Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 13:47

Il est question en ce moment lors d'un sommet européen de se donner un objectif en terme d'énergie renouvelable. Ce serait 20% pour 2020. J'ai cherché à comprendre ce qui était inclus dans les énergies renouvelables. L'article du monde semble indiquer que l'énergie hydraulique est excluse.

C'est pronfondément étrange.

En effet, même si les barrages ne sont pas la panacée, je vois mal ce qui permet de "sortir" l'energie hydraulique de la catégorie "renouvelable".

Ensuite, l'energie hydraulique est actuellement l'énergie renouvelable la plus importante et de loin. Elle représente de l'ordre de 5 fois toutes les autres réunies.

En conséquence, la compréhension de ce que représente cet "objectif" nécessite absoluement de préciser cela. Il est clair qu'en excluant l'energie hydrualique, cet objectif est parfaitement irréaliste.

Enfin, pour comprendre l'opposition franco allemande à ce sujet, c'est important. Si j'en crois les chiffres dont je dispose, en 2004 l'Allemagne avait 1,7% d'energie renouvelable et la France 4,5%. La réticence française se comprend mal. Par contre, en excluant l'hydraulique, l'Allemagne a 0,8% et la France 0,45%. Sans compter que l'Allemagne est en avance pour la technologie des éoliennes. On comprend alors mieux l'antagonisme. 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 17:30

Extrait du site du monde d'ajourd'hui : " Le nombre de personnes tuées a diminué de 11,6 %, passant de 5 318 morts en 2005 à 4 703 en 2006. Ces résultats s'expliquent essentiellement par la politique d'installation des radars automatiques."

Cela fait "tilt" dans ma tête. Il me semblait bien que l'an passé, il y avait eu moins de 5000 morts.

En faisant une recherche, je rouve par exemple :

"Le 6 juin dernier, le ministère de l'équipement a publié un bilan synthétique de la sécurité routière en 2005. L'année 2005 a été marquée par le décès de 4 975 personnes sur les routes françaises, soit une baisse de 4,9% par rapport à 2004. Si le nombre de tués de 18 à 24 ans a diminué de 6,9%, les 15-17 ans ont été au contraire plus touchés (+12,6%). Les motards restent la catégorie la plus surexposée au risque routier. Alors qu'ils ne représentent que 0,8% du trafic, ils constituent 16,8% (...) "

Alors ???

Je vois là une illustration d'un fait qui me semble assez répandu : les informations qui nous sont présentées sont erronées.

 

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2006 4 21 /12 /décembre /2006 16:05

Je ne connais pas grand chose à "l'affaire agnelet". En fait elle m'intéresse peu.

Ce qui me frappe c'est que de façon globale, la présentation faite par la presse de cette affaire peut se résumer ainsi : "agnelet est coupable, il va enfin payer". A aucun moment, je n'ai lu des éléments qui appuyait cela. Et puis, voilà le verdict.

Je ne peux que supposer que les jurés connaissent beaucoup à l'affaire. Et que leur choix est fondé. Il est étonnant (et quelquepart réconfortant) de constater que malgré le traitement médiatique qui disait "coupable", les jurés aient fait le choix inverse.

Quant aux média. Cette affaire leur pose des questions :

- Pourquoi avoir choisi un traitement médiatique important pour une affaire genre "fait divers", ancienne et confuse qui intéresse peu de monde ?

- Pourquoi avoir opter pour la culpabilité ?

- Pourquoi ne pas avoir mené une enquête parallèle puisqu'ils jugeaient l'affaire importante ?

Heureusement pour Agnelet, celui-ci avait les moyens d'une défense "de fer". On peut toujours imaginer ce qui se serait produit dans si l'accusé que les médias désignaient coupables étaient "tout un chacun".

Vous avez dit déontologie ?

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2006 4 19 /10 /octobre /2006 14:53

Il était question il y a quelques temps de « l’éloge de la lenteur ». J’étais assez en phase avec cette idée. Je me suis surpris à voir une mise en pratique de cette lenteur dans des occasions inattendues. Au final, je suis plus réservé sur cette éloge.

Prenons l’exemple des appareils photos numériques. Parmi leur mille avantages, ils présentent un inconvénient de taille (sauf peut être pour les hauts de gamme), c’est leur délai de réaction. C’est vrai pour la prise de photo : tiens le coureur est déjà passé ! C’est vrai aussi pour le temps de réinitialisation. Etonnant non ? Ce petit bijou technologique serait il le cheval de Troyes des apôtres de la lenteur ?


Autre exemple. J’ai acquis récemment un décodeur TNT. Là encore, ces fonctions marchent bien. Mais le zapping entre les chaînes est déroutant. Le présentateur télé continue de parler quelques secondes avant de se figer pour enfin laisser place au dessin animé. Et inversement. Cette lenteur là n’est pas sans avantage : fini le zapping brutale, place au changement de chaîne !


Troisième exemple : windows et l’accès internet. Alors qu’il fallait tout au plus une dizaine de secondes pour accéder à la météo sur minitel (payante), il faut maintenant une bonne dizaine de minutes pour voir la météo sur internet à partir d’une ordinateur éteint (mais c’est gratuit). 


Enfin dernier exemple, mon entreprise a emménagé dans un nouveau bâtiment. Il se trouve que les ascenseurs y pratiquent l’art de la lenteur. Pas tellement entre les étages, mais pour s’ouvrir et se fermer.


Alors, y a-t-il complot ? Les papy boomer s (qui sont les vrais maîtres de nos destins) se ménagent ils leur avenir ?

La baisse de la vitesse sur les routes en est elle aussi un élément ?

 

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 13:42

Une fois n'est pas coutume, voici une réaction à chaud.
J'ai entendu ce matin à la radio parler de voiture propre. France inter a été aimable de préciser qu'ils s'agissait de voitures roulant au bio étahanol : un malange contenant 85 % d'éthanol. Cet éthanol étant d'origine végétale.

Je suis toujours stupéfié de voir comment les "médias" (et les pouvoirs) peuvent employer des expressions parfaitement ... impropres !

Sans précision, il est en effet difficile de deviner que cette expression désigne des voitures fonctionnant au bio éthanol. 
Dans l'autre sens une voiture au bio éthanol ne saurait être qualifiée de "propre" dans son "essence". En définitive le fait d'accoler les 2 mots dans "voiture propre" génère une nouvelle définition pour l'adjectif "propre". A savoir : "qui brûle du bio éthanol".

Il est navrant de voir que comment ce sujet est (mal) traité. Il s'agit d'enjeux énergétiques et écologiques. Cela mériteraient une précision du vocabulaire, le rappel de contraintes physiques (et oui cela existe encore !) et un débat sur un choix politique. 
On a sans doute le débat politique que l'on mérite. 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives