Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 13:48

LA TERRE S'OUVRE

Entre eux, il n'y aurait que deux intervalles s'ils étaient alignés.

Mais ce serait là un jeu bien trop facile !

Maintenant que tu as dénoué tous les fils,

Le doute est le dernier supplice qui te sera infligé.

Car c'est la règle de cette partie cruelle :

Seul, tu dois trouver où porter ta pelle.

Montre ton respect pour Dame Nature,

Et, avant de t'éloigner, referme sa blessure.

 

Moyennant certaines hypothèse, on peut avoir « Meaux »  l’issue de 560.

 

Entre les « mots », il n’y aurait que deux intervalles s’ils étaient mis bout à bout. Mais ce serait là un jeu de mot trop facile !

 

deuzinterval

deux

ain

terre

val

 

3 mots X Y Z. qui forment un jeu de mot trop facile

Que sont ces mots ? Où les trouver ?

 

Meaux, mot, maux, Mo.

Maux – supplice

http://fr.wikipedia.org/wiki/Meaux

Surprise de Meaux

 

 

On a mEaUX. Les EUX sont séparés par « ma ». Et ?

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 13:47

Pourquoi pas une/la Manche ?

Partie = manche

Pelle = manche

Les fils/corde de la contrebasse sont sur la manche

 

Autre sens

Manche d’un vêtement

Manche = tuyau

Manche = quête (c’est la notre)

Manche : maladroit, crétin

 

Montrer son respect : baiser la manche ?

 

Le tuyau est-il percé ? (blessure – ouverture)

 

 

 

Cela donne Cherbourg et Dieppe

 

Idée 1 : ces 2 villes sont celles du triangle. Il en manque une.

Sauf que cela forme une (autre) paire de manche. C'est-à-dire quelquechose de tout à fait différent.

Quelle serait la 3ème ville ? (Paris – pelle n’est pas en 580). Bourges (seul) ? Gérardmer (retournemer) ?

 

 

 

 

Idée 2 : Avec la phrase qui suit (seul) et le doute : il faut ne retenir que l’une des 2 villes. Laquelle ? Comment trouver les 2 autres villes ?

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 13:46

« Entre » de « entre autres ». Le « autres » ici c’est « eux ». On n’en prendrait qu’un (X1 de X).

On peut avoir 2 intervalles si X1 est un triplet (alignés). X serait alors un ensemble de triplets. L’alignement s’applique aux point du triplet. On pense à des points déjà trouvés (les 10 villes par exemple). 

 

La première partie fournirait donc l’idée de l’ensemble de triplets (cela fait beaucoup !). C’est un enchevêtrement de lignes. Tout ça pour ça ?

 

De tout cela il faudrait tirer un positionnement sur la carte.

-       Sélections de points : lesquels

-       Distance d’écart (risque d’augmenter les points d’intersection)

 

RAS

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 13:45

Une construction géographico-musicale suppose la construction d’une « portée ». L’intervalle est supposé alors « harmonique ».

Si la portée est tracée sur la carte, on a affaire à 2 sons (2 notes) dont l’écart est différent de l’écartement de 2 lignes de la portée.

La Jalousie c’est un supplice lié au doute. C’est cohérent avec une « partie  cruelle » (quoique si elle est partie, ce n’est plus vraiment de la jalousie). La jalousie c’est un « volet » qui donne l’idée de parallèles cohérent avec l’idée de portée.  Plus loin, « où portée t’appelle » peut convenir.

Il est certain que la ligne de sol déjà trouvée fait partie de la portée (montre son respect = s’incliner comme la ligne de sol). Les autres lignes sont parallèles.

 

A priori, la portée n’a pas été trouvée jusqu’ici. Supposons d’abord que c’est le cas.

Les « eux » peuvent être 2 et il sont situés sur des lignes (ou milieux de ligne) dont l’écart diffèrent de l’écartement de 2 lignes de portée.

Que voudrait dire l’alignement ?

Qu’est-ce qui impose aux « eux » d’être dans le même temps (un accord), c’est à dire orthogonal à la portée ?

En fait l’alignement signifierait justement cette accord (à étayer). Alors, les 2 eux sont bien distant d’un écart de portée mais pas orthogonaux. A condition d’en avoir un, l’autre est sur un cercle.

 

La partie cruelle fait penser à la manche soit aux 2 villes Dieppe-Cherbourg. Cette ligne est grossièrement parallèle à la ligne de sol. Eloigner rappel Cherbourg de 560. Pour quelle note ?

 

 

 

 

On n’a pas la portée. Cette énigme permettrait (entre autre) de la positionner.

Do (C) : ras

Ré (D) : ras

Mi (E) : ras

Fa (F) : fa cile ?

Sol (G) : un octave est improbable

La (A) : là (un jeu bien trop facile). Ce n’est une ligne de la portée

Si (B) : le doute ? C’est la ligne suivante

La logique voudrait que la ligne de calage soit le « si ».

En poursuivant, le calage serait B=Si=Bourges = ouverture.

 

Et ensuite ?

On se retrouve dans le cas précédent sauf le « contexte ».

La distance ligne de sol –Bourges est celle qui séparent les 2 « eux ».

Si l’on connait les 2 eux (parmi une liste – les villes par exemple), cela permettrait d’en sélectionner 2. Pour quoi faire ?

Si l’on en connait aucun... Cela semble trop complexe

Si l’on en connait qu’un, on peut tracer un cercle. Il manque encore quelque chose pour trouver la zone.

On aurait EU-X où X est ce que l’on veut trouver. Que serait « EU » ?

Il y a S – eu – l. Encore S pour sud ?

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 13:45

Dans DEUX, il y a EUX.

Deux intervalles

 

On a un truc du genre « entre X, il n’y aurait que DX... »

 

Entre : à l’intérieur de limite

Quelles seraient les limites des X ?

Entre X et D ? Un seul intervalle. D et X  sont « automatiquement alignés ». C’est effectivement trop facile.

Il semble improbable que l’on ait D, X et Y.

Donc ce serait TROIS (QUATRE ou plus est improbable). A creuser

 

Entre : le verbe entrer ?

Est-ce que c’est « eux » qui entre ou est-ce que quelque chose entre dans « eux » ?

La notion d’entrée est cohérente avec la fermeture finale (notion d’ouverture).

Si « X » entre(nt), il n’y a que 2 (ou DX) intervalles. La  notion d’alignement s’ajoute au concept de « prendre en compte ». Donc on aurait un ensemble Z d’items, si ajoute X alors il n’y aurait que 2 intervalles. Cela suppose que Z + X se composent de 3 éléments (2 + 1 ou 1 + 2). A creuser

 

Si quelque chose (Y) entre dans « X », il n’y a que 2 (ou DX) intervalles. La lecture voudrait que Y soit un item et X. A creuser

 

« Entre » exprime aussi l’opposition (entre le bien le mal). Lecture non pertinente.

 

« Entre » de « entre autres ». Le « autres » ici c’est « eux ». On en prendrait qu’un (X1 de X).

On peut avoir 2 intervalles si X1 est un segment. X serait alors un ensemble de segments. L’alignement est anecdotique. On pense à des points déjà trouver (les 10 villes par exemple).  La première partie fournirait donc l’idée de l’ensemble des paires de points (cela fait beaucoup !)

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 13:44
 EUX : et si c'était les 3 lettres ? On pense à 470 (« dénouer ») 
   
 X (11 - SS) serait alors la zone (l'inconnu) 
   
 E (7 - énigme 420) : n'est qu'un noeud ? Référence au mouchoir à l'épitaphe donc à la tombe (qui viendrait alors de 560) 
   
 U (10 – énigme 520) : « toujours nu quand il a une liaison ». Dans le contexte de 520, le fil électrique ferait bien l'affaire. 
   
 En toute logique, cela reste un problème géométrique (sur la carte).  
 E, U et X ne sont pas alignés. On va supposer que EX et UX sont équidistants (une lecture « pointue » de la phrase). X serait donc sur la médiatrice de E et U. 
   
 Il pourrait y avoir plusieurs E (3 ?). Donc X serait déterminé. 
 Alors, toute la suite de l'énigme sert pour déterminer le (ou les) U. 
 => Improbable 
   
   
 Autant E semble localisable (par 560), autant « U » est ambigu. Un fil, cela serpente ! 
 Ce serait le réseau électrique français (le visuel symboliserait le maillage) ? Les centrales ? 
 L'opposé de « dame nature » c'est Male ville. L'opposé de malville ? Le symétrique par rapport au centre = Bourges ? 
 Le doute est le sel de l'esprit (alain) – sodium 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 13:43

Supposons que  « eux » = X entre(nt) dans quelque chose (Z).

La notion d’entrée est cohérente avec la fermeture finale (notion d’ouverture).

Si « X » entre(nt), il n’y a que 2 intervalles. La  notion d’alignement s’ajoute au concept de « prendre en compte ».

Donc on aurait un ensemble d’items Z, si on y ajoute X alors il n’y aurait que 2 intervalles. Cela suppose que Z + X se composent de 3 éléments (2 + 1 ou 1 + 2).

 

La différence par rapport à l’interprétation standard est que « eux » n’est paradoxalement qu’une seule chose qui « entre ».

C’est cohérent avec le mot « seul » qui suit.

 

Maintenant que tu as dénoué tous les fils,

Le doute est le dernier supplice qui te sera infligé.

Car c'est la règle de cette partie cruelle :

Seul, tu dois trouver où porter ta pelle.

Montre ton respect pour Dame Nature,

Et, avant de t'éloigner, referme sa blessure

 

En suivant cette logique, Z est à relier à « Dame Nature ». Les 2 items de Z pourraient donc être « Dame » et « Nature ».

X peut s’y ajouter. C’est donc un mot. Lequel ? (paris, périphérique ?)

Que faire de cette triade de mots ?

Dame a 4 lettres, nature 6, cela fait déjà 10 lettres. Difficile d’y coller une anagramme (paris). La recherche ne donne rien de concluant.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 13:42

Si eux= les champs de bataille (de la campagne de France).

 

LA TERRE S'OUVRE

Entre eux, il n'y aurait que deux intervalles s'ils étaient alignés.

Mais ce serait là un jeu bien trop facile !

Maintenant que tu as dénoué tous les fils,

Le doute est le dernier supplice qui te sera infligé.

Car c'est la règle de cette partie cruelle :

Seul, tu dois trouver où porter ta pelle.

Montre ton respect pour Dame Nature,

Et, avant de t'éloigner, referme sa blessure.

 

L’espace est assez large.

Il faudrait ne retenir que 3 batailles ?

 

Un espace temporel ?

 

Napoléon n’apparait qu’en 420.

Quel jeu ? Quel doute ?

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 13:41

Le doute est le sel de l’esprit

 

Du sel sur des plaies, sacré supplice !

L’esprit du mort ?

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 13:40

Les mots de l’imprimerie

 

Revue

Sentinelle

 

Introduction/éditorial : 530 (l’ouverture) 

La une : 530 (la première énigme : le gros titre = ETERNITE)

Sommaire : 530 a une résolution « sommaire »

Lettre capitale

 

L’ours (des Pyrénées – 470)

Une légende (Roland – 470)

Une police de caractère (police d’assurance  = S Lampion et 470)

 

Une table des matières (Mendeleïev : 600)

Un index (de 600)

Périodique (600,420)

Marque d’imprimeur : marque de ses serres (presse) donc 420

Format grand ou petit aigle (420)

 

Une page de garde : 650

Des titres (honneurs - fastes) : 650

Des articles : est-on à l’article de la mort en 650 ?

Tout cela pour une rubrique nécrologique ?

 

 

Offset

Bon à tirer

Papier glacé

 

Editeur

Imprimeur

Rédacteur

Pigiste

Photo

Illustration

Mise en page

Feuille

Jeu de caractères

 

Partager cet article
Repost0

PrÉSentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives