Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 15:59

Si Apollon est Appolo, on est plutôt dans la Lune.

Le nom du module lunaire d’Apollo 11 est « eagle ». En 1969, il y a :

Appolo 9 (3/3/69)

Apollo 10 (18/5/69)

Apollo 11 (16/7/69) : mer de la tranquilité

Apollo 12 (14/11/69- 24/11/69) : océan des tempêtes

Cela ne colle pas avec 0,697. Une révolution pour l’humanité ? Apollo 13 s’est il cassé le bec ? 11/04/70 – 17/04/70. CENT jours plus tôt c’est 01/01/70-07/01/70.

 

Supposons que « là », ce soit sur la Lune. Il y a alors 2 possibilités pour la flèche. Elle reste sur la lune ou bien elle vient sur Terre.

Dans le premier cas, une carte lunaire s’impose.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mare_Tranquillitatis 8 degrés 30 N - 31 degrés 24 E.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tycho_(crat%C3%A8re) 43 degrés 18 S – 11 degré 12 O

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_sommets_et_montagnes_de_la_Lune

Alpes : 46d04 N – 0d8 O. Pyrénées : 15d6 S – 41d2 E. La Hire : 27d8 N 25d5 O

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9l%C3%A9nographie

Le fait de compte 1969,697 mesures pour Apollon consiste à effectuer ce transit via la Lune.  Recherche de parcours. Là = mer de la tranquillité où bien les alpes (transposer golfe Juan sur la Lune), la flèche parcourt 580 km ou environ 6 fois plus (si c’est le jour sidéral lunaire). Il faudrait fixer l’arrivée par l’altitude (la topographie lunaire est très lacunaire). Il reste à ramener ce point « sur Terre ». Si l’on fait tout cela, c’est que le trajet n’est pas le même sur Terre (à partir de Golfe Juan). Il y a 2 possibilités : transposer les coordonnées (longitude, latitude) ou bien un « point de repère ». Cette dernière possibilité ne semble pas très opérationnelle. Donc il s’agit d’utiliser les cordonnées. Mais alors, il est possible que le point de départ sur la lune soit celle de Vallauris (43d34 N, 7d03 E). Finalement, le fait de passer par la Lune est un ajustement d’échelle (rapport des rayons de la Terre et de a Lune).

Tout cela est bien compliqué. Pour le justifier, il faut trouver l’interprétation de « alors, prête un arc à Apollon, de là il comptera 1969,697 mesures vers le Zénith ». Plus précisément, qu’est-ce que cet arc, pourquoi les « 0,697 » et pourquoi le mot « mesure » (1969 renvoie à Apollo 11 et le zénith le haut du ciel et donc la direction de la lune). Sans ces explications, cette démarche n’est pas valable.

 

Dans le second cas, la distance Terre Lune s’impose = 384000 km. A la vitesse de la lumière, cela fait 1,28 s. Cela impose un jour sidéral de 59 189 580 s soit 685 j (de l’ordre de l’année martienne). Même si la Lune tourne sur elle en 27 jours et quelque, cela ne coïncide pas.

 

 

Dans 2001 odyssée de l’espace, le monolithe est sur la Lune. http://fr.wikipedia.org/wiki/2001_:_l%27odyss%C3%A9e_de_l%27espace. Il se situe comme anomalie magnétique de Tycho. A  noter qu’il y a ensuite Bowman (bow = arc).

 

Il y aussi Jule Vernes (mappa selenographica). Dans le roman, le projectile rate la Lune (4500 lieux - 2833 milles). Cette axe ne semble pas ouvrir de piste.

http://www.britannica.com/EBchecked/topic/363588/Mappa-Selenographica

 

 

 

Bref avec 420, Pierrot n’est pas mon ami.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 15:58

Apollon.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apollon_(homonymie)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo

 

Il semble que l’on ne puisse retenir que 3 idées

-          L’astéroïde Apollon

-          Le dieu

-          Le programme Apollo.

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 15:57

Le jour sidéral : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_sid%C3%A9ral

C’est un concept qui souffre peu d’ambiguïté. Cela dépend de la planète considérée.

 

Je ne parviens pas à trouver des « jeux de mots » ou des analogies qui entrainerait sur une autre voie (sidérant ? nuit sidérale ?).

 

Pourquoi serait-ce le jour sidéral « terrestre » ? Rien ne l’oblige. Par contre, nous somme bien « dans le système solaire » et il s’agit d’une planète. Examinons le cas général.

Soit R la durée de révolution d’une planète et J la durée du jour. Alors pendant R la planète voie R/J jours. Cela corresponds à n tours, avec n = R/J +1 = (R+J)/J (sauf pour Vénus  et Uranus qui tourne à l’envers). Le jour sidéral c’est approximativement  Js= R/n = RJ/(R + J) 

Terre R = 365,25 j (365 dans la chasse), J = 1j alors Js = 0,997 j = 86164 s

Wikipédia fournit les jours sidéraux.

Mercure R = 88j, Js = 58,6 j, 

Vénus R = 225j, Js = -243 j 

Mars R = 687 j (687 dans la chasse), Js= 1,026j

Les autres planètes ont R grand et J petit, l’écart entre J et Js et négligeable

Jupiter R = 4335 j  (4330 dans la chasse) , Js = 0,4135 j

Saturne R = 10757 j (10752 dans la chasse) , Js = 0,444 j

Uranus R = 30708,j (30667 dans la chasse) , Js = -0,718 j

Neptune R = 60224j (60140 dans la chasse), Js = 0,671 j

Pluton R = 90613 j (90677 dans la chasse), Js = 6,387 j.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/(1862)_Apollon

L’astéroïde Apollon :  R = 651 j, Js = 0,127 j.

 

En la matière, la précision des valeurs évolue au fil du temps. SI Apollon était connu en 1990, il n’est pas certain que son jour sidéral soit bien connu. Même pour les planètes (les géantes gazeuses notamment), l’incertitude est significative.

Il parait improbable que les valeurs des géantes gazeuses (même Neptune) soit à retenir.

Il n’est pas justifié de retenir Mercure (même si R est inférieur à CENT jours) ou Vénus.

On ne peut pas exclure celle de Mars (Napoléon, la guerre, le dieu de la guerre).

On ne peut pas exclure celle de l’astéroïde Apollon

Il est probable que ce soit celle de la Terre.

Enfin l’idée « du tour en plus » est aussi possible. Il y a aussi l’idée du « tour qui fait revenir dans la même direction ».

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 15:55

Le décodage donne 7 planètes « extérieures ».

Il n’y a ni Mercure, ni Vénus ni la Lune (ni le Soleil).

Va pour le soleil qui est largement à part.

Va pour Mercure qui présente la même initiale que Mars.

Va pour la Lune qui est un satellite et non une planète.

Pourquoi Vénus n’a pas été utilisé alors qu’il y a un V dans le texte ?

J’envisage 3 possibilités

- Vénus en exergue

- Ce sont toutes des planètes extérieures

- Besoin de 7 planètes uniquement

 

Cas 1 : Vénus.

Il semble improbable que ce soit les significations secondaires qui comptent.

Vénus, déesse de l’amour. Que viendrait-elle faire avec Apollon ?

Vénus a une période de révolution de 224,7 jours (donc 225) et un jour solaire de -243 jours. Cela donne un temps de trajet de la flèche un peu plus long mais encore inférieur à la seconde.

Il ne ressort rien de notable de cette hypothèse.

Cas 2 : planètes extérieures.

La Terre en fait partie, ce découpage est limite.

Pas de révolution intérieure ?

RAS

Cas 3 : 7 planètes.

Il importe de souligner qu’il ne s’agit pas des 7 corps célestes mobiles visibles à l’œil nu (Lune, Soleil, Mercure et Venus contre Pluton, Uranus, Neptune et la Terre). La transposition de l’un à l’autre n’est pas de mise.

On peut penser à 4/7 de 780, aux 7 « couleurs de l’arc en ciel » de B, aux 7 items de 530, aux « 7 notes de musique de 580 et 500.

A noter que B utilise « 7 couleurs » pour « 10 énigmes ». 580 utilise 7 notes pour coder 10 chiffres.

530 : On peut relier la charade :

B1 : Saturne

O2 :

U3 :

R4 :Terre

G5 : Mars

E6 : Pluton.

S7 : Jupiter

Ce classement des planètes n’est pas très solide. Il ne donne rien tel quel. En utilisant les périodes, on a une longue succession de chiffres.

Il y a aussi 7 voyelles. Un rattachement aux planètes semble illusoire.

En définitive, le non codage de V semble arbitraire. Comme le on codage de NT.

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 15:54

C'E-10752-365 LA Q-30667-E L'AIGLE

I-687-90677-RI-687-A LA

687-ARQ-30667-E DE 10752-E-10752 10752-ERRE-10752

DA-60140-10752 LE 10752-ABLE,

CENT 4330-O-30667-R-10752 AVA-60140-365 DE 10752-E

CA-10752-10752-ER LE BEC

E-365 Y LAI-10752-10752-ER 10752-E-10752

90677-L-30667-687-E-10752.

Les 13 lettres présentes sont : A, B,C, D, E, I, L, N, O, Q, R, T, Y. (toutes les voyelles).

Il manque 13 lettres : F, G, H, J, K, M, P, S, U, V, W, X, Z.

N et T sont présents dans CENT alors qu’elles devraient être codées. Pourquoi ?

8 lettres sont absentes du texte décodé : FGHKVWXZ. RAS

 

N et T c’est Neptune et Terre. Neptune, on la retrouve ensuite. Cela pourrait être un indice comme quoi 420 « se passe sur Terre ».

La distance Neptune Terre n’est pas une constance sur laquelle s’appuyer

 

N et T c’st 30667 – 385. CE 30667 385 = CE 30 667 385.

CE Dieppe Angers Forbach Forbach Gerardmer Dieppe Héricourt Forbach.

 

Rien de notable.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 15:19

Entamons le dégrossisage de 420.


C'E-10752-365 LA Q-30667-E L'AIGLE

I-687-90677-RI-687-A LA

687-ARQ-30667-E DE 10752-E-10752 10752-ERRE-10752

DA-60140-10752 LE 10752-ABLE,

CENT 4330-O-30667-R-10752 AVA-60140-365 DE 10752-E

CA-10752-10752-ER LE BEC

E-365 Y LAI-10752-10752-ER 10752-E-10752

90677-L-30667-687-E-10752.

Les 13 lettres présentes sont : A, B,C, D, E, I, L, N, O, Q, R, T, Y.

Il manque 13 lettres : F, G, H, J, K, M, P, S, U, V, W, X, Z

On remarque les répétitions des nombres (7). On peut supposer qu’il faut les remplacer par une lettre. A cause du Q, 30667 = U s’impose.

C'E-10752-365 LA QUE L'AIGLE

I-687-90677-RI-687-A LA

687-ARQUE DE 10752-E-10752 10752-ERRE-10752

DA-60140-10752 LE 10752-ABLE,

CENT 4330-OUR-10752 AVA-60140-365 DE 10752-E

CA-10752-10752-ER LE BEC

E-365 Y LAI-10752-10752-ER 10752-E-10752

90677-LU-687-E-10752.

Alors 10752 = S et 365 = T vont de soi (pas vraiment obligatoire mais presque)

C'EST LA QUE L'AIGLE

I-687-90677-RI-687-A LA

687-ARQUE DE SES SERRES

DA-60140-S LE SABLE,

CENT 4330-OURS AVA-60140-T DE SE

CASSER LE BEC

ET Y LAISSER SES

90677-LU-687-ES.

On voit « DANS » et AVANT, cela donne 60140 = N

C'EST LA QUE L'AIGLE

I-687-90677-RI-687-A LA

687-ARQUE DE SES SERRES

DANS LE SABLE,

CENT 4330-OURS AVANT DE SE

CASSER LE BEC

ET Y LAISSER SES

90677-LU-687-ES.

Il vient 4330 = J, 687 = M et 90677 = P

Le décodage est « simple ». Il n’a pas besoin du concept de « révolution » !

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 15:16

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carignan_(Ardennes)

 

Yvois, Jean l’aveugle  : l’œil de 530 ?

Epo = cheval (rosse de 780 ?)

 

http://chay08.free.fr/

http://chay08.free.fr/publications/numero1.pdf

Un cœur dans l’armoirie : mais en 1824.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 15:15

500 - La mesure pourrait-elle être de 0,436 dans cette énigme?... (1823) - ® - 2ffr50 - 06-10-2006 21:37:30

 

... puisque si l'on assimile le signe arithmétique de la soustraction au trait d'union alors celui-ci s'exprime en code morse par « _ . . . . _ ».

Soit avec la transcription usuelle par les chiffres; 2 4 4 4 4 2.

Nous pourrions donc avoir;

« (...) 560 606 mesures c'est loin.

Mais par le Méga, c'est un million de fois 244 442. »

Soit, en posant 'X' pour la mesure, nous aurions;

560 606 x X = 244 442

Soit; X = 244 442 / 560 606

D'où; X = 0,436

(remarque; ce nombre n'est pas juste et est ici tronqué)

 

Il est à noter qu'en quelque sorte la distance à reporter pour cette énigme serait donc donnée par la présence du mot 'moins', soit 244 442.

Il est aussi à noter qu'il y aurait le problème de l'unité.

 

Commentaire.

Un million de fois mois, ce serait 244 442 000 000. Cela ne va pas. On peut remplacer le million par M soit 22.

Il apparaît plusieurs possibilités de calcul

x = 22 244 442/ 560606 = 39,67

x = 22 * 244 442 / 560606 = 9,59

Le « fois » c’est aussi X = 2442

Donc x = 22 2442 244442 / 560606 = 396788

 

On peut aussi s’intéresser à l’autre branche du calcul. On ne va pas coder 560606 mais le mot « mesures ». 22 4 444 442 424 4 444 (avec des «-«, cela fait -1740). Les possibilités d’équation sont : 560606 *1740* i « -«  = 1000 000  * 2442 « -«.

Ou 560606 * 2244444424244444 * i = 22 2442 244442

Où i serait un coefficient lié à la mesure.

 

Bref l’idée est bonne mais ne mène nulle part.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 15:14

Mais par le MEGA c’est un million de fois moins.

 

L’idée courante est que Méga renvoie au bonhomme Michelin (avec l’IS gonfle et ses avis tiennent la route) et que cela donne l’échelle de la carte soit 1/1000 000. Dans ce cas, il n’y a pas de lien entre MEGA et morse.

C’est vrai qu’il y a de la place dans le livre, mais perdre une ligne pour des telles choses me sidèrent. Max se fout de nous ici (au sens propre) !

 

A supposer que l’on ait un truc à une centaine de km à partir de Carignan, et avec Bourges, il n’y a pas 36 cartes à prendre. L’échelle s’impose et la marque presque aussi. Cela aurait été nécessaire si la carte à prendre était la carte de Cassini.

 

Je remarque que l’idée du MEGA = morse appliqué à 560606*4 donne une unité de mesure. C’est une toute autre interprétation.

 

Je ne nie pas la marque de la carte. Mais on peut explorer 2 alternatives : l’échelle n’est pas au 1/1000000 et dès 500 on a la zone.

 

Echelle autre que 1/1000000

Avec une carte Michelin, c’est alors une carte au 1/200 000. C’est celle de la région de 242 (Carignan). C’est un sacré contre-pied des hypothèses courantes ! Au lieu de se dérouler en France, cela se passe localement. Mais, La quasi totalité des localisations ne tiennent pas sur cette carte : comment faire la liaison ?

Je ne vois pas.

 

On aurait la zone dès 500.

On serait donc sur la carte de France depuis 530 et là on passerait sur une carte très détaillée genre 1/25000. Il faudrait donc que la « lecture de 500 » indique cela.

Pour lever le problème précédent, il faut aussi supposer que la carte de France reste utilisable ensuite.

On a affaire à environ 0,6 mesures. Si la mesure est inférieure à 1 mètre, cela tient sur une carte (en fait peut importe l’échelle). Cela implique que la carte est celle de 2424 (Carignan).

Il n’y a pas de carte Michelin aussi détaillée, Méga ne fait pas référence à cela.

Je ne parviens pas à voir ce qui justifierait cela (Méga, SAQC, mesures, 560606, morse, ut queant laxis,…)

 

Bref, les alternatives ne fonctionnent pas. Alors pourquoi Max nous prend-il pour des demeurés en précisant des évidences ?

 

Méga = M, l’inverse c’est micro. En 780 M c’était l’ouest.

Méga - Morse : M…e   et l’écart c’est « ég ors ». Roger !)

 

Si l’on examine l’IS qui donne « Gonfle et ses avis tiennent la route » (= Michelin), on voit qu’elle utilise 2 « procédés » : quantité * lettres, lecture de bas en haut et de droite à gauche et verlan. Puisque (si) cette IS s’applique ici, on peut tenter d’appliquer ces procédés.

Verlan : gamé, ralspi, trecen, trequa, gnanrica.

L’écriture de gauche à droite c’est 580 (et 600). Rien de tel ici

Quantité * lettres pourrait s’appliquer à  2424… 560606 et quatre centres. Par exemple si 4 = E alors on a 2 E 2 E …. Soit E E E E…. Bref eeeeeeeeeeu ;)

 

 

Bilan. Pour sauver mon amour propre, on va supposer que tout cela sert dans les reliquats.

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 15:13

Emprunter à 2424 ….

On peut le comprendre comme « enlever ». Alors comment enlever une orthogonale à cette série de chiffres ?

2424-42-424-44-224-24-42-24 = 1600 = 40*40. Dans un carré il y a 4 angles droits. On pourrait avoir là les quatre centres de la spirale.

 

Le chiffre 4 possède une orthogonale (même écrit à la main). Si on l’enlève, on a 22-2-2--22-2-2-2.

Faute de mieux, on va tenter le morse avec 2=.

FYUNE

URGART

URGECT

URGENTA

URGENTNT

URMURT

URMUENT

URMINTA

URMITENT

URMERTA

URTX…

INYU…

INNG…

INTAXENT

INTAD..

INTANRTA

INTANART

INTANE…

INTAT…

INTE…

IT..

E..

 

 

La lettre T est aussi une orthogonal. Elle ce code par un trait (soit 2). Enlevons 2, On a : 44-4-44-44-4-4-4-4. L’utilisation du morse est peu logique (le 4 étant sensé être un trait).

 

 

Rien de convainquant.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : je blogue, donc je suis
  • : Si vous cherchez la vérité, allez croire ailleurs !
  • Contact

Recherche

Archives