Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 09:55
Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 14:17

Il parait que « B donne l’ordre et rien que l’ordre » et que « B a été ajoutée, elle est facultative ».

 

Donc l’ordre est aussi donnée par « l’ensemble des autres énigmes » :530, 780, 470, 580, 600, 500, 420, 560, 650, 520.

 

Pour mémoire, l’ordre du livre est : 500- 530-780-600-B-420-520-650-470-560-580

Il y a aussi un troisième ordre : l’ordre « naturel »  croissant des chiffres.

 

Comment les énigmes (hormis B) indiquent elles l’ordre ?

 

530

On peut imaginer qu’une partie de 530 se réfère à l’ordre

1er B : 530 première lettre de Bourges

2-3 OU : 780 direction

4 s’inspire. 470 air des pyrénées.

5 en rage. 580 G = ? la forme générale des 10 villes.

6 E : se cache.? 600 la clef se cache.

7 dressé crache  son venin. 500 SAQC ?

 

780

4 et 7 => 470 ?

 

470

1 A gaité

2 blanc espace

3 R air : les pyrénées

4 O eau. Neptune (560), le navire (600)

5 N ronfle

6 C cent.

7 E nœud. La spirale à 4 centres ? => 500

8 V laurier. Les sentinelles, une victoire (mais ce serait alors 650 ou 470 et cela ne marche pas). Il faudrait que ce soit 560 : quel rapport avec Neptune ?

9 A étonnement.

10 U nu liaison. Ce serait la 520 ?

11 Inconnu : X. l’endroit où creuser. => la super solution

Bref,  la charade de 470 n’est pas très efficace pour « donner l’ordre ».

C’est pire encore avec l’histoire de « lumière » (comment en déduire 580 ?)

 

580

Là ce n’est probablement pas l’ordre des énigmes qui entre en ligne de compte. On a déjà 2 villes

BOURGES vaudra 1 : 530
CHERBOURG vaudra 2 : 650.
DIEPPE vaudra 3 :
EPERNAY vaudra 4 :
FORBACH vaudra 5 :
GERARDMER vaudra 6 :
HERICOURT vaudra 7 :
ISSOIRE vaudra 8 : 780 au sud de Bourges ?
JARNAC vaudra 9 :

ANGERS vaudra 0 : 580 ?

 

Bref. Il semble improbable de se passer de B

Partager cet article
Repost0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 10:51

Dans Télérama 3085, il y a une interview de Robert Muchembled à l’occasion de son livre « une histoire de la violence ».

 

C’est l’occasion de rappeler l’extraordinaire baisse multiséculaire de la violence privée dans nos sociétés. Ce fait va à l’encontre de la perception et des croyances médiatiques.

 

Ce constat qui vaut pour la violence privée est sans doute inexacte pour la violence publique. Les catastrophes que constituent les guerres mondiales ont portées celle-ci à un niveau exceptionnel.

 

Si je ressors mon vieux fond anarchiste, je constate que finalement la collectivité tue plus que les individus. Ai niveau français, il faudra des millénaires de meurtres privés pour atteindre le chiffre des « meurtres publics » du fait de « l’Etat ». Encore un paradoxe : cet « Etat » qui est sensé protégé est celui qui a fait le plus de victime !

Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 10:36
http://drgoulu.com/2009/03/07/pourquoi-comment-combien/

J'aime l'idée de "structurer les résultats de ma curiosité envahissnte".

Partager cet article
Repost0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 14:14

1 Données de départ.

On a 560606 mesures, 1969,697 mesures et 8000 mesures. Les 2 premiers chiffres sont frappants. Ils sont loin d’être ronds et possèdent une périodicité. Cela fait penser qu’il s’agit du résultat d’une division.

Max a pu construire cette fausse piste exprès, mais cela ne peut pas être une coïncidence. Cheminons sur cette idée.

2 Posons le problème

Dans tout ce qui suit, on est « à une puissance de dix près ».

On suppose qu’il y a 2 grandeurs G1 et G2 dans une unité « normale ».

La mesure vaut m dans cette unité normale.

G1/m = 5060606

G2/m = 1969,697

C’est la partie périodique qui nous intéresse : on a 2 nombres entiers, K1 et K2 tels que

K1 /m = 0,606060

K2 /m = 0,969696

Remarque : G1 = H1 x m + K1 et  G2 = H2 x m + K2/1000

3 Résolution

m = K1 / 0,606060 = 1,65 * K1

m = K2/0,969696

D’où K1/ K2 = 1/ (1,65 * 0,969696) = 0,625 = 5/8

K1 et K2 existent (c’est cela qui ne peut pas être une coïncidence). On a K1 =  5 k et K2 = 8k avec k entier.

m = 8,25 k. (on peut laisser tomber la virgule)

On remarque que 825 = 11 * 5 * 5 *3 .

Si k est multiple de 4 , le fait que m soit multiple de 25 « disparaît » car on est à une puissance de 10 près. Ces diviseurs ne sont donc pas pertinents.

Par contre, il est impossible de faire disparaître 11 et 3

4 Conclusion.

De façon synthétique, la conclusion de cette analyse est : m est un multiple de 33. (m = 33 t)

En conséquence 560606 => 18 500 000 * t « quelquechose ».

1969,697 => 65 000 * t « quelquechose ».

8000 => 264 000 * t « quelquechose ».

5 Options généralement admise.

On suppose que le « quelquechose » a trait à une distance. L’unité courante (SI) est le mètre.

Il reste alors à ajuster t. On a tendance à prendre t = 0,01 (mesure = 33 cm).

6 Points en suspens.

Le quelquechose est il vraiment une distance ? N’est ce pas prendre ses désirs pour la réalité ?

Le t est il assurément constant dans les mesures ? Peut on avoir t1, t2 et t3 différents ? Est-ce que les rapports entre eux sont des puissances de 10 ?

Si le quelquechose est une distance et t constant, le fait de prendre t =0,01 s’impose-t-il vraiment ?

7 Fausse piste.

Si « 33 » est une fausse piste, il a fallu que Max la crée de tout pièce.

Les grandeurs sont I1 et I2 et telles que

33* I1/m et 33 * I2/m  soient des « chiffres ronds » sans que m soit multiple de 33.

C’est que I1 et I2 sont approximativement le résultat d’une division pas 33 de chiffres « ronds » (J1 = 33 * I1 et J2 = 33 * I2). Est-ce que c’est compliqué à obtenir ? Sans doute pas à condition d’ajuster I1 et I2. Mais alors cet ajustement est une approximation et cela signifie que la série de chiffre significatif est fausse.

A Les chiffres significatifs.

On a beaucoup de chiffres dans 46.241.860ème fraction de jour sidéral.

On prend la bonne valeur du jour sidérale.

Mais pour trouver un chiffre rond, il faut prendre une approximation grossière de la vitesse de la lumière.

Cela ne pose pas de problème pour la localisation car la différence est minime.

Mais cela présente une grave incohérence.

Lorsque l’on donne le chiffre 45241860 avec autant de chiffre significatif, la vitesse de la lumière doit être utilisée avec toute la précision requise. Le résultat n’est pas rond.

On trouve 558,613286 km.

Comme cette précision est aberrante pour être utilisée sur la carte, il faut que cette suite de chiffre code quelquechose d’autre.

En utilisant la vraie valeur de la vitesse de la lumière, à partir de 559 km, on a la fraction 1/46209870.

En faisant le calcul 559 km + 300000 km/s + jour solaire on trouve 46241860. Max se serait alors contenté de recopier tous les chiffres significatif malgré l’incohérence manifeste. Si c’est le cas, il baisse dans mon estime. Pour quelqu’un qui se gargarise de logique, il ne peut ignorer à ce point des faits mathématiques. On peut remarquer que  1/46 millionnième suffit pour fournir une bonne approximation de 559.

De même avec 300000 km/s et le jour (pas sidéral), le résultat est de 560 km. Ce qui semble assez suffisant pour ce que l’on veut en faire.

B Déductions.

Les options possibles sont :

1 Max utilise les précisions de façon contradictoire (par légèreté). Ce n’est pas la peine de se prendre la tête avec ce sujet. Je ne peux admettre cela si je continue à chercher. 

2 Il faut faire le calcul avec la vitesse vraie de la lumière et le résultat doit être décodée. Cela peut poser problème car le résultat dépend du niveau de précision choisi pour le vitesse de la lumière (mais elle est définitivement fixée).

3 Il y a une incohérence voulue par max pour exprimer quelque chose sur les autres chiffres ronds (le coup du 33). Mais que veut-il dire ? Il dit dans 420 que le résultat est 559 « rond », mais que l’on doit utiliser un étalon approximatif ou que la série de chiffres données (42 millions) est approximative.

     a La signification peut être qu’il faut utiliser une étalon « faux » ailleurs et tant pis pour le résultat rond (les chiffres sont approximatifs). Ce n’est donc pas 33. C’est le panneau indicateur : « 33 est une fausse piste ».

     b La signification peut être que l’important est le résultat rond et que le mesure est approximative. C’est la piste pour « fixer la valeur du pied » à 33.

8 Qu’en conclure.

1 « Mesure = 33 cm » est une piste qui n’a pas du tout besoin de 780 (c’est d’une précision mathématique). A se demander si la notion de mesure existe en 780.

2 « mesure = 33 cm » pue la fausse piste (c’est ce qui sauvegarde le mieux la cohérence).

3 Une autre possibilité : tirer quelque chose de 558 613 286 (c’est ce qui peut rattraper la mesure à 33 cm).

Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 11:27

Je m’aperçois que je n’ai pas vraiment explicité le concept de piste, de fausse piste. En fait ce n’est pas si simple.

Tout d’abord, ce qui suit se réfère aux éléments explicatifs des énigmes. C'est-à-dire de tout le blabla qui cherche la solution en puisant dans les énigmes telles qu’elles sont. Aux énigmes, on ajoute les IS qui en sont une extension. Par contre les madits ne sont pas du tout de même nature. La maditologie n’est fait pas partie. Les méta discours, par exemple sur la psychologie de Max, sur ce qu’il a pu humainement faire, sont à la frontière.

Ce périmètre étant établi, je découpe ce corpus en 2 parties : ce qui est « dans la chasse » et ce qui est « hors de la chasse ». La première partie comprend tout ce qui a été pensée (ou sous-entendu) par Max. C’est tout son cadre logique. La seconde partie est ce que l’on peut appeler les « artefacts ». Wikipedia rappelle qu’il y a une ambiguïté sur le mot : http://fr.wikipedia.org/wiki/Artefact. Je me réfère à la notion de « parasites ». C’est loin d’être négligeable. C’est tout ce que l’on peut dire de passablement logique sur les énigmes. Max ayant choisit des concepts très polysémiques, les coïncidences sont très nombreuses. Mais ils ne les a sans doute pas toutes pensées.
L’existence et l’importance de ces artefacts impose justement une cohérence et une consolidation du contenu de la chasse. Si le contenu se contente de liens très ténus et approximatifs, il n’y a aucun moyen de faire la différence et la combinatoire explose rendant la solution impossible.

Le « hors chasse » étant décrit, il reste le « dans la chasse » ou le « calculé par Max ». Et là on trouve la notion de fausse piste (ou plus généralement de piège, la notion de piste renvoyant à l’idée d’une continuité et d’une succession d’étape). La division est donc entre la bonne piste qui conduit au spot et les pièges qui émaillent le parcours. Les deux respectent l’exigence de cohérence et de consolidation. Il est possible que le piège soit plus « tentant » que la bonne piste. Le piège sera signalé ou non. Le fait d’être piège fait que c’est un cul de sac où l’on reste encalminé.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 14:13

Après, B, 530, 780, 470 et 580, il apparaît des blocages et difficultés.

 

B est résolue à 99,x %

530 est résolue à 9x %. On pressent que 530 « ressert »

780 n’est pas résolue.

470 est résolue à 9x%.

580 semble résolu.

Mais on ne comprend pas la clé de passage 470-580

La liste des 10 villes de 580 reste un mystère

L’enchainement des énigmes ne se « comprends » pas.

 

Il y a donc un gros problème.

 

On peut se demander si une lecture trop restrictive de « l’ordre de B » n’est pas une fausse route. C’est pourquoi, il est légitime d’aborder une recherche transversale aux énigmes.

C’est ce que j’entame dans cette rubrique « Transverse » de la catégorie « chouette d’or ».

 

Le danger de cette démarche, c’est de mélanger les « chronologies » et de ne plus savoir quelle énigme est en cours de résolution.

Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 09:53
Un site qui m'a été utile et m'a appris des choses.

http://pagesperso-orange.fr/nvogel/Dossiers/PERSP_DES.htm
Partager cet article
Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 14:08
Le décodage de 580 fournit 10 villes. C'est considérable (on avait jusque là que 2 "lieux" en 4 éngimes !).

Avec ces 10 villes il y a a plein d'idées possibles.

Ces idées sont pour la suite. Il semble impossible de progresser dans 580.

Que dire alors de la résolution de 580 ?
On a l'impression qu'elle est bouclée.
Il y a 2 problèmes
- La clé de passage 470 - 580 est mystérieuse.
- Le visuel de 580 n'est que faiblement utilisé.


Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 09:50
Un site plaisant, sans doute trop ambitieux

http://www.kterre.org/chronologie/index.php
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives