le rapprochement avec Esculape (voir dans le paragraphe à venir : naissance d’une nouvelle méga astuce), mis au monde par Apollon ou par Mercure (selon la tradition) représenté en tant que serpentaire (constellation). En outre Esculape a participé à l’expédition des Argonautes (ce qui fait penser au navire Argo que l’on a retrouvé en 600 grâce à la constellation du navire)

La première charade nous ayant fait comprendre que la vérité ne serait pas affaire de devin. On comprend que la vérité ne sera donc pas l’affaire d’Apollon. Le coq est aussi le symbole d’Esculape.

 

[Bien vague et encore une fois, 530 dit « sage » et pas « pas devin »]]

 

Détail ? L’arc d’Apollon

 

Prêter un arc à Apollon implique que nous ayons déjà un arc. Nous n’avons jamais eu d’arc. Mais là encore les planètes peuvent venir nous aider. En effet deux planètes étaient aux abonnés absents et une seule n’a pas encore été utilisée.

 

Mercure a volé l’arc d’Apollon. Il est donc logique qu’il soit celui qui lui prête-rende…

 

On devrait donc retrouver Mercure et sa révolution en tant qu’éléments dormant.

 

 

Mercure et Vénus

 

Les noms grecs de Mercure et Vénus sont Hermès et Aphrodite. Nous avons deux planètes qui manquent et qui ensemble donnent le fameux Hermaphrodite, lui aussi à considérer en tant qu’élément dormant.

 

[Ils ronflent donc ;) Qu’est-ce que c’est ce concept d’élément dormant qui apparait ici ?]

 

 

La naissance d’une nouvelle méga-astuce

 

La première méga-astuce consistait dans l’utilisation des charades comme méthode de confirmation des solutions ou d’aide à l’avancement dans la chasse. Or la première charade donnait des indications pour les énigmes 530 – 780 – 470 – 580 – 600 - 500.

 

Arrivé dans cette énigme, nous n’avons plus que la charade 470 pour nous indiquer que nous sommes ou non sur la bonne piste pour les énigmes 420 – 560 – 650 – 520.

 

On constate cependant une particularité très intéressante dans cette énigme.

 

Les résultats des deux calculs à effectuer sont 559km et 650m.

Or ces deux nombres correspondent (plus ou moins exactement) aux numéros des deux énigmes suivantes : la 560 et la 650.

 

Les numéros des énigmes devraient donc correspondre à des événements ou à des confirmations utiles à la résolution ou à la compréhension des énigmes

 

Puisque nous sommes dans l’énigme marquant la naissance de la méga-astuce nous sommes donc en droit de nous poser deux questions

 

 

A-t’on déjà rencontré cette astuce auparavant ?

 

530 – Nous avions trouvé Bourges. 530 correspond à la distance entre Bourges et le premier lieu, soit Roncevaux ainsi qu’à la distance Bourges – Golfe Juan

530 = 530km mais -530 est aussi la date où Pythagore (l’un des sept sages) a créé son école de sagesse… ce qui n’est pas rien comme coïncidence.

 

780 – Nous trouvions la direction qui allait nous mener vers Roncevaux. Or nous avions vu que Roncevaux était caractérisé par la bataille ayant eu lieu mettant en scène Roland. Cette bataille a eu lieu en 778 soit un chiffre très proche de 780. De plus la distance Roncevaux - Poissons = 780 km.

 

470 – A première vue rien d’intéressant pour l’instant.

 

580 – 580 km est la distance séparant Angers de Forbach, soit ce que l’on avait identifié comme clef de FA

 

600 – en 600  Brunehilde (instigatrice des chaussée Brunehaut – réhabilitation et agrandissement du réseau de voies romaines) s’exile en Bourgogne

 

500 – A première vue rien d’intéressant pour l’instant.

 

[On voit que lorsque l’on cherche à appliquer cette méga astuce à ce qui précède, cela ne marche pas. Surtout, le principe de cette seconde mégastuce (ou 3 ème si l’on distingue 530 et 470) pouvait s’appliquer dès B.]

 

Doit-on retrouver 420 dans cette énigme ou dans une énigme précédente ?

 

420 – en -420 Introduction du culte d’Esculape à Athènes + mort de Théodore de Cyrène (voir sa démonstration les nombres entiers dans une spirale)

 

 

Les cent jours

 

L’accent est bien sûr mis sur les cent jours.

Ceux-ci commencent à Golfe Juan le 01/03 et terminent à Waterloo le 18/06.

 

Les fêtes du jour

01/03 = Saint Aubin

Donc référence à l’aube

18/06 = bonne fête aux Léonce

A noter que l’un des proverbes vus sur Wiki pour le 18/06 (ce qui irait en confirmation du proverbe Saint Léon) : A la Saint Florentin fleurit le Plantin.

 

On peut également noter le jour de l'abdication de Napoléon, soit le 22 juin, comme étant le jour de la fête de la Saint Alban et de ses dérivés

 

Nous confirmons donc bien Dabo

De plus Alba signifie le chant des troubadours : l'aubade

 

Dernier point : si les cent jours avaient fait cent jours, ils se seraient terminés le 8 juin. Le 8 juin est le 159 jour de l’année.

1 5 9 = Bourges Forbach Jarnac

 

[Incompréhensible. En quoi cela confirme-t-il Dabo ?]

 

Poissons

 

Si l’on trace la droite Golfe Juan Waterloo, on passe par Poissons.

De plus les 559 en alphanumérique font penser qu’il faut calculer les deux planètes restantes en alphanumérique

Venus + Mercure = 76 + 76 = 152

 

Sur l’arc de cercle de Dabo à 152Km nous trouvons de nouveau Poissons

Dans l’énigme suivant Poissons sera aussi confirmé par le TANPR

La ville de Poissons est jumelée avec la ville d’Avril.

 

[Tient, d’où sort ce poissons ?]

 

LA CONSTELLATION DE L’AIGLE

 

On a ici une allusion à la constellation de l’aigle :

ALTAIR signifie « l’aigle en vol » or on nous demande de réfléchir au Vol de l’Aigle

On doit d’autant plus s’intéresser à Altair que le bec nous est signalé et que dans la constellation il est symbolisé par cette étoile.

 

La constellation de l’aigle symbolise Zeus. On l’a ensuite nommé Ethon (à rapprocher de par l’étonnement se traîne dans la 650 soit le passage de Tonnerre à St Florentin).

 

 

La question est : que faire des serres et des plumes ?

Possibilité :

 

Serres : trop vague comment trouver une étoile. Cherchons donc dans le mot lui-mm : serres se caractérisent par leur pouce opposable (l’hallux)

Plumes : pareil pour les étoiles : y laisser ses plumes : éventuellement rapport avec le supplice du goudron et des plumes : on a donc le rappel au goudron = bitume de Judée = N.O.Ir.

 

CORRECTIF :

 

Premier paragraphe : 100 lettres (Saint Léon vaut 100)

Deuxième paragraphe : 101 lettres (Waterloo vaut 101)

 

 

Annonces et aides pour l'énigme suivante :

 

Y = Waterloo

Waterloo = 101

Tonnerre = 101

Waterloo = Avrelot (de la même manière que aubade = OBAD = DABO)

Y = 25

Tonnerre à 25 km de Avrelot

 

 

84 et 91 : les clefs du succès pour le passage 560 - 650

 

Le chiffre de Napoléon : N

 

Il est suggéré par le visuel. N

Tout comme les lettres qui codent les planètes et comme son nom le suggère, le chiffre de Napoléon doit avoir une valeur.

NAPOLEON = 84

 

84 = IE = Issoire Epernay

 

91 chiffre récurrent :

 

Le plus évident : 2 distances sont trouvées lors de la résolution de cette énigme : 559 et 650 (qui ressemblent bcp à des numéros d'énigme)

650 – 559 = 91

 

Plus difficile : Pourquoi avoir choisi des chiffres aussi précis pour les calculs ?

Les chiffres précis donnés par la mesure sont en 500 et 420.

500 = 560.606

On retrouve le 560 donné par le calcul de la fraction de jour sidéral.

 

Calcul fraction jour sidéral (avant de multiplier par 300.000) = 0,001863

560.606 x 0,33 = 185 (chiffre ressemblant et qui nous menait à Dabo)

A noter aussi : 186,3 est le codage du Rhénium qu'a choisi MV.

 

560.606...

on a vu que 560 était le résultat du calcul pour tomber sur Dabo

 

1969,697 ? Pourquoi aussi précis ?

1969 suffit pour trouver quelque chose de déjà très approchant. Alors pourquoi pas 1969,698 ou 1969,696 ?

 

Enlevons 560 dans le chiffre 560.606 et si on considère que 1969 suffit pour trouver 650. Ne restent plus que 606 et 697.

697 – 606 = 91

 

91 = JB = Jarnac Bourges (trait après lequel nous tomberons sur Tonnerre)

 

A noter que le V non codé peut à ce moment être vu comme le Vanadium.

Vanadium = 51

51 = FB = Forbach Bourges (sur le mm trait que Jarnac Bourges et Tonnerre)

 

[On peut difficilement appeler cela une solution. Elle est presque plus absconse que l’énigme elle-même ! J’essaie de récapituler ce que donne cette logorrhée.

On a Golfe Juan, Dabo, Poissons, un seconde méga astuce, et puis des trucs qui dorment. En fait c’est tout un bric à brac qui pourra re servir. Voilà une démarche qui me parait inacceptable. En effet, en faisant cela on se donne les moyens de trouver n’importe quoi pour la suite.

Un grand ménage est à faire dans cette solution]

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 14:29

Idée directrice : la flèche ne serait pas à trouver en 420, ou l’arc ne sert pas à tirer ou le trait est différent de la flèche.

 

 

La formulation de 560 est étrange :  

On doit trouver la flèche (donc être sur le point de chute). Et puis tout de suite on est à Cherbourg. Ensuite, il faut chercher l’ouverture qui révèle la lumière céleste. Neptune (une des planètes de 420) nous aidera. 

En première lecture, il n’y a pas à chercher, la flèche est à Cherbourg ! Mais cela ne colle pas avec les 559 km. Il y a donc un déplacement (comme celui entre 780 et 470 ?). Soit.

La lumière céleste devrait raisonnablement être celle de 420 donc la flèche serait donc révélée par l’ouverture. Cela donc étaye l’hypothèse de flèche non encore trouvée.

La lecture de base serait de considérer que Cherbourg-Ouverture et Flèche sont alignées. L’ouverture est logiquement Bourges et l’axe passe non loin de Golfe Juan. Ce quasi alignement implique des difficulté de positionnement de point d’intersection : cela rend improbable cette technique.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 14:43

Énigme 500

 

 

Première énigme faisant apparaître la mesure.

Première énigme où l’on nous demande d’effectuer des tracés.

La droite servant à trouver l’orthogonale est déjà connue (dixit MV).

 

L’énigme 500 est quasi surchargée d’informations. Un titre en latin, l’utilisation de la mesure, une suite de nombres cryptés, un visuel comprenant entre autres un morse, une règle, un compas, une équerre, une clef de sol, de l’eau, bref… c’est surchargé.

 

[blabla]

 

2424-42-424-44-224-24-42-24 et le code morse 

 

Le décryptage des nombres doit être effectué grâce à l’utilisation du morse comme suggéré par le visuel.

On va remplacer 2 par – et 4 par .

 

-.-. / .- / .-. / .. / --. / -. / .- / -.

 

C  / A / R  / I  / G  / N / A / N

 

[Soit, mais c’est une fausse piste]

 

Confirmation de Carignan :

 

  • La piste des charades nous a donné –C- en 470. C correspondait à cent mais est aussi la première lettre de Carignan (ce qui nous est confirmé par le titre. En effet l’hymne à Saint Jean Baptiste nous invite à considérer les premières lettres comme on le verra plus tard).
  • La droite Vézelay – Tonnerre passe par Carignan.

 

[Il n’y aurait pas besoin de carignan si c’était l’élément de solution]

 

Cela nous amène à nous poser le problème de la lumière. Nous savons que C = Lumière.

Or la lumière était représentée par l’Aube.

 

[C = lumière est possible mais nous l’utilisons pour la première fois : ce n’est pas un élément de solution jusqu’ici. pourquoi se poser maintenant le problème de la lumière réglé depuis 3 énigmes ?  En quoi l’énigme demand-t-elle une lumière ?]

 

Les clefs musicales vont nous permettre de retrouver la bonne lumière. Nous retrouvons dans cette énigme de clef : la clef d’UT (dans le titre) et la clef de SOL (dans le visuel). Il ne manque donc que la clef de FA. Celle-ci avait été découverte comme étant Forbach Angers (F-A)

 

On reprend donc la droite Roncevaux – Bourges - Aube et on arrive à Carignan.

 

[Quel rapport entre Forbach Angers et RBA ? Pourquoi faut-il reprendre RBA ? Pourquoi ne pas prendre Vézelay Tonnerre dont on vient de constater qu’elle passait par Carignan ?]

 

La piste Vézelay Tonnerre s’arrête donc ici pour se transformer en « fausse piste ».

 

[A quoi a-t-elle servie ? ]

 

L’orthogonale

 

On emprunte l’orthogonale depuis Carignan. Et on la poursuit sur 560.606 mesures soit 185km. Cela nous mène d’un côté à Lille et de l’autre à un point situé juste à côté de Dabo.

Dans l’un de ces deux endroits nous allons devoir trouver une spirale à quatre centres.

 

[Soit, c’est la fausse piste]

 

Nous avons à présent utilisé une grande partie du visuel et décrypté une bonne partie de l’énigme. Reste le titre.

 

Ut queant laxis

 

Hymne à Saint Jean Baptiste composée par Guido d’Arezzo et qui a permis de donner un nom aux différentes notes de musique.

 

Ut queant laxis

Resonare fibris,

Mira gestorum

Famuli tuorum,

Solve polluti

Labii reatum,

Sancte Iohannes.

 

Particularité de cet hymne. Seule la note SI est séparée

La note DO est elle aussi remplacée puisqu’il s’agit ici de UT. Or UT = C en notation anglaise.

 

Nous avons fait une première utilisation de ce titre pour retrouver le C de Carignan ainsi que pour retrouver la deuxième clef musicale (UT).

 

[C’est dans le désordre. Ce serait là un élément de confirmation de carignan qui n’en a pas besoin(le codage morse est assez explicite come cela)]

 

Piste des lettres grecques…

Gamme suggérée + 3 clefs : Sol Fa et Ut soit G, F et C

Viennent toutes les trois du latin

Gamma Gamma Digamma…

Forme de Digamma donne la direction à suivre.

 

Noter aussi… Gamme + Ut = Gamut

Gamut = cercle chromatique

 

[Pas besoin de cela pour faire appel aux lettre grecques.]

 

La mesure et son utilisation

 

La mesure et son utilisation nous sont données par l’emploi du terme méga. Nous savons ainsi quelle est l’échelle de la carte à utiliser soit 1/1.000.000.

 

[Soit, mais le constat essentiel est manqué.]

 

Mais la sonorité de la dernière phrase nous incite à réutiliser le titre. Nous retiendrons donc les deux premières lettres de l’allitération de la dernière phrase.

 

Mais par le méga c’est un million de fois moins – Ma Me Mi Mo

Il manque donc Mu.

 

Mu = micron / opposé de Méga

 

[OK]

 

Cela est confirmé par le fait que SI, autre note mise en évidence avec UT (que nous avons déjà vu) est un code qui signifie :

SI = Système International (qui est un système international des unités de mesures)

 

Micron et Méga doivent tous les deux apparaître. Il est logique de faire le rapprochement avec Micromégas, héros du roman éponyme de Voltaire. Celui-ci à la particularité de croire la Terre inhabitée (étant donné sa taille gigantesque) et ne découvre l’existence des humains que lorsqu’il se fabrique une loupe.

 

[Pourquoi pas. Tout cela est bien compliqué pour quelquechose que l’on cherche « naturellement ».]

 

Nous devrons donc nous aussi nous fabriquer une loupe pour trouver la spirale à quatre centres et, logiquement, si l’on doit se fabriquer une loupe, alors Lille ne présente pas d’intérêt. On va donc se pencher sur le cas de Dabo.

 

[OK]

 

La spirale à quatre centres de Dabo (attention du capillotractage de première…)

 

Pourquoi 4 centres ?

 

Peut être lu 4 CENT RE S

 

CENT dans l’énigme 470 signifiait la lumière.

[Pas vraiment]

 

Il manque donc RE or RE en note de musique anglo-saxonne était égal à D (soit Dabo) (on peut aussi le voir comme côté droit vers Dabo)

 

[Pas clair]

 

De plus nous avons ici RE et S sous-entendu R Es

Or cette allusion à Es soit la journée de PI était égale à 10/11 donc onzième ville (ou plutôt dixième ville, Angers contant pour 0).

Et le 4 était l’équivalent de He (Hélium mis en évidence dans la phrase la clef se cache sur un navire noir perché)

La spirale à 4 centres est donc la lumière.

 

[Oui tout cela est bien capillo. Quel utilité ?]

 

Dabo est un village composé de 4 entités (Dabo, Schaeferhof, Hellert et La Hoube) et on y trouve une route en spirale menant au sommet d’un rocher (célèbre) en haut duquel se trouve l’église Saint Léon.

 

[Si l’on accepte éon-léon en 600, voilà un élément de confirmation]

 

La piste des charades en confirmation :

 

En effet dans la 530 le S était assimilé à un Serpent dressé qui crache son venin. Ici la spirale est en montée, ce qui peut effectivement être rapproché de dressé, et la forme de la spirale peut s’apparenter à celle d’un serpent.

 

[OK]

 

Saint Léon nous avait été annoncé dans l’énigme précédente comme étant la journée de Pi. Or on a retrouvé un compas dans le visuel (ce qui fait penser à Pi) et le proverbe de la Saint Léon était « A la Saint Léon on ceint les ronds ».

 

[Bof]

 

La Saint Léon a lieu le 10/11. Dans cette énigme on devrait donc trouver la ville qui vaut 10 soit Dabo.

Dans cette énigme apparaîtra aussi la ville 11 soit le lieu de la cache.

 

[Pourquoi Dabo vaut 10 ?

Donc 500 donnerait déjà la zone. Mais c’est bien capillo. Et en plus, ce n’est pas la solution d’owl]

 

Confirmation par la lumière

 

La lumière avait été identifiée en 470 comme l’Aube, et l’Aube elle-même avait été associée à l’aubade.

L’allusion à l’aubade est ici justifiée par les nombreuses allusions à la musique.

 

Aubade – OBAD – DABO

 

[Pas convaincant]

 

De plus nous avions aussi trouvé par le passé :

(18) Bourg Es – (Cher) Bourg. Nous avons depuis retrouvé le Es

Il nous restait donc 18 or DABO = 18

 

[Dabo vaut 10 ou 18 ?]

 

Dabo serait donc la lumière et si l’on devait être plus précis la lumière se situe à l’église Saint Léon de Dabo.

 

En effet SAINT LEON = 100

En fin d’énigme nous nous trouvons à Dabo.

 

[La fausse piste marche bien. Qu’est on allé faire à Vézelay et Tonnerre ?]

 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 14:27

Hypothèse de repérage par l’angle (plus une distance).

Plusieurs possibilités

Le N du visuel peut suggérer plein nord. Mais bof

Les 1969,697 mesures peuvent indiquer un angle par rapport à un point de repère (le N).  Ce serait contradictoire avec ce qu’on sait de la mesure.

La fraction de jour sidéral est aussi un angle mais bien trop petit pour être pertinent.

Le zénith et l’arc (de triomphe) désignerait Paris. C’est peu étayé.

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:42

Énigme 600

 

Seconde énigme cryptée de la chasse. Auparavant nous avions un cryptage en chiffres. Dorénavant nous avons un cryptage en lettres.

 

[Blabla]

 

Première partie de l’énigme : le décryptage

 

Nous avons ici une suite de lettres qui ne présentent pas grand intérêt (mais qui déjà présentent une similarité apparente avec des chiffres étant donné la présence de virgules).

 

On s’intéresse d’abord au titre. L’association d’Al-Mar (les maures) avec la fibule de Préneste nous fait comprendre qu’il nous faut convertir les lettres en chiffres. Et fort logiquement aussi on va les convertir en suivant le code A=0 ; B=1 donné par l’énigme précédente.

 

On obtient alors :

 

138, 9. 35, 5. 253. 19. 79. 40, 1. 12. 4. 32,1.

238, 1. 101, 7. 14.

23. 51. 126, 9. 186, 3. 14. 16. 193, 1. 31. 167, 2.

12. 4.

 

Que faire de ce résultat ?

 

Il est à première vue difficile de comprendre ce que l’on peut en faire. On se doute cependant bien que cette suite de nombres devra à nouveau être transformée pour obtenir quelque chose qui puisse nous faire avancer.

 

La piste des charades peut nous donner la réponse. On choisit donc de s’intéresser aux lettres données par les deux charades et concernant cette énigme. Nous retrouvons pour la charade 530 : -E- (qui est en fait -é-) et pour la charade 470 : -N- (qui avait été issu de –Z-).

 

A première vue la première charade ne nous est pas d’un grand secours.

 

La deuxième charade implique une transformation de la lettre, ce qui s’apparente à la transformation que nous avons faite des groupes de lettres aux nombres.

 

N – nous fait penser à nombre (symbole mathématique des nombres entiers), ce qui est confirmé par l’utilisation durant l’énigme précédente de –G- comme symbole mathématique du barycentre.

Z – Après recherches le nombre Z à forcément de nombreuses significations. Celle que l’on retiendra est Z = numéro atomique.

 

[Owl rate quelque chose : N et Z sont des codes pour les nombre de neutrons et de protons (= numéro atomique de l’élément chimique), c’est donc un incide pour ce décodage]

 

On traduit donc la suite de nombres obtenue grâce au tableau périodique des éléments et l’on obtient alors :

 

La. Cl. E. F. Se. Ca. C. He. S.

U. Ru. N.

Na. V. I. Re. N. O. Ir. P. Er.

C. He.

 

La cohérence de la phrase et le visuel montrant une clef nous montre que nous sommes bel et bien sur la bonne piste.

 

 

[Soit : l’exploitation de la connexion charade énigme (N->Z) est toutefois forcée. Par ailleurs, la clé du visuel ne se cache pas.]

 

Deuxième partie de l’énigme : l’interprétation de la phrase cryptée

 

Il s’agit dès lors de trouver la solution de cette énigme dans l’énigme. Nous devons rechercher une clef qui se trouve sur un navire noir perché.

 

[Blabla]

 

Le Navire Noir Perché (NNP)

 

Peu de possibilités autres que l’arche de Noé. Perchée sur le mont Ararat elle présente en outre la particularité d’avoir une coque noire (utilisation de bitume de Judée).

 

[A ce stade cela ne peut être qu’une hypothèse (peu crédible). Il me semble que Noé est bien antérieure au royaume de Judée. Noé a un navire perché. Mais étant donné que c’est un « bon », il n’est probablement pas noir]

 

La fausse piste : La constellation du Navire Argo. On y pense étant donné l’allusion à noir (ciel) perché (étoiles). La boussole faisait partie du navire. (Boussole que l’on avait caractérisée par Pyxis)

 

Cependant pour la défense du Navire Argo

 

Comprend 3 constellations

Poupe – Naos (rappelle Noé)

Carène - Canopus

Voiles – Regor (Roger inversé, rappelle donc la fibule de Préneste)

+ 1 constellation dont l’appartenance est discutée soit la Boussole et donc notre fameuse journée de Pi.

 

[Alors c’est Argo ou pas ? Je suppose que non.]

 

La clef

 

Reste à trouver la clef. Prenons tout au sens primaire. Qu’est-ce qui se cache sur l’arche de Noé ? Des animaux, une colombe, un corbeau, quelques personnes, et Noé…

 

[Ils ne s’y cachent pas vraiment. Mais soit]

 

La piste des charades va à nouveau nous servir. La charade 530 donnait –E- ou –é- donc –É- et la charade 470 donnait –N-.

Ces deux lettres composent presque entièrement NoÉ (on pourrait éventuellement y ajouter la lettre –O- de l’énigme précédente qui a été faiblement exploitée).

 

[Voilà un élément de confirmation]

 

On ne peut pas dire que Noé se cache sur l’arche. C’est donc là aussi qu’il faut trouver quelque chose de neuf. Le bon sens était le sens du contresens (par ailleurs nous faisons des allers retours, des inversions et des conversions tout au long de la chasse) donc on inverse.

 

[Piocher comme cela dans l’énigme précédente mériterait justification. Par contre l’idée d’inversion n’a pas à être justifiée. Donc cet argument est sans valeur]

 

L’idée d’inversion :

 

La Fibule de Préneste est le premier texte en latin peut être mais sa particularité est d'être écrit à  l'envers... De plus l'arabe s'écrit aussi à l'envers.

[OK]

Et al Mar peut faire penser à l'espagnol en mer donc à Noé

[Bof]

 

A noter que les items des deux charades qui caractérisent cette énigme sont inversés par rapport aux autres items. (verbe en fin de phrase)

Au limites de l’éternité se cache

Quand il est couché, mon cinquième ronfle

 

NoÉ donne ÉoN (pas très loin du Saint Léon découvert en fin d’énigme)

 

Éon se « cache » dans Noé.

De plus, Éon était un espion et, par la même, était appelé à se cacher, d’autant plus qu’il se travestissait.

 

[Soit, le cheminement est licite mais peu étayé]

 

Confirmation par la piste des charades : « Quand il est couché mon cinquième ronfle » : peut faire référence à l’alcoolisme de Noé mais aussi au fait qu’ Eon, déguisé en femme restait un homme. Une manière de dévoiler sa nature aurait été de ronfler en dormant (tout de mm plus commun chez les hommes que chez les femmes).

[Cela ne tient pas debout]

 

Noé signifie par ailleurs repos

Eon = le chevalier = mais peut aussi être un concept philosophique, celui de l’ETERNITE ou un dieu romain (dieu de l’éternel…)

 

[Cela n’est pas convaincant]

 

Si l’on pousse le vice plus loin encore :

L’ARCHE DE NOE

CHARLES D EON

Anagramme parfaite mais il manque un E et un S.

 

[Cette anagramme est indépendante de la chasse. Elle est imparfaite.]

 

Éon est né à Tonnerre et mort en Angleterre. Tonnerre fait penser au titre « les ténèbres resplendissent ».

Tonnerre est la solution de l’énigme. On se déplace de Vézelay à Tonnerre.

 

[Tout cela pour arriver à Tonnerre ! De Brest ;) C’est un long cheminement. Tonner ne tient qu’à éon et au titre : c’est peu]

 

 

Les « erreurs » dans les numéros atomiques

 

Deux « erreurs » sont à noter au niveau des numéros atomiques :

 

E – Es : en effet le symbole peut être noté E ou Es + différence des valeurs 253 au lieu de 252

Ru : différence des valeurs selon les encyclopédies soit 101.07 – 101.7

 

 

E – Es

 

Cet élément ne nous est pas inconnu. Nous l’avons rencontré plusieurs fois et dans presque chacune des énigmes précédentes.

 

-         530 : La première charade avait mis en apparence le –E- majuscule lui-même suivi d’un –s-.

-         580 : Nous avions aussi retrouvé Es en 580 lors de notre analyse de BOURGES – CHERBOURG qui donnait (CHER)BOURG - (18)BOURG-ES

-         600 : ES se trouve aussi dans cette énigme (cf. anagramme ARCHE DE NOE – CHARLES D EON)

 

Es est le symbole de l’Einsteinium. Nous nous étions intéressé à Noé nous allons donc nous intéresser à Einstein. C’est par ailleurs le seul élément à porter le nom de quelqu’un de connu.

 

On se trouve la bio d’Einstein (merci wiki). Quelles sont les particularités de l’homme ?

 

Mis à part ses nombreuses théories, et il serait trop long et trop compliqué de s’y intéresser (on devra donc trouver autre chose), il a la particularité d’être né lors de la journée de Pi. (Cf. fausse piste du navire Argo, de la boussole et de Pyxis)

Journée de Pi en France : 10/11 – Jour de la Saint Léon – A la saint Léon, on ceint les ronds

 

Noter que 10/11 on fête les NOE, NOAH… et les LEON

 

 

La clef peut donc aussi être lue comme CLE SF.

 

[Quel bric à brac ! Cela n’a aucune valeur]

 

SF serait donc un élément dormant.

Ru – 101.07/101.7

 

Ru – Ruthénium ne paraît pas nous apporter grand-chose. Cependant le nombre 101 nous est déjà connu. Nous l’avons trouvé dans l’énigme précédente (Cf. bon sens, contresens, bon sens : départ Bourges = 1 ; départ Angers = 0 ; départ Bourges = 1 donc 1 0 1)

 

TONNERRE = 101

Ru vient donc confirmer que Tonnerre est bien la solution de cette énigme.

 

[Un petit lien pas convaincant]

 

De plus dans la première énigme on peut voir que dans ETERNITE on pouvait trouver bien sur E mais aussi ET-TE.

T et E représentent respectivement la première et la dernière lettre de TonnerrE.

 

[Cette argument n’a aucune force]

 

[Au final, On était à Vézelay et on trouve Tonnerre en passant par l’arche de Noé et le chevalier d’éon. On ne sait pas bien ce qu’est cette « clesf ». 

Le tout est très fragile. Il faudrait bétonner bien plus la solution pour pouvoir la faire admettre.]

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:27

Hypothèse de repérage par l’altitude (plus une distance)

La trajectoire se trace sur la carte.

La Terre est plate. 

Il n’y aurait pas de déplacement avant de tirer. Tout autre hypothèse de triangle rectangle est illusoire.

La différence d’altitude c’est 1969,697 mesures. Golfe Juan est à 0.

Il faut reconnaître que c’est assez inhabituel comme mode de repérage. En toute logique cela nécessite d’avoir une carte détaillée du point de chute prévu avec les courbes de niveau. Or il parait que 2 cartes suffisent.

C’est peu logique avec une notion de trajectoire. La flèche rencontre fatalement du sol plus haut en cours de route.

 

C’est la solution de base qui concours à la fausse piste principale.

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 14:40

[J’ai extrait les infos de mega astuce de la contribution de Owl afin de tenter de la comprendre.]

 

 

Énigme 530

 

B = B

O = 530 + U = 780

R = 470

G = 580

E = 600

S = 500

 

[Owl postule un lien item de charade énigme. Pourquoi pas. Rien ne vient l’étayer]

 

 

La charade en méga-astuce :

 

Les lettres de la charade correspondent à une aide pour les énigmes. On le pressent par le fait que l’énigme B corresponde à mon premier B et que le OU reprennent les deux premières lettres de OUverture.

 

Problème potentiel : Si la charade est la méga-astuce, celle-ci ne comprend que 7 items donc 6 énigmes si l’on exclut la B. On aurait donc des indications pour les énigmes 530 -780 – 470 – 580 – 600 – 500.

 

Éventuellement on peut mm envisager la possibilité que les deux dernières lignes servent aussi en tant que méga-astuce.

 

Pour trouver mon tout, il suffit d’être Sage, = 420

Car la Vérité, en vérité, ne sera pas affaire de Devin. = 560

 

Les accentuations : Pour le B on doit déjà mettre le –é- en évidence et cela est confirmé par l’ETERNITE en effet ce n’est pas E qui se cache mais –é-

On peut donc assez légitimement se poser la question du –ù-. Celui-ci lorsque l’on abordera l’énigme suivant sera confirmé par la double présence d’un où et d’une recherche de direction ce qui confirme la piste de la charade en tant que méga-astuce.

 

[L’accent du où n’est pas une indication appropriée. La méga astuce est un lien item – énigme + dernière phrase énigme. Avec B-B. Pourquoi pas.]

 

 

 

 

Énigme 780

 

 

 

[On a rien de spécial : c’est le ù. On cherche encore son chemin. Soit.]

 

 

 

Énigme 470

 

 

 

 

La charade en méga-astuce suite

 

A nouveau on retrouve le principe de la charade. Or on avait vu que la première charade donnait des éléments correspondants aux énigmes.

 

La première charade ne donnait cependant des éléments de confirmation et de recherche que pour les six premières énigmes.

Cette charade comprend 11 items.

Au total nous avons onze énigmes. On pourrait donc penser que cela reprend les énigmes de la B jusqu’à la 520.

Cependant si l’on cherche à établir des correspondances entre les charades, on se rend compte que deux R peuvent correspondre. En effet tous les deux ont la même définition (mon quatrième s’inspire = r, mon troisième t’offre de l’air = r)

 

Les items de la deuxième charade correspondent donc aux 10 énigmes et à ce qui correspondra à l’énigme inconnue qui nous donnera la super solution.

 

[Donc un deuxième lien item énigme : il aurait mériter d’être explicité

B

O – A (530)

U - _ (780)

R – R (470)

G – O (580)

E – N (600)

S – C (500)

Sage  - E (420)

Devin  - V (560)

  - A (650)

  - U (520)

 - X (12ème)

On déduit ainsi l’existence de la 12ème.

Peut on exploiter « A » en 530 et « _ » en 780 ?

Quid de R en 470 ?

 

Cela manque de consolidation. Mais cela reste encore acceptable. Il faut que cela devienne opérationnel ensuite]

 

 

 

 

 

 

Énigme 580

 

On choisit de calculer le barycentre pace que :

- L’énigme précédente sous-entend que l’on doit trouver 10 items plus une inconnue

- La charade 530 annonce que l’énigme 470 sera en G (d’où confirmation d’Angers entre autres) et forte suggestion d’un calcul de barycentre. La charade 470 annonce O. Or O et G sont deux des notations différentes pour le terme de barycentre.

 

[Il y a une erreur, c’est « 580 qui est en G.

Voilà une bonne exploitation : le barycentre]

 

 

 

 

 

 

Énigme 600

 

 

 

La piste des charades va à nouveau nous servir. La charade 530 donnait –E- ou –é- donc –É- et la charade 470 donnait –N-.

Ces deux lettres composent presque entièrement NoÉ (on pourrait éventuellement y ajouter la lettre –O- de l’énigme précédente qui a été faiblement exploitée).

 

A noter que les items des deux charades qui caractérisent cette énigme sont inversés par rapport aux autres items. (verbe en fin de phrase)

Au limites de l’éternité se cache

Quand il est couché, mon cinquième ronfle

[Le fait de remarquer que les verbes sont en fin de phrase ne me semble pas pertinent ni nécessaire (le lien doit fonctionner « tout seul » et il y d’autres phrases où le verbe est à la fin.]

 

Confirmation par la piste des charades : « Quand il est couché mon cinquième ronfle » : peut faire référence à l’alcoolisme de Noé mais aussi au fait qu’ Eon, déguisé en femme restait un homme. Une manière de dévoiler sa nature aurait été de ronfler en dormant (tout de mm plus commun chez les hommes que chez les femmes).

[ Cela semble complètement imaginaire. C’est non acceptable]

 

[Cette fois, la méga astuce est indispensable. C’est le seul moyen de dégoter « Noé »/ éon.

Le premier problème que je vois est celui du « o ».

Le second problème est la faible du lien Noé– navire noir perché

Ceci dit, la méga astuce est encore tolérable].

 

 

 

 

Énigme 500

 

 

 

 

La piste des charades nous a donné –C- en 470. C correspondait à cent mais est aussi la première lettre de Carignan (ce qui nous est confirmé par le titre. En effet l’hymne à Saint Jean Baptiste nous invite à considérer les premières lettres comme on le verra plus tard).

 

[Mais 530 dit S et Carignan ne commence pas par S. Cela est vraiment peu convainquant]

 

La piste des charades en confirmation :

 

En effet dans la 530 le S était assimilé à un Serpent dressé qui crache son venin. Ici la spirale est en montée, ce qui peut effectivement être rapproché de dressé, et la forme de la spirale peut s’apparenter à celle d’un serpent.

 

[Soit, mais on ne fait rien de ce serpent]

 

[Ici, la méga astuce est « à vide », c’est à dire qu’elle ne sert à rien. On peut avec un de peu de capillo simplement tirer des liens qui permettent « d’y croire encore ». C’est tout de même un problème important.]

 

 

Énigme 420

 

 

 

La confirmation par la méga astuce

 

Dans la charade 530 le S était assimilé à un serpent dressé. Or on a vu que ce S correspondait à la spirale à 4 centres, elle-même menant à la Chapelle Saint Léon. Dans cette énigme nous retrouvons Mercure, Mercure dont l’attribut est le caducée, soit un serpent enroulé autour d’un bâton.

[Mais ce lien de méga astuce est pour 500. Donc KO]

 

Le serpent peut également représenter Python, serpent vaincu par les flèches d’Apollon pour la possession de l’oracle de Delphes. (cependant la vérité ne devant pas être affaire de devin, il s’agit peut-être d’un autre serpent comme nous le verrons plus tard)

[ Le lien de méga astuce de 530 est « sage » pas devin donc KO]

 

Dans la charade 470 le sixième qui valait cent et le septième qui n’était qu’un nœud étaient mis en parallèle. On peut donc supposer qu’il s’agit d’un nœud entre ces deux énigmes (énigmes qui par ailleurs se recoupent pour donner le même résultat, soit la Chapelle Saint Léon). On devrait donc retrouver deux serpents, soit les deux serpents représentés sur le caducée (par ailleurs le caducée possède aussi deux ailes ce qui pourrait être une référence à l’aigle).

[Le lien de 470 c’est le noeud et c’est tout. Pourquoi 2 énigmes ? Je ne vois pas le parallèle entre le noeud et cent. Donc KO]

 

 

La méga astuce et la piste aux étoiles

 

La charade 470 donne E – on peut alors faire le rapprochement avec Esculape

[le lien est correcte ici. Mais comment déduire de Esculape de E ?]

 

La première charade nous ayant fait comprendre que la vérité ne serait pas affaire de devin. On comprend que la vérité ne sera donc pas l’affaire d’Apollon. Le coq est aussi le symbole d’Esculape.

[Non, le lien c’est « sage », donc KO]

 

 

 

La naissance d’une nouvelle méga-astuce

 

La première méga-astuce consistait dans l’utilisation des charades comme méthode de confirmation des solutions ou d’aide à l’avancement dans la chasse. Or la première charade donnait des indications pour les énigmes 530 – 780 – 470 – 580 – 600 - 500.

 

Arrivé dans cette énigme, nous n’avons plus que la charade 470 pour nous indiquer que nous sommes ou non sur la bonne piste pour les énigmes 420 – 560 – 650 – 520.

 

On constate cependant une particularité très intéressante dans cette énigme.

 

Les résultats des deux calculs à effectuer sont 559km et 650m.

Or ces deux nombres correspondent (plus ou moins exactement) aux numéros des deux énigmes suivantes : la 560 et la 650.

 

Les numéros des énigmes devraient donc correspondre à des événements ou à des confirmations utiles à la résolution ou à la compréhension des énigmes

 

Puisque nous sommes dans l’énigme marquant la naissance de la méga-astuce nous sommes donc en droit de nous poser deux questions

 

 

A-t’on déjà rencontré cette astuce auparavant ?

 

530 – Nous avions trouvé Bourges. 530 correspond à la distance entre Bourges et le premier lieu, soit Roncevaux ainsi qu’à la distance Bourges – Golfe Juan

530 = 530km mais -530 est aussi la date où Pythagore (l’un des sept sages) a créé son école de sagesse… ce qui n’est pas rien comme coïncidence.

 

[On peut toujours trouver ce genre de coïncidence]

 

 

780 – Nous trouvions la direction qui allait nous mener vers Roncevaux. Or nous avions vu que Roncevaux était caractérisé par la bataille ayant eu lieu mettant en scène Roland. Cette bataille a eu lieu en 778 soit un chiffre très proche de 780. De plus la distance Roncevaux - Poissons = 780 km.

[778 est différent de 780]

 

470 – A première vue rien d’intéressant pour l’instant.

 

580 – 580 km est la distance séparant Angers de Forbach, soit ce que l’on avait identifié comme clef de FA

 

600 – en 600  Brunehilde (instigatrice des chaussée Brunehaut – réhabilitation et agrandissement du réseau de voies romaines) s’exile en Bourgogne

 

 

 

[Bref, ici, la méga astuce tombe en panne. Le lien 530 est fini, le lien 470 ne fonctionne pas bien. Il faut faudrait faire appel à un nouvelle méga astuce. Or, ce lien étiquette d’énigme – événement pouvait être postulé dès B. Donc tout cela cafouille]

 

 

 

 

Énigme 560

 

 

Confirmations par les méga-astuces

 

La charade 470 nous disait que le huitième avait le goût du laurier (Victoire = V), ce qui correspond parfaitement à César et par conséquent à la voie romaine nommée chemin de César

[Des trucs de César, il y en a à la pelle en France. Ce lien reste faible]

 

 

Dans la charade 470, le huitième : V et le neuvième : A sont mis en parallèle. La 560 et la 650 fonctionnent ensemble.

[Encore un parallèle imagianire]

 

 

Le A par l’étonnement devait se traîner. On suppose donc qu’il devrait être avant le V.

Cela nous donne AV (salut romain). (si l’on pousse la recherche plus loin, l’énigme 420 était E, donc EVA et à l’envers AVE)

[Insensé]

 

AV = premières lettres d’AVrolles, AVrelot (bref l’endroit juste à côté de Saint Florentin ou César a planté sa tente.)

[Capillo]

 

On pourrait éventuellement voir le fait que le A par l’étonnement se traîne comme une allusion à Tonnerre.

Étonnement – Tonnerre = mm racine étymologique.

[Bof]

 

L’énigme 600 peut être interprétée comme une date : 600 correspond à l’arrivée de Brunehaut en Bourgogne (Saint Florentin et Tonnerre se trouvent en Bourgogne) et Brunehaut a rénové et agrandi le réseau de voies romaines.

 

[+ que capillo]

 

[Là aussi, cela cafouille]

 

 

 

 

 

Énigme 650

 

 

 

La méga-astuce en aide potentielle ?

 

L’énigme 420 à la rescousse. Dans l’énigme 420, nous avons découvert la mesure 1969.697 soit 650m. Cette mesure devait être calculée en hauteur. C’est aussi la première énigme où l’on voit apparaître « là ». A ce moment du jeu, celui-ci désigne Golfe Juan. Mais le point d’atterrissage de la flèche à 650 m d’altitude est bien à Dabo.

[Il n’y a pas de justification de cette référence 420]

 

 

En charade 470 : Par l’étonnement se traîne… Invite à penser que nous devrions aller plus vite…  Or la 420 nous invitait à nous hâter pour trouver la flèche d’Apollon.

[La méga astuce dit donc « se trainer » (ce qui soit dit en passant) correspond bien à l’attitude des sentinelles qui « attendent » et donc pas pas besoin de méga astuce. Owl constate que se trainer et le contraire d’aller vite. Soit]

 

 

Nous prenons donc 264km en lieu et place de 2.64.

 

A = par l’étonnement se traîne suggère que nous devions rallonger la distance pour obtenir 264km au lieu de 2.64km. (de plus par l'étonnement fait aussi penser à Tonnerre)

 

[Le lien entre aller lentement/vite et un multiplication de la distance est peu clair. Pourquoi le facteur 100 ?]

 

 

 

 

650 = peut-être pris comme la date de naissance de Sainte Pharaïlde. Celle-ci a accompli trois miracles (ce qui correspond au nombre de sentinelles), l’un des trois miracles est appelé le miracle des trois pains de pierre (ce que l’on peut rapprocher des trois pierres constituant les bornes Saint Martin)

[Capillo ++]

 

 

 

 

 

 

 

 

Énigme 520

 

 

 

 

 

Confirmation par la méga-astuce

 

En -520 – 530 : construction de la fontaine monumentale de l’Enneakrounos. Aussi appelée Fontaine Sud Est ou fontaine aux neuf bouches, fontaine au neuf bouches pouvant être rapprochée de nos fameux neuf gradins.

 

[Je ne comprend pas comment la méga astuce fonctionne. Avec 470, on  a U= nu quand il a une liaison]

 

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 14:23

Napoléon et l’arc peut faire penser à l’arc de triomphe (qui a le gout du laurier : 470). V de Venus non codé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arc_de_triomphe_de_l'%C3%89toile

Que serait alors prêter un arc ?

Une des victoires de Napoléon ?

Lamarque est gravé sur la 36ème colonne (pilier ouest).

 

Que peut on en tirer ?

- Que l’on est à Paris au moment où l’on prête l’arc à Apollon. Cela reste tout de même difficile à expliquer (un tel voyage dans le « alors »).

- qu’il faille exploiter ce qui est écrit sur l’arc de triomphe. Il n’en ressort rien d’évident.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives