Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 18:29

Et si "EUX" étaient des puits (de pétrole). Après tout, c'est le seul mot masculin qui fait l'affaire (lettre, statue, ville, pompe sont féminins).


Ce sont les oléoducs ou pipelines qui "alignent" les puits de pétrole.


Comment interpréter le doute ?
Le supplice ?
La règle de la partie cruelle ?


Franchement, je ne vois pas.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 18:27

Et si l'on n'avait pas affaire à un triangle de "eux"?


Les eux peuvent être sur la carte de France ou non.


Sur la carte, on pense aux 10 villes. Il est clair qu'elles ne sont pas alignées. Il y a 45 couples de villes, c'est à dire 45 "alignements".
Faudrait il trouver une projection sur un droite qui ne donne que 3 points ? Géométriquement, cela est impossible.
Par contre, on peut tenter de classer les villes en 3 sous ensembles. Quel critère prendre ?


Angers
Bourges
Cherbourg
Dieppe
Epernay
Forbach
Gérardmer
Héricourt
Issoire
Jarnac




Il y a les suites :
Angers, gérardmer, hericourt
Cherbourg, bourges
Dieppe, epernay


En dehors de la carte, que seraient ces "eux" ?
Les lettres "EUX". RAS
Les statues du pont de l'Alma. On ne peut faire autrement que de les situer sur la carte.
Les puits ou pompes à pétrole. RAS
Les planètes. RAS
Les éléments chimiques. RAS


Tout cela ne mène à rien

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 18:25

Partie cruelle ? (Et sa règle)




Une personne partie : Roland ? L'une des statues ? RAS
Une fête. RAS
Une tierce partie ? Mais il faut être seul. Une médiatrice ? Une partie cruelle : une rosse ?
Une manche ? La Manche ? RAS
Un match. RAS
Une rencontre ? RAS
Un jeu ? Donc un intervalle ? Donc une mesure ? Pourquoi cruelle ? RAS
Une portion ? Celle de l'écartelé par le supplice ? Cela peut soutenir l'idée du 1/4 de mesure.
Saoul,ivre ? RAS
Piece lyrique ? Celle de la Castafiore ? D'Assurancetourix ? Lien 600 ? Aller chercher les navires noirs perchés ? Le tableau périodique semble HS. La vanité = le trou ?
Les parties génitales ? RAS
Métier, profession. RAS
Intérêt, bénéfice ? De l'usure ? RAS
Association, clan, faction, groupe ? Un groupe qui oblige à être seul ? RAS




Bof bof

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 18:23

On est en 520. On "sait" qu'il trouver la "zone" (là, exceptionnellement, je me réfère à ce que Max en a dit). Il est logique que cette zone soit positionnée sur la carte de France. Il y a plusieurs manières d'indiquer un point sur la carte de France.
Je ne crois pas à l'utilisation d'un toponyme (la zone est dans la cambrousse -dame Nature-, difficile de trouver un toponyme assez précis) ni à des coordonnées (d'ailleurs, puisque l'on est seul, il n'y a pas besoin de se coordonner).


La phrase aux 2 intervalles fait penser à un triangle (même si cela n'est mathématiquement exact).
Il y a 3 lettres dans EUX
On peut voir la mauvaise herbe du visuel comme de l'ail à 3 angles.


On remarque que EUX se trouve dans "à RoncEvaUX" de 470.


Alignés dans RONCEVAUX, les intervalles entre EUX font "va +_". Est-ce trop facile ? On peut y lire une instruction d'aller. C'est simple en effet. Le fait que le lieu ne soit pas déterminé n'est pas un problème, pour 3 raisons :
Ainsi, il n'y a pas de fausse piste que pourrait donner " va Paris" par exemple.
Il était tout de même difficile d'insérer un lieu ou même une direction entre U et X.
En pratique, c'est le principe qu'il faut retenir. Quand il sont alignés, cela donnerait une simple instruction d'aller quelque part.


Dans "jeu" , J E et U sont alignés. On suppose que E et U sont les mêmes. J c'est " git" (l'endroit où git la chouette) donc la zone. Il sont alignés dans "jeu", cela rappelle le principe. OK


Donc, on s'intéresse à E, U et X de 470.


E c'est le noeud. On peut supposer que c'est celui (ou un de ceux) dont on a dénoué tous les fils. Cela peut être aussi celui du mouchoir, donc on se souvient.
Avec les éléments précédents, on a le zouave du pont de l'Alma (à la fois "idiot" et monument de "mémoire historique"). C'est aussi l'entité à la pelle en 520 et il est question de porter sa pelle : donc le chercheur est aussi le noeud. Au final, pour notre besoin E= Paris.


X c'est la zone.


Le U de 470 est appuyé par le lien charade-énigme.
On remarque que le "toujours nu quand il a une liaison" n'est pas vraiment exact (la liaison peut faire zu par exemple). Par ailleurs, on a dénoué tous les fils, donc il n'y a / aurait plus de liaison. Enfin le titre "la terre s'ouvre" évoque une faille. Il est donc bien question d'un "problème". Il porte sur la liaison phonétique. Dans la résolution de 650 on a notamment les 3 héros indiqués par "3 zéros". Le problème phonétique porte donc plus précisément sur le h aspiré (notion de pompe de 650).














A partir de Paris, on tombe perpendiculairement sur la ligne de sol. C'est cela montrer son respect pour Dame nature.
Cela donne U. On est vers Malesherbes. C'est confirmé d'une part par le visuel et d'autre part par la présence du h muet dans le mot.


Le doute demande une décision donc une mesure (idem 780).
Le supplice est l'écartèlement (être écarteler, c'est hésiter c'est à dire douter), cela peut faire une division par 2 ou par 4. Soit 1/2 ou 1/4 de mesure. Soit encore 37 cm ou 18,5 cm.
Donc on a un nombre de mesures.
Le "car" milite pour 1/4. De plus, il semble qu'il n'est pas question de prendre des demi mesures (les mots sont "forts").
Habituellement il y a un compas. Où est il ? Je ne le trouve pas. L'explication serait qu'il n'est pas nécessaire puisqu'il s'agit d'une fraction de mesure.


On Prend 1/4 de mesures le long de la ligne de sol : c'est X. Il y a encore 2 points possibles.
Après le mans. Pas de grande villes.
vers Wassy. On est dans la région du der (la der des der?)


Le triangle est rectangle en U : règle et respect => droit


Remarque : le "seul" interdit de prendre une médiatrice qui permettrait de multiples constructions (comme un triangle équilatéral par exemple).








La terre s’ouvre : Faible utilisation (faille)
Entre eux, il n'y aurait que deux intervalles s'ils étaient alignés : OK (triangle, lien avec 470)
Mais ce serait là un jeu bien trop facile ! OK (cf explication)
Maintenant que tu as dénoué tous les fils : OK (noeud E et pb avec la liaison de U)
Le doute est le dernier supplice qui te sera infligé : OK (écartèlement)
Car c'est la règle de cette partie cruelle : KO
Seul, tu dois trouver où porter ta pelle : OK (pas de coordonnées, pas de médiatrice, zouave à la pelle)
Montre ton respect pour Dame Nature : OK
Et, avant de t'éloigner, referme sa blessure : KO
visuel : OK (ail à 3 angles, Malesherbes)
Lien charade - énigme : U qui est toujours nu quand il a une liaison. OK
Clé de passage depuis 650 : le zouave. OK






L'ouverture, c'est 530. Cela peut appuyer le fait de se retrouver dans l'aube.
La règle, cela peut être le fait de tirer des droites. Bof
Ou plutôt le fait de prendre un angle droit,
On peut utiliser le lien 580 (mercuriale, U est le 10 éme, les 3 silhouettes) pour avoir la notion de chute.
Porter, c'est la portée et la notion de ligne de sol.
Refermer la blessure serait corriger la faille = le problème de liaison. Renouer les fils, refaire les liaisons. Un h aspiré ? Vers le mans, il y a la ligne droite des hunaudières. Bof. La logique de la construction est de fermer le triangle vers Paris. C'est l'hypoténuse, dont le h est muet.


Il y a l'homme politique Malesherbes. Il était aussi botaniste : bof


Un problème est que la donnée de la distance vient avant le fait de tomber sur la ligne de sol alors que l'on procède dans l'autre sens. Est-ce que le lien 580 permet de justifier cela ?


A ce stade, la solution n'est pas convaincante.

Partager cet article
Repost0
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 19:22

Dame nature est nue.


Peut on accrocher avec "toujours nu quand il a une liaison" ?


Quelles sont les liaisons de dame nature ?
Les cours d'eau ? Montrer du respect serait donc les suivre.
Comment interpréter l'éloignement et le fait de refermer sa blessure ?
La blessure serait elle un barrage ? Une écluse ?
Lorsqu'il y a de l'affluence, on n'est pas seul. Donc, il faut rester loin des affluents, aller à la source.
Ou à l'embouchure (l'embouchure c'est aussi le le bec de l'instrument donc l'emprunt a conduit à la ligne de sol).


Puisque l'on a dénoué tous les fils, il n'y a plus de liaison. Donc, il n'est plus toujours nu. Et dame nature ?




Le seul truc qui émerge, ce serait la notion d'aller à la source.
Cela se trouve grâce à l'idée suivante :
Pour lever le doute, il faut se référer à la source.




Comment insérer cela dans la résolution de l'énigme ?


Supplice de tantale ? Ta a le numéro 73.
Tonneau des Danaïdes.
La règle ?
La partie cruelle ? La Manche amère?
Seul= loin des affluents
Le respect de Dame nature=, suivre les cours d'eau
L'éloignement ?
Refermer les blessures ?


Eux ?
Les intervalles ?
Le dénouement des fils ?


La source de la seine est sur le plateau de Langres.




Dame est nature, c'est à dire pas cuite, elle est crue.

Partager cet article
Repost0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 18:19

Bien que cruelle, la partie peut être vue comme une tierce partie, c'est à dire une médiatrice. Avec sa règle, et le fait de devoir être seul, on trouve un point bien déterminé.
Puisqu'il n'y a qu'une partie cruelle, ce n'est pas la construction à partir du triangle du point de rencontre des médiatrices, mais la construction du point symétrique d'un autre à partir de la médiatrice.
La notion de symétrie est peut être à tirer d'un lien avec 580.


Le premier point pourrait être Paris.
Quel est la médiatrice ?
Il y a les droites déjà connues, dont la ligne de sol.
Il est improbable de devoir construire une nouvelle droite.
La construction est simple et robuste
Mais, tout cela n'est pour l'instant que de la spéculation. Peut on justifier cette construction ?


La terre s’ouvre : ligne de sol,
Entre eux, il n'y aurait que deux intervalles s'ils étaient alignés :
Mais ce serait là un jeu bien trop facile ! Lien 580
Maintenant que tu as dénoué tous les fils :
Le doute est le dernier supplice qui te sera infligé :
Car c'est la règle de cette partie cruelle : OK - la médiatrice
Seul, tu dois trouver où porter ta pelle : OK - la construction
Montre ton respect pour Dame Nature :
Et, avant de t'éloigner, referme sa blessure :
visuel : la construction fait passer pas loin de Malsherbes
Lien charade - énigme : U qui est toujours nu quand il a une liaison.
Clé de passage depuis 650 : le zouave. OK


Au final, cette démarche n'est pas justifiée.


Etant donné que cela n'aboutit pas, il faut retenir que le fait d'être seul indique qu'il n'y a pas de médiatrice.

Partager cet article
Repost0
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 18:17

De "eux", on retient les lettres.
On pense à 470.


Mais, la terre s'ouvre. On a donc une notion d'ouverture qui légitime d'aller puiser dans 530.
On y trouve le E et le U.
OU, c'est le chemin,
O, c'est l'eau
U, c'est "toujours nu quand il a une liaison"
On peut avoir une idée de source.
En effet, pour lever le doute (qui est un supplice), il faut se référer à la source.
Cette idée de source est appuyée par l'idée de cours d'eau. En effet Dame nature est nue. Or on doit appliquer "toujours nu quand il a une liaison". Il faut trouver les liaisons de dame nature : ce sont les cours d'eau.
Lorsqu'il y a de l'affluence, on n'est pas seul. Donc, il faut rester loin des affluents, aller à la source.


Donc le chemin "OU" serait une rivière ou un fleuve (sans doute la Seine) depuis un point O (sans doute l'embouchure) en direction de la source jusqu'à un point U.


E = aux limites de l'éternité + n'est qu'un noeud.
Cela peut faire le zouave du pont de l'Alma, donc Paris.
Cela pourrait être un cercle, mais difficile à caser.


X, c'est la zone.


Même s'il sont sur la Seine, EUX ne sont pas alignés.
Le jeu trop facile ?
Les fils dénoués : le noeud de 470. Le zouave donc Paris
Le doute : aller à la source
Seul : pas d'affluence, pas de construction avec une médiatrice.
Le respect de Dame Nature : suivre ces liens = cours d'eau
Refermer la blessure ?


Pas mal, mais insuffisant.
Comment trouver X ?

Partager cet article
Repost0
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 18:15

Ici, j'explore l'idée de construire un portée sur la carte de France. ("Porter ta pelle")


On a déjà la ligne de sol. La notion de terre (qui s'ouvre) peut y faire référence.


On a besoin d'une distance, on l'obtient comme suit :
Le doute demande une décision donc une mesure (idem 780).
Le supplice est l'écartèlement (être écarteler, c'est hésiter c'est à dire douter), cela peut faire une division par 2 ou par 4. Soit 1/2 ou 1/4 de mesure.
Le "car" milite pour 1/4. De plus, il semble qu'il n'est pas question de prendre des demi mesures (les mots sont "forts").
Donc on a 1/4 de mesure = 18,5 cm.


On peut donc tirer 4 droites parallèles à la ligne de sol avec cette distance.
Ligne de mi, si, ré et fa.
Comme le reste, la portée est "à l'envers".


Est ce qu'un élément incite à cette construction ?
Intervalle de musique = écart entre 2 notes.
Jeu musical
Les fils de la contrebasse
Toujours nu = n'ut ?
Réglé comme du papier à musique
Donc, on peut considérer qu'une telle démarche est étayée


Je ne vois pas de raison de prendre un autre clé que la clé de sol (ni ut ni fa).
Je ne vois pas de dièse.
Montrer son respect=être humble, c'est "mettre un bémol"
Soupir : RAS
Bécarre : RAS
Croche : RAS
Blanche, noire, ronde : RAS
Point d'orgue : RAS
Silence : RAS
Barre de mesure : RAS
Rappel, renvoi : RAS
Seul la notion de bémol peut intervenir


Donc, on va placer des notes (sans doute 3) sur la portée. On va les placer régulièrement, c'est à dire que la distance le long de la portée est égale.
Il faut les notes et au moins en avoir déjà 2.


Sol ut ion
Ou ré sol ut ion (à prendre pour ôter le doute). On a alors 3 notes. On prend ré et do dans la porté (en haut). Cela fait une sorte de V.
Que faire du ion ?


Recherche d'autres notes :
On a peut être "là"= où porter sa pelle
Si : pour le doute
La, fa, si. Bof


En traçant la portée, est ce que des points déjà trouvé sont "bien placés ?
Non, rien de remarquable.


Donc, ce serait ré, sol, do.


On a déjà des trucs pour le sol (le mans, st nicholas de port, le point vers Malsherbes du triangle de 650).
Il faudrait caler soit le ré soit le do.
Le parcours de ligne de ré donne :
Col du mont Cenis, St michel de maurienne, col de la croix de fer, domène, Grenoble, autrans, lans en vercors, St Marcelin, pont en royan, tain l'hermitage, st felicien, tournon sur Rhone, chambon sur lignon, st Juilien Chapteuil, solignac, le puy en velay, monistrol d'A, Saugues, barrage de grandval, viaduc de garabit, la truyere, chaudes aigues, pierrefort, mur de barrez, St Mamet la salvetat, latronquiere, gramat, Gourdon, Seyches, lauzun, Auros, villandraut,
Le parcours de la ligne de do donne :
Hourtin, st ciers, montendre, brossac, montmoreau, st yrieux la perche, Bugeat, la courtine, Eygurande, rochefort montagne, Royat, Clermont 'ferrand, pont de chgne, pont de dore, Thiers, noiretable, st germain laval, tarare, anse, trévoux, ambérieux en bugeay, chalamont, hauteville, mont salève, la roche sur foron, bonneville, paninges, frangy, cruseilles, cluses, Samoens, cirque du fer à cheval.
Normalement le bémol ne modifie pas la position, mais supposons que ce soit le cas, donc il faut un quart d'écartement au dessous.
On a le barrage de l'aigle sur la Dordogne, auzon, vienne, presque Jarnac, presque Issoire, lapalisse, matour, la cure,....




Au final, la construction ne marche pas.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 18:13

La terre s'ouvre. On a donc une notion d'ouverture qui légitime d'aller puiser dans 530.
E à la limite de l'éternité
U, une partie du ou qui cherche le chemin, donc, à mi chemin.
X, le croisement.


Idée 1
U est donc à mi chemin de E et de X.
Donc, X est sur le cercle de centre U et passant par E.
C'est assez cohérent avec l'idée de la cache qui est aussi à la limite de l'éternité.
On peut donc imaginer une construction.
L'ennui c'est que cela veut dire que U est sur la médiatrice. Or, on doit être seul, sans médiateur.


Idée 2
L'éternité, c'est l'idée du cercle, E est donc sur le cercle. U serait au centre. Mais justement, X n'est pas sur le cercle.
Bof


Idée 3
U est à mi chemin. L'autre, c'est O, c'est à dire de l'eau.
3a : O, U et Z seraient alignés avec U au milieu. Bof
3b : puisque O et U sont à mi-chemin, OU est la médiatrice de YZ, qui est probablement EX. Cela fixe clairement X, mais encore ce problème de médiateur.
3c : OU, c'est le chemin, il faut appliquer ce vecteur sur E pour trouver X.
3d : U est à mi chemin du fleuve depuis la source jusqu'à l'embouchure. Sans doute la Seine.


Idée 4
E, c'est l'éternité, le noeud.
On peut donc avoir l'idée du cercle, du zouave et de Paris.
Donc un cercle passant par Paris.
Cela est raisonnablement étayé.
Sauf que le centre de ce cercle est sur la médiatrice de n'importe quel corde.


Idée 5
U, c'est mi chemin et c'est "toujours nu quand il a une liaison"
Il est lié à O = eau.
Par ailleurs, on peut avoir une idée de source (dame nature nue)
Donc OU serait la seine de l'embouchure à la source.
Oeux. Bof
5a : on part du havre (O), on remonte la seine, on passe par Paris (E), puis la source (U), et il faut arriver à X. Sans doute pas très loin.
5b : on part du Havre (O), on remonte la Seine en direction de sa source (U), en chemin on passe par E(Paris) et il faut trouver X.
5c : la seine OU, c'est le chemin à appliquer à la solution 3c.

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 18:11

Le problème de liaison serait il une affaire de "e dans l'o"
On a "eux" et "ou" de 530.
Cela peut donner "oeux".


Boeuf, oeuf, coeur, choeur, soeur, manoeuvre, moeurs, oeuvre, noeud, voeux.


Il y a de l'idée.
Boeuf : RAS
Oeuf : l'origine, l'ouverture, celui de la poule du coq
Coeur : oui
Soeur : des énigmes jumelles ?
Manoeuvre : c'est Max qui s'y colle.
Moeurs : RAS
Oeuvre : celle de Max
Noeud : ceux que l'on a dénouer
Voeux : c'est le seul mot qui comporte toutes les lettres. L'idée d'un souhait ? La note Si (D) ? Ou tu voudras ?


Il y avait aussi "oeil" qui fait yeux.


Alors ?


Idée 1.
Ces liens appuient simplement l'idée d'utiliser 530 et 470 pour décoder OEUX. Sans doute que OU est le chemin.


Idée 2
Voeux.
Il le semble bien compliquer que tout cela serve à désigner la note "si" à placer sur une portée.
On fait un voeu lorsque l'on voit une étoile filante. Je ne vois pas comment appliquer cette idée.
Il y a aussi l'os du poulet (du coq) : furcula ou fourchette.
Les bonjours, bonne années.
Les ex voto.
RAS


Idée 3
Deux oeils.
A noter que oeil avec un s existe dans les mots composés (des pierres, un fenêtre, un trou dans un voile, un durillon entre les doigts de pied : RAS) et dans le sens de la typographie (comme les sentinelles de 650).
Le premier est à Bourges. Le second serait donc à Paris ?
Il faudrait l'autre oeil. On peut alors dessiner un visage genre la tête à toto. Où est la zone ?
Nez
Narine
Bouche (on est seul, on ne parle pas)
Oreille (RAS)
Joue (on ne tends pas vraiment l'autres joue)
Menton (on est humble on ne lève pas le menton)
Front (on baisse le front)
Cheveux (on se les a arracher)
Sourcils (on n'a pas vraiment de soucis)


C'est pile poil dans le nez. Il faut y aller au pif. Narine droite ou narine gauche ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives