Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 11:14

Il y a des clés de passage entre les énigmes et ici il y a une clef qui se cache. Il est généralement supposé que les 2 sont différentes. Si ce n’est pas le cas, il y a 2 possibilités, la clé 580-600 se cache ici ou bien c’est la clé 600-500 qui se cache.

 

580-600. On pense l’avoir trouvé la clé (A=0…). Je ne parviens pas à trouver une production de cette idée.

 

600-500. Il faudrait trouver cette clé pour pouvoir aborder 500. C’est bien la peine de le dire : C’est peu compatible avec le lien NNP = nef encalminée.

 

Donc Clef n’est pas clé.

Partager cet article
Repost0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 11:12

Le lien avec 580 est fort

Le codage A= 0… est exploité dans 600 (comme clé).

 

Mais le principe d’écriture à l’envers de 580 se retrouve dans l’écriture arabe et la fibule de Préneste. Ceci n’est pas une clé. Cela n’aide en rien la résolution de 600. Que peut-on en penser ?

-          C’est l’indication d’un « piège » ?

-          Revenir sur 580 avec 600

-          Prendre les choses à l’envers à partir de 600.

 

Le piège fait penser à l’aiguille de Préneste qui trahit. Mais cela n’aide en rien pour comprendre comment elle trahit. C’est donc inutile.

 

Le retour sur 580 serait de considérer cette énigme avec la notion de masse atomique, de pouce, de main gauche et de clesf qui se cache sur un navire noir perché.

La notion de masse atomique donne

BOURGES = Bore + Oxygène + Uranium + Roentgenium + Esteinium (+soufre) = 10,8 16 238 272 252.

CHERBOURG = Carbone + Hydrogène + Erbium + Bore + Oxygène + Roentgenium

DIEPPE = ne se code pas.

EPERNAY = Einsteinium + Phosphore + Erbium + Sodium + Yttrium

FORBACH = Fluor + Oxygène + Rubidium + Actinium + Hydrogène

GERARDMER = Germanium + Radium  = coïncé.

HERICOURT =Hydrogène + Erbium + Iode + Cobalt + Uranium = coïncé

ISSOIRE = Iode + Soufre + Soufre + Oxygène + Irridium + Einsteinium

JARNAC = ne se code pas

ANGERS = ne ce code pas

Tout cela n’est pas concluant. Il y a 5 villes qui se codent et 5 qui ne se codent pas (et encore, il y a toujours le problème du Es pour 3).

La notion de pouce ne donne rien.

La main gauche indique le centre = Bourges (encore !)

La clé SF n’est pas parlante dans le contexte de 580

Le navire noir perché dans le contexte de 580 pointe Cherbourg avec sa construction de sous-marin.

La clé F de fa dans le contexte de 580 pointe Héricourt

Tout cela ce sont des éléments déjà vus. Mais ce serait la justification de la réutilisation de 580 outre la clé. Cela me semble important. Avoir l’indication du « droit d’utilisation » d’une énigme antérieure.

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 11:10

Al-mar c’est une expression « française » d’origine arabe signifiant les maures et donc donnant un lien avec 470. En quoi 470 peut il être utilisé ici ?

 

Rappel de 470 :

Roncevaux , traité des Pyrénées, Durandal, amour, âme, Luxembourg, rocamadour, aube, Troyes angles droits, Aix, joyeuse,  + mon orfèvre, val de maurienne + perceval, excalibur, merlin, viviane.

 

En 600 : lettres, chiffres, éléments chimiques, théorie atomique, masse atomique, clesf, navire noir perché, cache, éternité, un faux.

 

Que peut-on relier ou exploiter ?

Amour, âme et éternité : bof.

Rocamadour : un faux (l’épée plantée à rocamadour est bien évidemment un faux).

Clé SF => Un roman d’héroïque Fantasy (les dames du lac…)

Navire noire perché : la barque des dames du lac.

Cache, éternité : Avalon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dame_du_Lac

 

 

Il apparaît donc 2 axes possibles. Les 2 utilisent la notion de « faux ».

 

-          470 c’est Rocamadour. Rien de plus pour 600.

-          470 est ambivalent on lit (roncevaux mais l’épée est durandal). Il faut le lire comme la référence au mythe d’Avalon. Le navire noir c’est une barque sur le lac de la dame.

 

Ceci n’est pas « bétonné ». Par contre, si c’est exact, cela lève une grande partie des incertitude sur 470.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 11:09

On a un lien ténu entre 600 et 530. Une certaine transcription de al-mar en arabe pourrait vouloir dire le passage c'est-à-dire l’ouverture.

C’est vraiment limite. Au-delà de ce lien, examinons les rapprochements éventuels entre les 2 énigmes.

530 : Bourges, œil, âme, coq, bec, centre, origine.

600 : lettres, chiffres, éléments chimiques, théorie atomique, masse atomique, clesf, navire noir perché, cache, éternité, un faux.

 

Les seuls éléments qui se rapprochent sont : éternité et âme. Le fait de se cacher. Ceci a déjà été examiné.

 

RAS.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 11:08

Clé de passage

A =0,…

RAS

Choses n’ayant pas servies

« Les ténèbres resplendissent »

Le visuel sert peu : Une « vision du big bang (création des éléments chimiques), la main gauche (explication faible)

 

Fausse piste.

Il semble que non

RAS

 

Redondance (= chose en double dont on aurait pu se passer).

Pas de redondance identifié

RAS

 

Choix arbitraire.

Pour écrire la phrase, il y avait d’autres choix de symbole chimique.

RAS

 

Ambiguïtés mineures.

 

Il faut remplacer des « e » par des « é ».

ð      Pas de « é » dans les symboles chimiques

 

Il faut transformer des majuscules en minuscules.

ð      C’est une énigme !

 

Il faut réordonner les « espaces » dans la phrase.

ð      C’est une énigme !

 

La présence en double de « C », « N » et « He » peut être surprenante.

ð      Elle est du à la présence des mots « cache » et « perché » qui nécessitent 2 « C + He ». Le N en double parait aussi normal  « un navire ». C’est une contrainte du codage.

 

Reste.

S-F.

Le cadre explicatif pour laisser tomber ce problème existe.

L’idée de rot13 « seul » ne fonctionne pas. Il y a l’idée d’une fonction qui est son propre inverse dans toutes les énigmes

Il y a aussi l’idée d’un décodage genre « almiseforu » et on a là une des permutations (S-F) plus éventuellement 3 autres (A-N, V-I, R-E). On pourrait en avoir d’autres avec les autres énigmes (Par exemple Bourges->Bourses entrainerait G->S).

Partager cet article
Repost0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 11:07

S –> F et un transcodage simple (rot13). Il est son propre inverse.

 

ENCALMINEE -> RAPNYZVARR

CLEF -> PYRS

CACHE -> PNPUR

NAVIRE->ANIVER

ETERNITE -> RGREAVGR

PENICHE -> CRAVPUR

NEF -> ARS

NOIR -> ABVE

BLANC -> OYNAP

LIMITE -> YVZVGR

SOUSMARIN -> FBHFZNEVA

AL-MAR -> NYZNE

Cela ne donne rien.

La « donnée » de rot13 est difficilement « la solution » de 500. En effet, une telle transformation fait partie de la palette « normale » d’un chercheur. En fait il peut même s’attendre à des transpositions plus complexes (genre almiseforu).

Donc rot13 n’est pas une piste « en soi ».

 

On peut remarquer que le fait d’être son propre inverse est en gros le thème du titre de 580 (on peut aussi tenter de « l’intuiter » de 780 avec ce « croisement miroir »).

Si l’on tire ce fil ténu, il y aurait là un principe : « chercher les transformations f qui sont leur propre inverse ». C'est-à-dire f o f = Id.

Où appliquer ce principe ?

B : décaler de 5 les énigmes !? Non, c’est plutôt le principe des couleurs complémentaires (opposées l’une de l’autre).

530 : « la vérité en vérité n’est pas affaire de devin » ?

780 : un « reflet miroir » ???

470 : il serait là le miroir ?

580 : sens du contresens…

600 : rot 13

500 : le passage par le Méga serait bien candidat du truc.

420 : une révolution ramène à son point de départ.

560 : et si les 2 traversées se faisait en sens inverse ?

Cette série de possibilités mérite que l’on s’arrête un peu non ?

 

En 530, énigme bien balisée, que serait f tel f o f = Id ?

Items de la charade ? NON

OUVERTURE ? une ouverture a 2 sens, c’est une entrée et une sortie. On peut avoir f = « passer par l’ouverture ». Cela marche à peu près avec l’œil (mais pas avec l’âme).

Visuel ? NON

« pour trouver mon tout, il suffit d’être sage » ? NON

« car la vérité en vérité ne sera pas affaire de devin » ? malgré l’auto référence, je ne déniche pas f là dedans. NON

Centre : Une symétrie centrale (comme pour l’œil)

Origine : en cas de changement d’origine, difficile d’avoir un f. NON

En conséquence, 530 dit « plus » que bourges, elle évoque aussi l’idée de symétrie centrale.

 

En 780, on a deux gugus qui se croisent. Ils sont en quelque sorte le reflet l’un de l’autre. L’un sera l’autre « plus tard ». Le croisement se faisant à l’ouverture, l’idée de symétrie centrale précédente se réapplique. Mais est-ce qu’ l’on peut en tirer quelque chose de plus ?

Je ne vois pas.

 

En 470, la visée « par l’ouverture » est encore cette histoire de symétrie centrale.

Finalement, 530, 780, 470 auraient le « même f ». C’est bien faible !

 

Cherchons 500.

Le rot 13 ne donne rien.

La perspective ne donne pas un tel f

Le code morse n’est pas f

Ut queant laxis : non

2424 et carignan : non

La spirale à quatre centre (mathématique) fonctionne par réitération mais elle ne présente pas de symétrie comme f. A moins que les quatre centres soient confondus et que l’on ait un seul point !

Le MEGA c’est un million de fois moins. Il y aurait l’idée de f = « multiplier par un million puis diviser par un million » (où l’inverse). Par exemple 560606 m seraient d’abord à diviser, on place ce point sur la droite, on fait un quart de tour, on trouve ce point sur la perspective, on mesure sur la perspective la distance et on re-multiplie. Cela ne donne pas tout à fait f o f =Id.   

 

Bref, l’idée ne fonctionne pas.

Partager cet article
Repost0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 11:06

Au final, le niveau de résolution de 600 parait très avancé.

On peut donc chercher à situer 600 parmi ce qui précède de façon à pallier les difficultés des résolutions antérieures.

 

600 : péniche, pont canal, sous marin, clef, main gauche …

 

530 :Bourges, œil, âme, ouverture… 

Une ouverture dans le sous-marin (écoutille, lance-torpille,…) ?

Bof

 

780 : Le croisement (une écluse, un éclusier)

Bof

 

470 : rocamadour, Luxembourg, val de Maurienne, Eternite, Aix la chapelle, Aube,…

A noter qu’en 470 on voit la lumière et qu’en 600, les ténèbres resplendissent. Le croisement des 2 pourraient circonscrire les possibilités du NNP : mais comment ?

Bof

 

580 : dix villes. C’est certain que Cherbourg a la cote comme ville où l’on construit des sous-marins.

 

Mais cela n’est pas très utile.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 11:02

Tout d’abord, la piste n’est pas « hyper nette ».

La phrase « la clef… » pourrait elle être une totale fausse piste ?

Si oui, est-il possible d’obtenir un autre décodage ? Cela me semble hautement improbable

Alors, il faudrait ne pas en tenir compte du tout. Mais si l’on enlève cette phrase, il ne reste plus grand-chose dans 600. On peut penser que cela rejoint 780 (qui ne fournit rien). Donc par série de 3, l’énigme du milieu ne fournit rien (ensuite ce sera 560). Là encore cela semble hautement improbable.

Donc la phrase n’est pas une totale fausse piste.

 

Par contre, il parait probable que

- La trahison de l’aiguille est celle de la fibule

- La fibule de preneste est un faux

- La main gauche soit un parjure.

 

J’en ai déjà déduit que la « vrai phrase » est du genre « LA CLEF SE CACHE SUR UN BATEAU (non navire) NOIR PERCHE ».

Partager cet article
Repost0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 11:01

Il est étrange que ce soit une main gauche.

Il faudrait tourner « à main gauche ». En rapprochant de la spirale de 580. Cela revient à aller vers le centre (=Bourges : encore !).

 

La clé se cache sur un navire noir perché

La clé se tient sur une main gauche levée.

Une main gauche levée : 4 mots, 18 lettres – e m gau l e

Un navire noir perché : 4 mots, 18 lettres – r noir p r

En quoi une main peut elle être un navire ?

 

Main levée : pour jurer (mais de la main droite)

Une « main levée » ????

La véritable clé serait dans la main droite ?

Dans quoi est la main ? De l’eau ou de l’air ?

Gauche = senestre. Rapprochement avec Preneste ? S ->PR et R=> «vide ».

 

Main gauche, la fibule est un faux. Il y a trahison. Cela pourrait être l’explication.

 

Elle montre le pouce (mais une main droite orientée dans l’autre sens montrerait aussi le pouce). Il ne faudra pas dévier d’un pouce en 560. Ceci tire encore un lien entre les 2 énigmes (NNP = nef encalminée).

Partager cet article
Repost0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 10:58

On peut supposer que ce mot « clef » est un truc nécessaire pour l’énigme, l’anagramme, le visuel. Il n‘y a rien à approfondir. Ce qui compte c’est le NNP.

 

Supposons que le mot « clef » compte tout de même.

 

Une clef de solfège. Cela cadre avec 580 et les notes de musique. Quel rapport avec un navire noir perché ?

Une clef d’instrument de musique. Cela cadre avec les instruments de 580 et la main gauche qui accorde. Quel rapport avec un navire noir perché ?

Une clef de lutte (Pas le contexte)

Une clef « outil » (anglaise, à mollette, à cliquet, plate…). Improbable. Les « dimensions » des clefs pourraient être le « truc » de la mesure.

http://www.terrot.org/doc_dossier_technique/doc_mickie_conversion_mesures.htm

Une clef à « remonter » (les jouets, les pendules). Il faudrait que 780 donne une piste de jeu d’enfant ou de mécanisme d’horloge. Quel rapport avec un navire noir perché ?

Une clef de voute ou d’arc. Cela cadre bien avec une spirale à quatre centre (ionique) et un édifice. Mais jusqu’à 600 rien ne guide sur cette piste.

Une clef de sinogramme : improbable

Une clef en informatique : improbable.

La clef des champs. Bof

La clef du champ de tir. Improbable.

Une clé de serrure. Improbable (malgré le visuel).

La clé inter énigme. Improbable

Une véritable clé (photo, peinture, sculpture,…). Elle serait sur navire noir perché. Improbable

Une véritable clef matérielle pour la chasse. Ceci est incompatible avec le principe de ce genre de chasse et les madits indiquant que l’on pouvait chercher dans son fauteuil.

Mot clé. RAS

La clé fée : http://fr.wikipedia.org/wiki/Clef_f%C3%A9e. RAS

 

Au final, l’idée de musique cadre avec 580 et 500 l’énigme d’avant et après. Mais

-          Il est possible que ce lien musical entre 580 et 500 ait une autre explication (la mesure par exemple) sans rapport avec 600

-          La clé de solfège et la clef d’instrument ne sont pas des spirales à quatre centres.

-          Aucune des deux n’a de rapport avec un navire noir perché.

-          580 et ses 10 villes n’éclaire en rien cette question dans 600.

En conséquence, cette idée ne peut pas être exploitée dans 600.

 

On peut imaginer que cet idée fonctionne en « triptyque » (580, 600, 500) comme il y aurait un « triptyque (530,780,470) lié au « changement de direction » ou à la chose importante de 780.

 

Certains (cf site de Zoe) voient « clé F ». Ceci revient à dire que le « s » disparaît totalement et qu’il est un indicateur pour mettre en valeur la double écriture du mot « clef ».  La clé serait « F ».

Cela expliquerait pourquoi la clé est « cachée ». Elle se cache de façon analogue au E dans ETERNITE.

F c’est Forbach ou FA soit Forbach Angers soit encore 50. Il y a une clef dans les armoiries d’Angers. Dans le contexte de 600, c’est aussi le fluor de masse atomique 19. Une clé de 19 pour la mesure ? Il y aurait donc des boulons à serrer…

Puisque l’on aurait trouvé la clef qui se cache, il est indispensable d’expliquer le navire noir perché sur lequel on aurait ce « F ».

-          une nef (la lettre f de nef). Bof

-          Pour Forbach : rien

-          Pour Forbach Angers : rien. C’est dommage, cela aurait fait une jolie ligne de calage pour 500.

-          Pour Fa : une note peut être perchée. Elle peut être « noire ». Mais laquelle serait qualifiable de navire ? Des croches liées styliseraient un bateau ? Faut il que la musique nous fasse chavirer ?

-          Pour une clé de 19 : rien.

-          un bief (si l’on a affaire à une péniche). Mais cela ne colle pas.

 

En définitive, cette clé « F » n’aboutit pas.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives